Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Subaru Levorg Eyesight

Test: Subaru Levorg Eyesight

Safety First

20.09.2016

En équipant la Levorg du système de sécurité Eyesight en série, Subaru veut se positionner comme constructeur de voitures sûres. AutoScout24 a vérifié sur pièce.

Galerie: Test Subaru Levorg EyesightEn 1965, Subaru fut le premier constructeur japonais à soumettre ses voitures à un crash test. Un an plus tard, la marque adopta le moteur à plat dit "Boxer" qui, en cas d'accident frontal, glissait sous la voiture plutôt que de s'introduire dans l'habitacle. Et en 1972, la Leone Station Wagon reçut une transmission 4x4 qui est aujourd'hui une marque de fabrique des modèles Subaru. Depuis l'Outback de 2015, l'arsenal de la marque compte aussi le système de sécurité actif baptisé Eyesight, qui en est maintenant à sa deuxième génération.

7 fonctions

Galerie: Test Subaru Levorg EyesightEt Subaru a décidé d'offrir l'Eyesight 2.0 en série à la Levorg, de la finition Comfort à 30.695€, à la finition Premium facturée 34.695€. Le prix de base de la voiture a donc augmenté de 1.700€, de quoi couvrir l'installation de la caméra stéréo à l'avant, et de la batterie de capteurs qui scrutent l'arrière. Tous ces yeux gèrent ensemble sept fonctions, dont une propre à cet Eyesight nouveau: le Lane Keep Assist, autrement dit la surveillance de changement de bande active. Ce système vous aide à rester sur votre bande de circulation au moyen de petites corrections de cap, si nécessaire. Du moins si la fonction est activée bien sûr, et si la vitesse est supérieure à 65 km/h. Subaru conseille de n'utiliser le système que sur autoroute, et pas en même temps que le cruise control adaptatif, qui ne fait d'ailleurs pas partie de l'ensemble Eyesight.

Galerie: Test Subaru Levorg EyesightMais avec ce régulateur de vitesse intelligent, il est donc possible d'adopter un mode semi-autonome dans les encombrements, puisqu'il est capable d'amener la voiture jusqu'à l'arrêt complet. Idem pour le système "Pre-Collision", qui peut décider seul d'un freinage d'urgence en cas de risque d'impact avec un obstacle, et ce jusqu'à 50 km/h. A cela s'ajoute encore le Pre Collision Throttle, qui évite qu'on place la commande de la boîte auto CVT en "D" au lieu de "R", et bloque le papillon de gaz pour vous empêcher de percuter votre porte de garage par exemple. Et puis il y a encore trois autres fonctions destinées à corriger certaines erreurs de conduite. Le Lead Vehicle Start vous avertit, au cas où vous seriez distrait, que le véhicule qui vous précède a bien démarré. Le Lane Sway Warning vous avertit que vous avez tendance à louvoyer sans pour autant changer de bande. Et enfin le Lane Departure Warning, qui complète le Lane Keeping Assist cité plus haut, en émettant des signaux sonores et lumineux lorsque vous déviez de la bonne trajectoire.

Moins d'accidents

Galerie: Test Subaru Levorg EyesightDepuis 2008 – date à laquelle l'Eyesight a été introduit sur le marché japonais – quelques 805.000 Subaru ont été équipées du système, qui aurait permis de réduire de 61% le nombre d'accidents entre véhicules, de 49% le nombre d'accrochages avec des piétons et de 84% les collisions arrière. Dans cette dernière statistique, ce sont les capteurs postérieurs qui jouent un rôle en surveillant le trafic lorsque vous quittez une place de parking en marche arrière, et en vous alertant si nécessaire. Subaru préfère insister sur le fait que l'Eyesight est équipement de sécurité et n'aime guère parler de conduite semi-autonome. Et ce pour la simple raison que le plaisir de conduire soi-même reste le grand credo de la marque.

Galerie: Test Subaru Levorg EyesightC'est aussi pourquoi la plupart des fonctions décrites ici sont déconnectables. Mieux encore: le Lane Keeping Assist et la partie "adaptative" du Cruise Control doivent être activés à chaque démarrage, du moins si l'on veut éviter les surprises. Car la Levorg, avec son excellent châssis et son groupe motopropulseur plein de vie, n'est pas née pour jouer les nounous. Son truc est de vous délivrer une expérience de conduite exaltante, largement teintée de sportivité. Ca, ça n'a pas changé sur le millésime 2017, qui est toutefois un peu mieux insonorisé et reçoit désormais en série le récepteur de radio digitale. Les carnets de commande seront ouverts fin septembre.

Subaru Levorg 1.6 T (MY 2017)
4 cyl. Boxer essence, turbo, 1600 cc
170 ch à 4.800 t/min
250 Nm à 1.800 t/min
0-100 km/h: 8,9 sec
Pointe: 210 km/h
Consommation: 6,9 l/100 km
Moyenne de l'essai: 8,9 l/100 km
CO2: 159 g/km
Prix: 30.695 €

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.