Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Smart Fortwo facelift

Test: Smart Fortwo facelift

Evolution avant la révolution

15.08.2010

Bousculée par la Toyota IQ qui revendique, elle aussi, le titre de reine de la ville, la Smart Fortwo se met à la page avec des motorisations modernisées et quelques modifications cosmétiques bienvenues. Des changements en douceur avant la possible révolution annoncée par le partenariat avec Renault.

Depuis 1998, Smart a écoulé 1.200.000 exemplaires de la Fortwo distribuée dans plus de 40 pays. La petite biplace était devenue une icône du paysage urbain. Mais avec le temps, la Fortwo s'est fondue dans la masse. Smart lui redonne du «peps» avec une nouvelle gamme de sept coloris dont une peinture mate très tendance.

En option, les pièces rapportés en plastique peuvent être peintes dans le ton de la carrosserie comme la trappe à essence. La cellule de sécurité tridion est désormais disponible en blanc. A ces atours chromatiques s'ajoutent trois nouveaux choix de jantes en alliage léger et, en option, des feux de jours à LED intégrés au bouclier avant.

Gagner en fonctionnalité

Smart Fortwo faceliftA bord, on découvre une nouvelle planche de bord entièrement revêtue de tissu. Pour la première fois, un volant en cuir à 3 branches avec fonction régulateur de vitesse figure au catalogue. On trouve également dans la liste des nouvelles options un ordinateur de bord, un éclairage d'ambiance, un grand compartiment de rangement sous la console centrale et un système de navigation intégré à écran tactile de 16,5 cm. Le lecteur de carte SD permet d'ajouter du contenu musical, vidéo ou photo. Un port USB et une prise auxiliaire rendent possible la connexion avec un baladeur MP3.

Smart surfe sur la vague iPhone en proposant un support dédié au smartphone d'Apple pour lequel la marque a spécialement développé une application «Smart Drive». Celle-ci exploite au maximum les possibilités de l'iPhone au niveau musical (webradio, reconnaissance des titres...), téléphonique et GPS (avec mémorisation de la position du véhicule pour retrouver sa Smart sur un parking). Voilà qui ne devrait pas laisser les «geeks» insensibles!

Accroître la personnalisation

Smart Fortwo faceliftA l'instar d'AMG avec Mercedes, Brabus est devenu le partenaire officiel de Smart pour la personnalisation des modèles. L'intervention du «tuner» de Bottrop est graduelle. Elle va de petites touches distinctives inscrites au catalogue Smart (jantes, silencieux d'échappement, sellerie en cuir, pommeau de vitesse chromé...) jusqu'à la réalisation sur mesure des délires les plus fous. Tout est possible... à condition d'y mettre le prix !

Rester verte et accessible

Smart Fortwo faceliftSmart a toujours brandi l'argument d'une mobilité éco-responsable. Il importait donc de rester leader en matière d'émissions de CO2. La gestion électronique des moteurs essence et leur système d'échappement ont été revus en conséquence. Ainsi, le petite trois cylindres de 999 cc équipé du système Start&Stop (45 kW mhd, 61 ch., et 52 kW mhd, 71 ch.) ne rejette que 97 gr C02/km. Inchangé, l'anémique diesel de 54 ch. reste le champion du monde avec 86 gr. Sur la route, les moteurs essence sont toniques mais la boîte s'avère toujours trop lente, le comportement assez aléatoire et le confort plus que relatif. Sur ces points, la Toyota IQ surpasse sans peine la Smart. Et tous les gadgets du monde n'y changeront rien.

Terminons sur un bon point : les tarifs ne bougent pas d'un iota. Ce qui met toujours la très basique première Fortwo à 9.619 euros. (SH)

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.