Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Seat Leon X-Perience 2.0 TDI 184 DSG

Test: Seat Leon X-Perience 2.0 TDI 184 DSG

Campagnarde branchée

09.06.2015

Si la Seat Leon ST existait déjà en version 4 roues motrices, l’X-Perience pousse le concept encore plus loin en se dotant d’une présentation de baroudeuse qui lui sied plutôt bien. Mais en pratique, ça change quoi ?

Galerie: Test Seat Leon X-Perience 2.0 TDI 184 DSGA l’instar de sa cousine l’Octavia Combi qui a adopté ce look depuis longtemps, c’est donc au tour de la Seat Leon ST de chausser les bottes en caoutchouc et d’enfiler la veste multi-poches pour aller battre la campagne et s’aventurer dans les chemins de traverse.

Virée à la campagne

Galerie: Test Seat Leon X-Perience 2.0 TDI 184 DSGBouclier et passages de roues en plastique brut, protections de bas de caisse, suspensions rehaussée de 30 mm… Rien ne manque pour soigner la différenciation de cette X-Perience des autres breaks Leon. A bord, ce sont les détails qui affirment l’exclusivité : seuils de portes spécifiques et sellerie inédite. Rien de bien transcendant donc, mais qui s’en plaindra !? La Leon ST est en effet l’une des plus généreuses de son segment, que ce soit pour les occupants ou pour les bagages, avec son coffre de 587 litres.

Galerie: Test Seat Leon X-Perience 2.0 TDI 184 DSGBien évidemment, tous les équipements de confort et de technologie proposés sur la compacte sont également disponibles sur cette variante tous-chemins. Les phares full-LED sont donc au programme, tout comme le dispositif multimédia de dernière génération avec capteur de proximité, la commutation automatique des feux de route et de croisement ou encore l’aide au freinage d’urgence. Mais tout cela nécessite d’aller puiser dans la liste d’options, et donc de consentir une rallonge financière aux 34.650 euros réclamés d’emblée en motorisation TDI 184 chevaux qui nous occupe.

Multitâche

Galerie: Test Seat Leon X-Perience 2.0 TDI 184 DSGCe 2.0 de 184 chevaux et 380 Nm constitue l’offre la plus musclée. Il est le seul bloc diesel à être couplé à la boîte automatique, à savoir la DSG7. Un mariage prometteur sur le papier, mais qui manque quelque peu de saveur dans la pratique. Le moteur, pourtant bien né et pas dénué de sportivité sur d’autres modèles du groupe (Audi TT ou Golf GTD notamment), semble ne pas être au meilleur de sa forme dans le cas présent. Les accélérations et reprises sont franches, mais pas autant que ce à quoi l’on peut s’attendre, et la boîte n’est pas exempte d’à-coups inconfortables. Des critiques auquel le poids de l’auto (1.529 kilos) n’est peut-être pas étranger.

Pour le reste, cette configuration tout-chemins ne change en rien les excellentes prestations routières de la Leon. Malgré un confort un peu ferme, principalement en raison des jantes de 18'' de notre modèle d’essai, l’auto sait charmer le conducteur par son châssis dynamique, sa direction bien calibrée et son comportement rassurant.

Galerie: Test Seat Leon X-Perience 2.0 TDI 184 DSGSi elle n’est pas prévue pour aller crapahuter dans les sous-bois, la Leon X-Perience s’aventure néanmoins loin du bitume sans crainte. Le différentiel Haldex se charge de répartir au mieux couple et puissance sur les quatre roues pour garantir une adhérence optimale. Et pour ce que nous avons pu en juger dans les chemins de terre changés en bains de boue par endroit en raison de la pluie abondante, l’auto s’en sort avec brio !

Enfin, la consommation est également un point d’étonnement positif avec 6,2l/100km relevés à l’ordinateur de bord (4,9l/100 km homologués).

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.