Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Rolls-Royce Phantom

Test: Rolls-Royce Phantom

Si vous détestez la technologie

20.02.2018

La Reine des marques automobiles vient de lancer son nouveau porte-drapeau, celle qui symbolise tout son savoir-faire: la Phantom. Un carrosse qui ravira les techno-phobiques.

Galerie: Test Rolls-Royce PhantomD'un côté, il y a ceux qui interpréteront cette introduction comme ceci: "Aaaah, enfin une voiture sans bidules technologiques". De l'autre, il y a ceux qui penseront: "Tssss, cette vieille marque est coincée au 20ème siècle". Et tout le monde a tort. Car nous n'avons pas dit qu'il n'y avait pas de technologie dans la nouvelle Phantom. Nous avons dit qu'elle plaira à ceux qui n'aiment pas les interférences de la technologie. Vous saisissez la nuance? Vous allez comprendre.

130 kilos de moins, puis de plus

Galerie: Test Rolls-Royce PhantomA chaque fois que nous essayons une Rolls, nous répétons que si l'expérience à la fois physique et mentale que procurent les modèles de la marque rend toute comparaison hors de propos, c'est parce que le constructeur ne fait rien comme les autres. Un exemple: la nouvelle structure en aluminium de la Phantom huitième du nom est 130 kilos plus légère que la précédente.

Galerie: Test Rolls-Royce PhantomTout autre constructeur l'annoncerait fièrement, et vanterait le gain que cela représenterait en matière de performances ou d'émissions. Chez Rolls-Royce, on a choisi de compenser cette perte de poids en ajoutant pour 130 kilos de matériaux insonorisant, allant jusqu'à mettre de la mousse dans les pneus pour absorber les bruits et vibrations de roulement.

Rien que le vent

Galerie: Test Rolls-Royce PhantomSage décision, car la première qualité de la Phantom fait honneur à la tradition de la marque. Elle est incroyablement silencieuse. Du jamais entendu. Le moteur V12 de 571 ch n'est qu'un lointain chuchotement qu'on ne perçoit que si on s'y efforce et surtout, pas un seul bruit de roulement ne vient troubler la quiétude intérieure. Tout ce que les occupants d'une Phantom perçoivent, lancés sur autoroute à des vitesses seulement légales en Allemagne, c'est le bruit du vent se fracassant contre la carrosserie, il faut le dire, très peu aérodynamique.

L'art de se faire oublier

Galerie: Test Rolls-Royce PhantomMais il est temps d'expliquer en quoi la Phantom est le remède contre la techno-phobie. En fait, elle est bardée de technologies, partagées avec nulle autre que la Série 7 puisque rappelons-le, Rolls-Royce est la propriété de BMW. La Phantom repose sur des suspensions pneumatiques capables de pré-adapter leurs réactions, grâce à une caméra qui repère les imperfections du sol. Elle reçoit des phares laser qui éclairent à 600 mètres. La boîte auto 8 rapports communique avec le GPS pour, elle aussi, anticiper les changements de rapports selon la configuration de la route qui se profile, donc les rendre d'une fluidité absolue. Les quatre roues de la voiture sont directrices…

Galerie: Test Rolls-Royce PhantomCependant, absolument rien de tout cela ne transforme l'expérience de conduite de la Phantom. Ou plutôt si: l'expérience est plus suave encore, plus Rolls-Royce. Mais quiconque se trouve à bord a le sentiment que tout est parfaitement naturel. Le confort inouï, la douceur de fonctionnement, la délicate ondulation sur les ralentisseurs (et en virage), la légèreté aérienne de la direction, la facilité de conduite jusque dans les rues les plus étroites… Tout en travaillant dur à magnifier tout cela, la technologie se fait oublier et laisse s'exprimer les traditions de la marque. Même l'écran multimédia de la planche de bord peut disparaître, pour permettre aux passagers de mieux admirer le travail des artisans-décorateurs. De toute façon, le chauffeur pourra suivre l'itinéraire de navigation sur son discret affichage tête haute, et Monsieur dispose évidemment à l'arrière de ses propres écrans multimédia connectés.

Si vous avez la mal de la technologie automobile, voici donc votre meilleure cure. Hélas, cette médication a un prix: à partir de 460.000€. Et aux dernières nouvelles, elle n'est toujours pas remboursée par la Sécu.

Galerie: Test Rolls-Royce Phantom

Rolls-Royce Phantom
Motor: V12 twinturbo benzine, 6.750 cc
571 pk bij 5.000 opm
900 Nm bij 1.700 opm
0-100 km/u: 5,3 sec
Top: 250 km/u
Verbruik: 13,9 l/100 km
CO2: 318 g/km
iPrijs: 459.800 euro

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.