Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Porsche 911

Test: Porsche 911

Vive la révolution !

10.12.2015

Sans avoir l’air d’y toucher, la Porsche 911 restylée marque une véritable rupture dans la lignée du modèle. Pour la première fois, les Carrera et Carrera S sont équipées d’un moteur turbocompressé. Et ça change beaucoup de choses…

Galerie: Test Porsche 911C’est en soulevant le capot arrière de la 911 Carrera que l’on comprend que le facelift de mi-carrière qu’elle vient de recevoir n’est pas si anodin qu’il n’en a l’air. Là, un moteur 3 litres biturbo a remplacé les traditionnelles motorisations atmosphériques 3.4l et 3.8l des modèles précédents, en conservant heureusement l’architecture à plat caractéristique. Un passage obligé à l’heure de la traque aux émissions polluantes, qui permet d’abaisser les consommations moyennes de près d’1l/100km, désormais établies entre 7,4 et 8,7l/100km suivant la version et la boîte de vitesses (manuelle ou automatique 7 rapports) retenues.

Plein de couple

Galerie: Test Porsche 911L’arrivée de ce nouveau moteur est synonyme d’un gain de puissance de 20 chevaux, et d’une hausse de couple de 50Nm, portant ces valeurs à 370 chevaux et 450Nm sur la Carrera, 420 chevaux et 500Nm sur la Carrera S. Le plus important est la disponibilité dont ils font preuve. Inutile désormais d’aller chercher les performances dans les hautes rotations : le couple est à son maximum de 1.700 à 5.000tr/min. Ecraser la pédale de droite sans rétrograder pour effectuer un dépassement est un jeu d’enfant, et utiliser une 911 au quotidien n’a jamais été aussi confortable. Et les mélomanes seront ravis d’apprendre que la sonorité caractéristique du Flat-6 est préservée, bien que soulignée du sifflement caractéristique des turbos.

Imperturbable !

Galerie: Test Porsche 911Mais là où la 911 impressionne plus que jamais, c’est dans la finesse de ses réglages et les largesses qu’elle laisse à son conducteur. Rien que la Carrera, offre de base de la gamme, profite déjà de l’une des directions les plus précises du marché et de l’un des châssis les plus affûtés. Et sur la Carrera S, ils établissent tout simplement de nouvelles références dans le segment. Profitant désormais des bienfaits de l’essieu arrière actif (permettant de disposer de 4 roues directrices), celle-ci s’inscrit en courbe avec une précision millimétrée et passe d’un virage à l’autre, d’un appui à l’autre avec une agilité et une vivacité exceptionnelles. La tenue de route est tout simplement…hallucinante ! Aucun mauvais traitement, aucun imprévu ne semble en mesure de perturber l’auto dans son avancée. Quel que soit le mode de conduite engagé via la molette de sélection au volant, l’auto est parfaitement impassible et repousse encore plus loin les limites de ses devancières, déjà très permissives avec leur conducteur.

Une vraie différence

Galerie: Test Porsche 911Cette Carrera S se présente donc comme le meilleur choix pour les amoureux du pilotage, d’autant que tout paraît plus «viril» à son volant grâce aux 50 chevaux de plus que la Carrera, qui marquent une vraie différence. Les chiffres sont d’ailleurs là pour s’en convaincre, notamment l’exercice du 0 à 100km/h expédié en 3,9 secondes contre 4,2 secondes (en progression de 0,2 secondes dans les deux cas).

Comptez 99.825 € pour une Carrera, 114.224 € pour une Carrera S, et 13.310 € de plus pour leurs équivalents découvrables.

Galerie: Test Porsche 911

 

Salon de Genève 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Genève 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.