Cabrio-Special 2011
Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Peugeot 308CC 2.0 HDi 163

Test: Peugeot 308CC 2.0 HDi 163

Plaisirs divers

29.04.2011

Dans le domaine des cabriolets familiaux, la 308CC fait office de mètre-étalon. Une référence qui s’est refait une beauté juste avant l’arrivée des beaux jours.

Pour ce millésime 2011, Peugeot a refondu la face avant de sa gamme 308, et le coupé-cabriolet s’y est donc conformé. Un facelift qui touche principalement le bouclier avant à la prise d’air réduite et aux chromes plus nombreux, calquant ainsi son allure sur celle de la dernière 508.

Peugeot 308CC 2.0 HDi 163Voilà pour les changements esthétiques, car pour le reste, l’habitacle se contente de quelques retouches d’habillage et un assemblage des matériaux encore optimisé. Au pire pourra-t-on regretter le manque de lisibilité du tachymètre et l’éblouissement provoqué par les chromes encerclant les compteurs en cas de soleil arrière. Bien entendu, le dispositif chauffe-nuque permettant de rouler découvert en toutes saisons reste de la partie!

Toi, toi mon toit!

Peugeot 308CC 2.0 HDi 163Mais le plus important pour un coupé-cabriolet, c’est bien sur son toit. Celui de la 308 est composé de deux parties qui prennent place dans le coffre en une vingtaine de secondes. Une manœuvre qui peut être exécutée en roulant, mais jusqu’à 12km/h seulement. Bien entendu, le volume utile, particulièrement généreux toit en place (403 litres) se voit sérieusement amputé une fois celui-ci replié puisque sa contenance descend alors à 226 litres.

Rigidité parfaite

Sur la route, la première chose qui étonne au volant de cette 308CC, c’est l’insonorisation toit en place. Aucun bruit aérodynamique, aucun sifflement, le résultat d’une finition exemplaire! Une impression confirmée lorsque l’on tombe le haut, puisque même dans cette configuration, la torsion est parfaitement maitrisée. Il faut dire que sur ce point, la 308CC a été particulièrement soignée, ce qui lui vaut d’afficher un poids conséquent: plus de 1.600 kilos!

Peugeot 308CC 2.0 HDi 163L’auto n’a donc rien d’une ballerine, mais s’en sort plutôt correctement en conduite active grâce à son bloc 2.0 HDI de 163 chevaux, secondé par une boîte automatique à six rapports qui enchaîne les rapports avec une réelle douceur. Un mariage qui affiche une consommation moyenne homologuée à 6,6l/100km, relevée à 7,5l/100km lors de notre essai.

Cabrio aseptisé

Mais ce qui est le plus décevant en revanche, c’est le manque de sensations de conduire un «vrai» cabriolet. En effet, les contraintes techniques imposées par le toit rigide escamotable ont imposé aux ingénieurs de faire remonter le pare-brise très loin, jusqu’au dessus des têtes des occupants avant.

Peugeot 308CC 2.0 HDi 163Résultat: aux place avant, si l’on excepte les quelques courants d’air (très bien gérés par le coupe-vent) qui viennent caresser nuque et cheveux, le ressenti de la conduite d’un cabriolet est pratiquement absent et l’on peut même avoir une impression d’écrasement avec ce pare brise très bas. Un comble pour un cabriolet!

Cette déclinaison 2.0 HDI 163 et boîte automatique n’est  proposée que sur la finition haut de gamme Féline pour un tarif de base de 35.520 euros.

Peugeot 308CC 2.0 HDi 163

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.