88e Salon de l’Auto de Bruxelles
Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Nissan Juke

Test: Nissan Juke

Alternative fun

30.07.2010

Les citadines 5 portes comme la Peugeot 207, la Renault Clio ou la VW Polo vont devoir compter avec une concurrente originale et pétillante. Après le succès du Qashqai, Nissan complète sa gamme de crossover avec le Juke. Une vraie bouffée d'oxygène dans un segment souvent très traditionaliste.

Chez Nissan, le succès du Qashqai a conforté les dirigeants dans la voie du crossover. Un mot cher à la marque puisqu'il a été officiellement déposé par le constructeur japonais au lancement du Murano. Le Juke est le petit dernier de la famille. Il repose sur la plateforme B de l'Alliance Renault-Nissan. Soit une base commune avec la Clio ou la Note. Comme le Qashqai dont 80% des acheteurs ont succombé pour la première fois au charme d'une Nissan, le Juke ambitionne d'attirer une nouvelle clientèle vers la marque. Une clientèle avant tout européenne puisque 60% de la production mondiale est destinée au Vieux Continent.

Mélange de SUV et de sportive

Nissan JukeL'un des points forts du Juke, c'est évidemment son style peu conventionnel. Les designers de Nissan ont associé une partie basse typiquement SUV (grosses roues, garde au sol surélevée et allure robuste) avec une ligne supérieure évoquant l'univers des sportives (ceinture de caisse haute, vitrage latéral effilé et ligne de pavillon fuyante). On notera au passage l'intégration de la poignée de porte arrière dans le montant, comme sur une Alfa 147.

De face, le Juke présente un visage souriant. Les optiques hautes intègrent les clignoteurs mais les vrais phares sont plus bas, aux extrémités de la calandre. Tout en muscle, le Juke fait oublier ses dimensions : 4,10 m... soit à peine 10 cm de plus qu'une Clio! Une compacité qui tranche avec le bel espace à bord. L'assise haute favorise bien sûr ce sentiment. On déplore par contre la taille limitée du coffre (251 l)...

Nissan JukeL'originalité dans l'habitacle, c'est évidemment cette console centrale en forme de réservoir de moto. Disponible en plusieurs coloris, elle apporte une touche fun et sensuelle. Autre innovation, le Nissan Dynamic Control System (NDCS) est une interface gérant les trois modes de régulation dynamique (Normal, Sport ou Eco) qui partage les écrans avec la climatisation automatique.

Une seule version 4x4

Nissan JukeCrossover des villes, le Juke se conjugue seulement au mode 4x2 sauf pour la version haut de gamme 1.6 DIG-T qui dispose de la transmission All-Mode à différentiel arrière actif. Ce tout nouveau bloc essence à injection directe développe 190 ch. En version 4x4, il est exclusivement accouplé à une boîte CVT. D'où son prix coquet : 25.150 euros. Deux autres motorisations figurent au catalogue: 1.6 atmosphérique (117 ch.) et 1.5 dCi 110. C'est évidemment cette dernière motorisation - proposée à partir de 18.150 euros - qui fera le gros du chiffre en Belgique.

Accouplé à une boîte 6, le petit turbo-diesel est toujours aussi agréable. Il épate par sa capacité à mouvoir ce lourd Juke (1,6 tonne) tout en consommant très peu (6,5 l/100 km lors de notre essai). Sur la route, le crossover japonais vire bien à plat mais se montre un peu ferme en suspension. Une orientation dynamique pleinement assumée par Nissan.

Au Japon, le Juke a déchaîné les passions lors de sa sortie. Les objectifs de vente ont déjà été revus à la hausse de 300%. Séduira-t-il autant la clientèle belge? Réponse début octobre lors de son lancement officiel.

Nissan Juke

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.