Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Mazda CX-5 2.2 Skyactiv-D 150

Test: Mazda CX-5 2.2 Skyactiv-D 150

La simplicité lui va bien

28.06.2012

Oui, ceci est un SUV compact de plus dans un segment déjà bien peuplé. Depuis que Nissan a donné naissance à la poule aux œufs d'or avec le Qashqai, tout le monde veut tenter sa chance dans la catégorie. Et ils se veulent tous plus inventifs les uns que les autres. Déjà lors de notre première prise de contact avec le CX-5, il nous était apparu que Mazda semblait vouloir être l'Audi à la japonaise.

Diesel Euro6

Galerie: Test Mazda CX-5 2.2 Skyactiv-D 150Nous pourrions à nouveau nous répandre en détails techniques quant à Skyactiv, mais résumons simplement en disant que grâce à diverses technologies, le poids de cet engin diesel reste limité à 1.445 kg, ce qui est vraiment pas mal pour un véhicule de 4,5 mètres. D'autant plus remarquable qu'aucun des passagers n'ait à se plaindre d'un manque d'espace et qu'avec une capacité allant de 463 à 1.620 litres, le coffre est assez généreux.

Galerie: Test Mazda CX-5 2.2 Skyactiv-D 150Nous vous avons déjà exprimé notre goût pour le 2.2 diesel de 175 ch à transmission intégrale. Mais nous avons vu souvent les versions de bases d'autres SUV, à transmission avant, mordre la poussière. Nous étions donc impatient de découvrir comment se comportait la version 150 ch de ce moteur, lui aussi Euro6. Pour commencer, disons que la transmission intégrale ne nous a pas manqué. Avec 380 Nm disponibles entre 1.800 et 2.600 tours, il y a tout ce qui faut pour faire perdre la boule au train avant, mais cela n'arrive ici que très, très peu. Les accélérations sont aussi vives que le chiffre de 9,2 secondes pour le 0-100 le laisse entendre. Et dès 1.500 tous, on a la sensation que le diesel est prêt au combat. Un diesel par ailleurs particulièrement discret et qui sait aussi faire entendre une voix un brin sportive. Dieu sait que c'est rare. Enfin le petit levier de vitesse permet des passages rapides et précis et joue un rôle important dans le plaisir qu'on a de conduire le CX-5.

Consommation

Galerie: Test Mazda CX-5 2.2 Skyactiv-D 150Mazda annonce une moyenne de 4,6 l/100 km pour des émissions de CO2 de 119 g/km. Durant notre essai, nous sommes restés longtemps sous les 6 litres mais les circonstances extérieures ont finalement porté la conso à 6,2 l/100 km. Pas mal quand-même…

On ne pourra par contre pas s'empêcher de regretter le choix de plastiques durs dans l'habitacle, même si la qualité de fabrication ne souffre aucun reproche. Avec un prix de 26.490€, le tarif du CX-5 en finition Challenge reste sous celui de concurrents comme le Ford Kuga, le Citroën C4 Aircross ou le Hyundai ix35. Il n'y a que face au Kia Sportage qu'il doive s'incliner. Même le Qashqai de même puissance (mais en 4x4) est plus cher.

Challenge

Galerie: Test Mazda CX-5 2.2 Skyactiv-D 150La finition Challenge reçoit en série la climatisation manuelle, la radio-cd avec entrée USB, l'ESP, le contrôle de pression des pneus, le verrouillage central à télécommande et l'ordinateur de bord. Généreux, en somme. Pour 1.500€ de plus, la finition Active ajoute encore le système d'info-divertissement à bouton de commande central ainsi que le système de freinage d'urgence automatique en ville. Le GPS TomTom intégré est facturé 850€ en sus. Bref, même en cherchant dans la partie la moins chère du catalogue Mazda, vous savez que vous serez bien servi…

 

Salon de Genève 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Genève 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.