Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Kia Sorento 2.2 CRDi AWD

Test: Kia Sorento 2.2 CRDi AWD

Le vaisseau amiral européen

23.01.2015

Le nouveau Sorento a pour mission délicate de se mesurer aux cadors du segment des SUV moyens. Les Volvo XC60 et Audi Q5, par exemple, ont-ils du souci à se faire?

Kia ne fait pas de mystères: l'objectif de la marque coréenne est de grignoter des parts de marché aux marques Premium.

Galerie: Test Kia Sorento 2.2 CRDi AWDEn Belgique, le marché SUV représente déjà quelques 20% du gâteau. Et plus spécifiquement, les grands SUV sont en pleine phase offensive. Le nouveau Sorento appartient à cette catégorie de "4x4", même s'il est disponible en version 2 roues motrices. Mécaniquement, l'offre se résume à un seul moteur turbo diesel, mais celui-ci peut être associé, en option, à une boîte auto 6 traditionnelle.

Atypique

Le nouveau Sorento nage à contre courant puisqu'il n'est ni plus compact, ni plus léger que celui qu'il remplace. Kia justifie ce choix délibéré par le désir de proposer un espace intérieur plus généreux et de garantir un niveau de sécurité plus élevé. Justement, EuroNCAP vient de gratifier le nouveau Sorento de cinq étoiles. La seule concession que les ingénieurs ont acceptée est le siège conducteur repoussé un peu plus vers le centre, ce qui explique que le volant ne soit pas exactement face à lui. Le levier de vitesse de la boîte manuelle est à notre avis lui aussi un peu trop décalé à droite, mais ce sont à peu près les seules choses que l'on puisse trouver à redire concernant ce poste de conduite plutôt bien exécuté. Pour rester dans le domaine de la sécurité, l'équipement peut encore être complété par la surveillance d'angle mort, par le cruise control à radar et par le système de parking entièrement automatique.

Galerie: Test Kia Sorento 2.2 CRDi AWDAvant de lancer le Sorento à l'assaut des montagnes de la banlieue de Barcelone, nous le soumettons à un test d'assise. Cela pour constater que le dégagement à la tête aux deux premières rangées est royal, que l'espace aux jambes est correct, sans plus, mais qu'on ne peut pas en dire autant des deux places supplémentaires proposées en option dans le coffre. Comme dans la plupart des véhicules 7 places (ou plutôt 5+2 places), les deux derniers sièges conviennent surtout à des enfants assez agiles, surtout en raison d'un accès mal aisé. En fait, le système de basculement de la banquette centrale est trop complexe et l'accès par les portières arrière est mal conçu. Et tant que nous en sommes à nous plaindre, ajoutons qu'en configuration 7 places, le volume du coffre ne peut guère accueillir plus qu'un sac de golf. En configuration 5 places par contre, le volume de 660 litres est amplement suffisant, et peut passer à un impressionnant 1.732 litres si l'on rabat tous les sièges arrière.

Un moteur

L'importateur belge a choisi de ne commercialiser chez nous que le 2.2 turbo diesel de 200 ch. Pour le moment, pas un mot sur les essence ou hybride, mais ce remarquable "mazout" est à même de faire oublier ce manque, puisqu'il est à la fois très disponible à bas régime, discret, plutôt performant compte tenu du poids non négligeable du Sorento, et du genre économique. Pour la version à boîte auto de notre essai (qui était par ailleurs très bien équipé dans sa finition Sense à plus de 2 tonnes), nous avons noté une conso supérieure de 2 litres à celle annoncée. Et la boîte auto, aussi simple que classique, démontre que les solutions les plus modernes à 8 ou 9 rapports sont parfaitement inutiles, puisque les 441 Nm de couple sont disponibles dès 1.750 tours.

Galerie: Test Kia Sorento 2.2 CRDi AWDBien sûr, un bon moteur n'est rien sans un châssis à la hauteur. Or, sachant que le terrain de chasse privilégié du Sorento sont les USA, on ne s'attend guère à quelque chose d'exceptionnel. Et pourtant, c'est tout le contraire. Kia a choisi d'adopter des réglages typiquement européens. Au volant du Sorento, jamais on ne ressent ses dimensions. Plus fort encore: il parvient à faire oublier son poids en virant bien à plat et en restant parfaitement stable sur sa trajectoire. On soulignera tout de même que nous parlons là des seules versions à traction intégrale, les versions 2 roues motrices (qui représenteront quelques 55% des ventes chez nous) n'étant pas disponibles au lancement.

Bref, la configuration 4x4 envoie parfaitement la puissance dans l'asphalte, même si les roues postérieures ne sont mises à contribution qu'en cas de besoin. Kia préfère par ailleurs ne pas évoquer les capacités offroad, et on ne trouve à bord aucune commande permettant de verrouiller un différentiel. En clair: restez sur les routes revêtues. Cela vous permettra notamment de profiter sans arrière-pensée de la qualité de la vie à bord, et du système d'info-divertissement qui complète à merveille le style du design extérieur. En résumé, si vous n'avez jamais eu l'opportunité de vous frotter à la marque sœur de Hyundai, ceci est l'occasion idéale de vérifier la pertinence de son slogan publicitaire. Car la Sorento a en effet la capacité de vous surprendre, et ce pour un prix d'attaque de 34.950€, 7 ans de garantie incluse.

 

Salon de Genève 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Genève 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.