Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Isuzu D-Max Fury

Test: Isuzu D-Max Fury

Furieusement désirable !

04.07.2016

Le pick-up D-Max se voit offrir une nouvelle tenue à l’occasion des 100 ans d’Isuzu. Plus voyante que jamais, elle dissimule des dessous techniques toujours aussi affriolants.

Galerie: Test Isuzu D-Max Fury Cette année, Isuzu célèbre ses 100 ans. L’histoire débute en effet en 1916. A l’époque, l’entreprise s’appelait Tokyo Motors et ne deviendra Isuzu Motors qu’en 1949. Au cours de ce siècle, la marque n’a pas conçu que des véhicules utilitaires et des moteurs. Elle a aussi produit des berlines, des breaks, des  coupés et des 4x4 (le fameux Trooper) entre 1950 et 1990.

Galerie: Test Isuzu D-Max Fury Aujourd’hui, le pick-up est toutefois son produit phare. Depuis la présentation du Wasp en 1963, le constructeur en a vendu plus de 6 millions et en est à sa cinquième génération. C’est cette dernière qui a droit aux honneurs via une seconde série spéciale baptisée « Fury » et limitée à 45 exemplaires. Pour nous refaire une idée des prestations offertes par ce pick-up lancé en 2012, il ne nous en fallait certainement pas plus...

Edition limitée

Galerie: Test Isuzu D-Max Fury Ici, il n’est pas question de refonte technologique, mais bien d’un traitement esthétique. Concrètement, le D-Max « Fury » se présente uniquement avec une carrosserie rouge « Magma Red » qui est mise en valeur par de nombreux éléments noirs ; calandre, jantes de 17 pouces, coques de rétroviseur, arceau, marchepieds latéraux, boucliers et élargisseurs d’ailes en tête.

Galerie: Test Isuzu D-Max Fury Dans l’habitacle, s’il est inutile de chercher une pointe d’originalité, on pourra toujours se consoler en parcourant la liste des équipements proposés de série. Ainsi, il est bon de savoir que le D-Max a notamment droit au verrouillage central avec télécommande, à de nombreux éléments de sécurité, (ABS, ESP, 6 airbags,...), à la climatisation manuelle, à une radio CD avec fonction Bluetooth, à quatre vitres électriques et à un couvre benne rigide de couleur carrosserie. Enfin, en option, Isuzu propose 4 packs avantageux : Pack Plus Automatique (boîte auto à 5 rapports, cruise control, climatisation automatique,...), Pack Navi (système de navigation, caméra de recul, fonction Bluetooth), Pack Confort (capteurs de pluie et de lumière, rétroviseurs rabattables électriquement, kit pour ouverture en douceur de la ridelle arrière...) et Pack Cuir (sellerie en cuir, sièges avant chauffants, accoudoir central en cuir). Bref, l’embarras du choix est véritablement d’actualité.  

Bon pour le service

Galerie: Test Isuzu D-Max Fury Evidemment, avec pareil pick-up, ce sont les prestations qui comptent avant tout. On oublie dès lors vite que la cabine accueillante et confortable dispose d’un mobilier à la présentation vieillissante et composé de nombreux plastiques durs. Par contre, on ne reste pas indifférent à l’idée de disposer d’une benne de 2,37 m2 capable d’accueillir deux europalettes et de supporter une charge utile de 1.030 kilos. En outre, ce pick-up peut tracter jusqu’à 3,5 tonnes et se tirer de nombreuses situations délicates grâce à une transmission intégrale débrayable (2 ou 4 roues motrices), une garde au sol de 235 mm et des angles d'attaque et de fuite avenants.

Passe-partout

Sous son capot, Isuzu glisse un bloc diesel biturbo de 2,5 litres développant une puissance de 163 chevaux pour un couple de 400 Nm. Associé au choix à une boîte manuelle à 6 vitesses ou automatique à 5 rapports, ce moteur ne fait pas de ce pick-up un foudre de guerre (l’engin pèse près de 2 tonnes), mais bien un compagnon de travail idéal.

Galerie: Test Isuzu D-Max Fury Car, quelle que soit la tâche à accomplir, le D-Max s’en tire toujours avec les honneurs. Sur la route, question comportement, si ce pick-up se révèle un rien sautillant lorsqu’il n’est pas chargé, ses suspensions légèrement fermes ne pénalisent pas pour autant le confort à bord. Par contre, sur un parcours off road, on réalise vite à quel point le D-Max est un crapahuteur né qui se sort avec aisance de situations extrêmes sur un filet de gaz. Disponible à partir de 28.884 € hors TVA, ce pick-up devrait donc combler ceux et celles qui recherchent un véhicule « collector » capable d’être – en prime – 100 % polyvalent.

Isuzu D-Max Fury
4 cyl. Diesel biturbo, 2.499 cc
163 ch à 3.600 t/min
400 Nm de 1.400 à 2.000 t/min
0-100 km/h : non communiqué
Vitesse max : 180 km/h
Conso : 7,3 l/100 km
Moyenne de l'essai : 9,9 l/100 km
CO2 : 194 g/km
Prix : 34.950€

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.