Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Hyundai Veloster DCT

Test: Hyundai Veloster DCT

Sans à-coups

12.12.2011

Hyundai a développé sa propre boîte double embrayage, sans pédale de gauche mais avec des passages ultra rapides, automatiques ou par impulsions du conducteur. Et quel meilleur modèle pour débuter que la Veloster?

La Veloster a clairement de quoi attirer l'attention sur la marque. Et pas seulement par son concept unique de coupé trois portes (une seule porte passager arrière, à droite), mais aussi par son design général. Hyundai peut déjà revendiquer quelques coupés intéressant, mais celui-ci est vraiment un succès. Dès qu'on le voit, on a envie de se mettre au volant.

Galerie: Test Hyundai Veloster DCTLa troisième porte, c'est une trouvaille amusante. Mais malgré ce que dit la communication Hyundai, il n'y a pas de quoi en faire une voiture pratique. D'accord, on s'installe plus facilement à l'arrière que si on doit se faufiler derrière le siège avant, mais le fait est que la banquette arrière est le cadet des soucis de celui qui s'offre ce joujou. Avec un volume de 320 litres, le coffre est très utilisable. Dommage que son ouverture ne soit pas des plus pratiques. Là encore toutefois, rien de crucial dans une voiture à caractère sportif.

Supplément mérité

Galerie: Test Hyundai Veloster DCTHyundai propose la Veloster avec un moteur essence 1.6 à injection directe, mais sans turbo. La fiche technique annonce 140 ch à 6.250 t/min, il est donc évident qu'il ne faut pas hésiter à chatouiller la zone rouge, contrairement à l'usage d'un moteur suralimenté. Mais grâce à un poids maîtrisé et surtout grâce à l'excellente boîte DCT, ce handicap est aisément compensé. En mode automatique, cette boîte parcourt vite et bien ses six rapports, et elle est capable de s'adapter aux attentes du conducteur. On peut aussi passer les rapports "manuellement", soit via les palettes au volant, soit vie le levier de vitesse. La DCT demande un effort supplémentaire de 1.251€.

Galerie: Test Hyundai Veloster DCTDésavantage: cette DCT est moins économique qu'une boîte manuelle. Hyundai montre donc ici qu'il reste quelques efforts à fournir pour être à la hauteur des concurrents, dont les boîtes double embrayage, DSG en tête, se montrent plus économiques que les manuelles. La Veloster DCT est annoncée pour 6,2 l/100 km (CO2: 142 g/km), contre 5,6 litres et 137 grammes pour la Veloster manuelle (avec pack économique Bluedrive). Cela dit, il est possible d'activer un mode Eco dans la Veloster DCT, qui permet de limiter la conso autant que possible.

Equipement généreux

Galerie: Test Hyundai Veloster DCTLa Veloster DCT en finition Lounge démarre à 22.749€. Un prix compétitif, surtout si l'on considère les 5 ans de garantie et l'équipement de série très complet. La voiture reçoit par exemple les feux de jour LED, les jantes alliage 17'', l'écran tactile 7'' qui permet de commander la Radio-CD MP3, la climatisation manuelle, l'ESP… Tout de série. La version Style (24.749€) peut encore recevoir en option un système de navigation et un équipement Hi-fi haut de gamme. Mais tout cela suffira-t-il à faire pencher la balance du bon côté, lorsqu'on trouve sur l'autre plateau une VW Scirocco ou une Opel Astra GTC? L'avenir nous le dira…

Retrouvez toutes les nouveautés de la marque Hyundai

Trouvez une Hyundai Veloster DCT d' occasion parmi des milliers de véhicules de seconde main

Découvrez un aperçu du modèle Hyundai Veloster DCT ainsi qu'une sélection d' occasion

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.