Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Chevrolet Cruze SW

Test: Chevrolet Cruze SW

Succès garanti !

23.07.2012

Déjà enrichie d’une variante cinq portes l’an dernier, la gamme de la Chevrolet Cruze s’élargit encore avec l’arrivée d’une variante break. Une nouveauté proposée d’emblée avec les nouvelles motorisations essence et diesel.

Galerie: Test Chevrolet Cruze SWCette nouvelle déclinaison, qui devrait rapidement représenter plus de la moitié des ventes de Cruze dans notre pays, se fait plus généreuse encore que les berlines en termes d’espace, avec un coffre dont le volume de chargement derrière la banquette atteint les 500 litres. Bien entendu, la banquette arrière est repliable selon une cinématique 1/3-2/3, permettant de porter l’espace total à près de 1.500 litres (1.478 litres exactement). De quoi se positionner dans le haut du tableau dans son segment.

«Good value for money»

Galerie: Test Chevrolet Cruze SWL’arrivée de cette variante break est également l’occasion pour la compacte de Chevrolet de se repoudrer le nez. Les changements ne sont pas radicaux, mais le nouveau bouclier, plus expressif, et les blocs optiques et calandres redessinés suffisent à rafraîchir le look de l’auto. Ce sont bien les seuls modifications à noter, le reste de l’auto n’évoluant guère.

Galerie: Test Chevrolet Cruze SWL’habitacle de la Cruze se fait toujours aussi spacieux et agréable à l’œil, même si les plus critiques pointeront du doigt la qualité des matériaux pas toujours flatteuse. Mais l’on passera volontiers ce détail à Chevrolet, qui reste fidèle ici encore à son crédo de «bonne affaire» puisque les prix débutent à moins de 18.000 euros en essenceet moins de 20.000 en diesel! Et pour moins de 25.000 euros, le haut de gamme LTZ offre la climatisation automatique, les capteurs de pluie et de luminosité, la caméra de recul et le nouveau dispositif multimédia MyLink.

Greffes réussies

Galerie: Test Chevrolet Cruze SWApparus discrètement sur le marché au printemps dernier sur les berlines et hatchback, les nouveaux blocs 1.7 TCDI et 1.4 Turbo donnent un nouveau souffle à la Cruze. Le premier, fort de 131 chevaux et 300Nm raflera à coup sur la majeure partie des ventes dans nos contrées (le 2.0l de 163 chevaux est toujours proposé) grâce à son régime fiscal plus avantageux et ses rejets de CO2 contenus à 119gr/km. Plein d’allant lorsqu’on reste dans sa plage d’utilisation (au-delà de 1.800tr/min), il aurait mérité un étagement mieux travaillé de la boîte à six rapports à laquelle il est couplé, créant un temps de latence à la réponse sur les trois premiers rapports. Un défaut dont est épargné le 1.4 Turbo essence de 140 chevaux, qui demandera toutefois d’être traité à assez haut régime pour offrir un réel dynamisme, en dépit d’un couple (200Nm) disponible dès 1.850tr/min. Le Stop&Start est fourni de série dans les deux cas.

Le châssis en profite pour confirmer les excellentes impressions ressenties lors de nos précédents essais. L’auto ne nourrit certes aucune prétention sportive, mais se montre parfaitement saine dans les enchaînements et les changements d’appuis notamment, même sur les routes détrempées par la météo «estivale» qui nous arrose depuis plusieurs semaines.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.