Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Audi A6 Allroad

Test: Audi A6 Allroad

Gentleman baroudeur

06.05.2012

Au vu du succès des précédentes générations d’Allroad, quoi de plus logique qu’Audi décline son nouveau break A6 en version «tout-chemins»?

Depuis le lancement de la première génération d’A6 Allroad en 1999, il s’en est vendu pas moins de 140.000 exemplaires. Certes, on est loin des chiffres de ventes des SUV de la marque comme les Q5 ou Q7, mais il existe bel et bien une niche pour ce type de véhicules atypiques.

Présentation exclusive

Galerie: Test Audi A6 AllroadConstruite sur base de l’A6 break, la variante Allroad s’en distingue toutefois visuellement par quelques points, à commencer par ses larges protections de boucliers et de bas de caisse de couleur contrastante (bien qu’une teinte unie soit possible) ou par la grande calandre «single frame» à lamelles chromées disposées verticalement. Les habillages aussi sont exclusifs, à l’image de la teinte extérieure «Java Brown», ou des selleries intérieures beiges, marron ou noires du plus bel effet. Bien entendu, le coffre n’a rien perdu de son volume de chargement malgré la présence du système Quattro et offre toujours une contenance de 565 litres derrière la banquette arrière.

Haut de gamme

Galerie: Test Audi A6 AllroadEn matière d’équipements et de motorisations, l’A6 Allroad représente le haut de gamme de l’offre A6. Ainsi, elle intègre tous les dispositifs de confort et de sécurité dont dispose la marque, du régulateur de vitesse intelligent à l’installation multimédia MMI avec navigation via Google Earth en passant par les capteurs d’angle mort ou l’aide au maintien de bande de circulation.

A cela s’ajoutent en plus les suspensions pneumatiques, permettant de faire varier la hauteur de caisse selon quatre hauteurs pour se défaire de toutes les embûches qui peuvent se dresser sur notre chemin dès que l’on s’éloigne du bitume.

Noblesse mécanique

Sous le capot, l’A6 Allroad ne propose que des moteurs nobles: du V6 ou rien, tant en essence qu’en diesel! Le 3.0 TFSI de 310 chevaux devrait se cantonner à de la figuration dans nos contrées pour laisser la vedette aux trois variantes du 3.0 TDI qui sont proposées. Les 204 chevaux de la plus modeste d’entre elles s’avèrent déjà bien suffisants pour emmener confortablement l’auto même si ceux qui recherchent un réel dynamisme se tourneront naturellement vers les 313 chevaux de la déclinaison à triple turbo. Comme dans l’A6, cette dernière est une pure merveille, envoyant les passagers à 100km/h en 5,6 secondes avec une poussée linéaire peu commune et dans une sonorité qui ne laisser rien deviner du carburant dont se nourrit le moteur! Cette dernière est en outre la seule motorisation à recevoir la boîte Tiptronic à 8 rapports, quand les autres sont fournies de série avec la boîte S-Tronic à 7 vitesses.

Galerie: Test Audi A6 AllroadMais sans tomber dans cette extrême, la version de 245 chevaux semble représenter le compromis idéal entre plaisir et raison en combinant un comportement parfait à une consommation maîtrisée (grâce notamment au Stop&Start fourni de série), homologuée à 6,3l/100km.

Reste le (douloureux) passage à la caisse, où les tarifs pratiqués s’échelonnent de 53.950 euro pour le plus modeste des TDI à 63.720 euro pour le mieux doté.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.