Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Reportage Mini Centenary Tour

Reportage: Mini Centenary Tour

Paris – Seneffe - Amsterdam

10.04.2013

Pour célébrer le centenaire de la production de son usine d'Oxford, Mini avait organisé un road-trip à travers l'Europe pour relier les sites qui ont, un jour ou l'autre, produit des Mini. Nous avons pris part à ce convoi anniversaire entre Paris et Amsterdam, en passant par Seneffe.

Galerie: Reportage Mini Centenary TourLe 28 mars 1913, la première Morris sortait des chaines de l'usine d'Oxford. La production n'y a, depuis, été interrompue qu'en de rares moments, et continue aujourd'hui encore à construire les Mini Hatchback, Cabrio, Clubman, Coupé et Roadster au rythme de 900 véhicules par jour. Cela fait de l'usine la plus vieille d'Angleterre toujours en activité. Pour marquer le coup, un convoi de cinq voitures a démarré d'Oxford le 13 mars pour y revenir deux semaines plus tard après être passé par Milan, Chypre, Pampelune et bien sûr, Seneffe où Leyland Industries Belgium a assemblé jusqu’à 82.000 voitures par an entre 1965 et 1978.

Nous démarrons donc du cœur de Paris vers 8h30 et, après 2h30 de route au volant de notre Mini Cooper Clubman, nous arrivons sur le site de l'usine de Seneffe.

Mr. Mini

Galerie: Reportage Mini Centenary TourSI l'usine existe toujours, elle a depuis été reconvertie à d'autres activités, mais son état de vétusté laisse à penser qu'elle n'a fait l'objet d'aucune rénovation et se trouve donc dans l'état de l'époque où les Leyland et Innocenti se partageaient les chaînes.

Sur place, BMW Belux avait convié quelques clubs de Mini «classiques» à exposer leurs Austin, Cooper S, Moke, 1275 GT, Clubman et autres.

Galerie: Reportage Mini Centenary TourMais une surprise nous attendait également : la présence de Julien Vernaeve, «Mr Mini» comme il est surnommé depuis ses nombreuses victoires au volant de la petite anglaise. Un brin nostalgique, l'homme avait d'ailleurs fait le déplacement au volant de son Austin Cooper S personnelle. De couleur verte à toit blanc, celle-ci est toujours équipée des stickers à son nom et à celui de son copilote de l’époque, mais également.... d'un arceau, d'un baquet et d'un harnais. «C'est pour mon petit-fils, qui va rouler à Zolder avec», nous explique-t-il. Le virus de la compétition semble transmis. Lui-même ne suit plus que «de loin» le WRC. «Cela a beaucoup changé ! A l'époque, nous venions de la maison avec la voiture, alors qu'aujourd'hui, les voitures arrivent par camion et avec toute une équipe technique. Nous, nous n'avions aussi qu'un seul train de pneus pour le bitume ou la terre, pour le sec ou la pluie. Maintenant, ils changent de pneus quasiment entre chaque spéciale». «Les temps changent...» conclut-il.

Mini hollandaises

Galerie: Reportage Mini Centenary TourDirection ensuite Amersfoort, près d'Amsterdam, d'où sont sorties des Mini entre 1959 et 1966. Là, l'usine est laissée vacante en attendant des jours meilleurs. Mais là aussi, quelques enthousiastes avaient fait le déplacement pour partager leur passion d'une voiture devenue marque à part entière pour qui l'engouement ne semble pas faiblir. La joyeuse équipe nous accompagne ensuite jusqu'à l'aéroport d'Amsterdam, où nous la laissons continuer sa route vers Dublin, puis Birmingham, avant de rentrer au bercail après plus de 11.000 kilomètres parcourus.

Retrouvez toutes les nouveautés de la marque Mini

Trouvez une Minid' occasion parmi des milliers de véhicules de seconde main

Découvrez un aperçu du modèle Mini ainsi qu'une sélection d' occasion

 

Salon de Genève 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Genève 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.