Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Reportage Mercedes EQ

Reportage: Mercedes EQ

Electromobilité tous azimuts

17.10.2018

En général, Mercedes est du genre à mener la barque technologique, mais pas tant en matière de transmissions alternatives. C'est en effet tardivement que le constructeur se lance vraiment. Mais quand il le fait, ce n'est pas à moitié.

Car c'est à peu près toute sa gamme EQ que Mercedes nous a présenté d'un seul coup, gamme qui sera lancée progressivement entre aujourd'hui et courant 2019. Mais commençons par le commencement: c'est quoi, EQ?

Label

Galerie: Reportage Mercedes EQIl y a quelques semaines nous vous avons parlé du dévoilement du Mercedes EQC, un SUV compact qui sera le premier modèle 100% électrique de la marque. Et nous avions alors exprimé une certaine déception en découvrant que l'annonce d'une "nouvelle marque dans la marque" était un peu… surfaite. Aujourd'hui, on en sait plus sur l'utilisation que fera Mercedes des lettres EQ, et cela confirme la conclusion que nous avions tirée: EQ, c'est plus un label qu'une marque. En fait, ce sont même différents labels.

EQ Boost

Galerie: Reportage Mercedes EQOn les appelait Mild Hybrid, Mercedes les appellera maintenant EQ Boost. Ici, on parle des modèles à moteur thermique classique, agrémenté d'un système électrique 48V capable à la fois de fournir un peu d'aide au moteur dans certaines circonstances, mais surtout le décharger du fonctionnement des "accessoires": climatisation, pompe à eau, etc. De fait, le moteur thermique est soulagé, et ça profite aux émissions et à la conso. Ce système est au catalogue depuis les récents renouvellements des Classe S et Classe E par exemple, et équipe les nouveaux moteurs 6 cylindres en ligne du constructeur.

EQ Power

Ne dites plus hybrides plug-in ou hybride rechargeable, dites EQ Power. C'est dans ce domaine que Mercedes propose l'offre la plus vaste, puisqu'il existe des EQ Power tant en diesel qu'en essence, et ce pour les Classe C (diesel), Classe E (essence et diesel) et Classe S (essence). Rassurez-vous, les SUV ne seront pas oubliés.

Galerie: Reportage Mercedes EQLes EQ Power diesel s'appellent 300 de (prononcez dé-eu) et font appel à un 4 cylindres 2.0 litres. Le système délivre au total 306 ch et 700 Nm, et ça donne pour la Classe C un 0-100 en 5,6 secondes, 250 km/h en pointe, une autonomie électrique théorique de 57 km et, selon les finitions, entre 1,4 et 1,6 l/100 km pour 38 à 42 gCO2/km. Les chiffres sont quasiment identiques pour la Classe E, également proposée en version EQ Power essence nommée E 300 e. Le moteur est aussi un 2.0 litres, la puissance totale est de 211 ch, le couple de 700 Nm, et on annonce 50 km d'autonomie électrique, 2 l/100 km et 45 gCO2/km.

Galerie: Reportage Mercedes EQEnfin, il y a la Classe S 560 e, dont l'hybridation est associée à un "ancien" V6 3.0 litres: 476 ch, 700 Nm, 0-100 en 5 secondes, 50 km d'autonomie électrique, une moyenne de 2,6 l/100 km et 59 g/km. Des chiffres très impressionnant pour une S de cette puissance, que nous avons vérifiés lors d'un bref essai. Mais nous reviendrons en détail sur ces véhicules ultérieurement, lorsqu'ils nous seront proposés pour un test plus approfondi.

Il reste un dernier véhicule EQ Power, un peu plus spécial: le GLC F-Cell. Et parce qu'il propose vraiment quelque chose d'inédit sur le marché, nous lui consacrons un essai rien qu'à lui.

EQ, tout court

Galerie: Reportage Mercedes EQReste à parler des EQ, sans rien derrière, et vous savez déjà qu'il s'agit des modèles 100% électriques. Le premier sera donc l'EQC, dont l'arrivée est prévue courant 2019. Le premier de Mercedes du moins, car plusieurs modèles EQ sont déjà en concessions: les Smart. Toute la gamme existe en version EQ (anciennement Electric Drive). Pour nous, les Smart EQ sont des armes absolues. Car la vocation à la fois presqu'exclusivement urbaine et de "seconde voiture" de la Smart en font la candidate idéale à l'électrification.

Galerie: Reportage Mercedes EQElle propose une autonomie réelle de 130 à 160 km selon la version de carrosserie, et ses 160 Nm disponibles immédiatement la rendent encore plus efficace dans le trafic urbain. Une petite merveille dont le seul défaut est de démarrer à quelques 22.600€. Notez enfin que la marque Smart est appelée à devenir exclusivement électrique. D'ici 2020, les Smart thermiques disparaitront du catalogue sur tous les marchés, comme c'est déjà le cas aux USA, au Canada et en Norvège depuis 2017.

Galerie: Reportage Mercedes EQLa locomotive technologique qu'est Mercedes se contente donc de prendre le train de l'électromobilité en marche. On espérait un peu mieux, mais on imagine qu'après avoir posé le pied dans ce domaine, le constructeur reprendra ses bonnes habitudes dans le futur. Quoi qu'il en soit, la gamme est d'entrée assez développée, et bon, c'est vrai que le GLC F-Cell est une vraie innovation… qui ne touchera qu'une poignée de conducteurs.

Galerie: Reportage Mercedes EQ

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.