Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Reportage Ford Focus RS

Reportage: Ford Focus RS

Le petit guide du Hooligan

04.02.2016

La Ford Focus RS est l'une des machines les plus fantastiques du moment, et elle dispose d'aides à la conduite qui transforment radicalement son caractère, de docile à tueuse de Supercar. La Focus RS peut être tout cela.

Galerie: Reportage Ford Focus RSLe plus important à savoir est que malgré toutes ces aides, la Focus RS donne toujours l'impression que le conducteur est ce qu'il y a de plus important à bord. Pour ceux qui l'auraient déjà oublié: la Ford Focus RS, c'est 350 ch libérés à 6.000 tours et 440 Nm disponibles entre 2.000 et 4.500 tours. Durant 15 secondes, le couple passe même en Overboost à 470 Nm. La transmission intégrale peut envoyer jusqu'à 70% de celui-ci aux roues arrière, et ces 70% peuvent, si nécessaire, intégralement aller à gauche ou à droite.

Normal

Galerie: Reportage Ford Focus RSLa Ford Focus RS est 33% plus rigide que la ST en configuration normale. Le plus sympa, avec les différents modes de conduite, est qu'il suffit de pousser un bouton situé près du levier de vitesse pour changer de réglages dans le menu. Mais on peut aussi choisir individuellement chaque paramètre via l'ordinateur de bord. En pratique toutefois, le bouton unique est plus commode. Et dans le mode Normal, on est impressionnés de constater que la Focus RS peut être réellement confortable, même avec ses gommes 19'' à profil bas. Bref, le mode pour tous les jours.

Sport

Galerie: Reportage Ford Focus RSEn Sport, on change les paramètres de la transmission intégrale, de la direction et de la gestion moteur. En outre, une petite valve sur la ligne d'échappement s'ouvre, et la voix de la voiture se fait plus expressive. C'est d'ailleurs d'abord à cela qu'on reconnaît le mode Sport: la Focus se met alors à émettre des gargouillements et des raclements de gorge à chaque changement de rapports. De son côté, la transmission intégrale recherche le maximum d'adhérence. L'ESP, lui, est toujours là. On peut le déconnecter mais sincèrement, la voiture est si efficace que si vous sentez l'ESP intervenir sur route ouverte, c'est qu'il est grand temps de se calmer.

Track

Galerie: Reportage Ford Focus RSUn cran plus loin, il y a le mode circuit, qui pousse la configuration de la Focus RS vers un peu plus de radicalité. Tous les paramètres passent en mode Sport, y compris cette fois les suspensions et l'ESP. En sortie de virage, on sent vraiment que la puissance est plus volontiers orientée vers le pont arrière, puis la voiture cherche ensuite le meilleur moyen de vous garantir le meilleur grip en répartissant entre les roues postérieures. Et cela vous donne le sentiment qu'en essayant encore et encore, vous serez capable d'exploser votre propre temps au tour. Ensuite, libre à vous de sortir de la courbe en survirage. Tout ce qu'il y a à faire, c'est ralentir comme il se doit en entrée de courbe, pour garantir l'adhérence du train avant. Michelin a spécifiquement développé des Pilot Sport Cup2 pour le circuit. Ces pneus encaissent les forces latérales à merveille sans pour autant vous priver d'un peu de glissade et longitudinalement, ils sont assez performants pour assurer un freinage "compet'".

Drift

Galerie: Reportage Ford Focus RSCe mode Hooligan, Ford l'a développé pour vous faire goûter aux sensations du Rallye. Dans ce mode, tout est fait pour qu'en virage, la roue arrière extérieure soit la plus alimentée, histoire de favoriser le drift. Ensuite, le couple est transféré à la roue arrière intérieure, pour permettre de continuer à glisser. D'ordinaire, une sportive 4x4 classique a besoin de bien plus d'espace pour pratiquer le drift. La RS peut tracer des ronds serrés, mais on remarque tout de même que pour maintenir longtemps le dérapage, 350 ch et 440 Nm sont un peu courts.

Launch control

Galerie: Reportage Ford Focus RSPour activer ce mode, il faut chipoter un peu dans l'ordinateur de bord. D'abord, on se met à l'arrêt complet et c'est là que l'électronique prend le relais. La force idéale à appliquer à l'embrayage est préprogrammée, prête à intervenir. Tout ce que le conducteur a à faire, c'est amener le moteur à quelques 4.000 tours, passer la première et… lâcher la pédale de gauche d'un coup, comme si elle était en feu. Et alors, la Focus RS bondit en avant. Vous, vous gardez la pied droit dans la moquette jusqu'au moment où s'illumine l'indicateur de changement de rapport, embrayage, deuxième, lâcher et ça continue. Et c'est comme ça qu'on tue le 0-100 en moins de 5 secondes.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.