Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Reportage Dans le sillage des gagnantes du Mans

Reportage: Dans le sillage des gagnantes du Mans

5.230 km, de Bodø à Tarifa

23.05.2017

Pour saluer – une fois encore – la victoire de la 919 Hybrid aux 24 Heures du Mans 2016, Porsche a décidé d'organiser une petite virée de plus de 5.000 km. Mais sur la route, avec des voitures de série. Nous y étions!

Galerie: Reportage Dans le sillage des gagnantes du MansLe Mans, 19 juin 2016, les dernières minutes des 24 heures de course. La victoire semble acquise à la Toyota TS050… jusqu'à ce que celle-ci s'immobilise. Et c'est ainsi que la Porsche 919 Hybrid décroche, in extremis, la 18ème victoire au général du constructeur de Stuttgart. Ses pilotes, Romain Dumas, Marc Lieb et Neel Jani, ont accompli 384 tours, soit quelques 5.233 km.

Bodø: 0 km

Avec l'édition 2017 pointant à l'horizon, l'équipe de communication de Porsche a eu une idée un peu folle: "Et si on parcourait à nouveau la distance, mais pas sur circuit. Plutôt sur routes publiques, en ligne droite, avec des voitures de série."

Galerie: Reportage Dans le sillage des gagnantes du MansSitôt dit, sitôt fait. Première étape, tracer le parcours. Pas facile d'en imaginer un en évitant de tourner en rond. Et c'est comme ça qu'on se retrouve avec un point de départ situé à hauteur du cercle polaire, dans la ville norvégienne de Bodø, et une arrivée à Tarifa, le point le plus austral d'Europe continentale, là où on voit le Maroc depuis les côtes espagnoles. Entre les deux points, à peu près 5.230 km, la distance parcourue par la 919 Hybrid sur le circuit du Mans. L'itinéraire traverse six pays: Norvège, Suède, Danemark, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, France et Espagne. Et on ajoute un petit challenge: la distance doit être couverte en quatre petits jours, d'une seule traite. Vous avez compris qu'il ne s'agit pas de tourisme, mais bien d'une vraie bataille d'endurance.

En exotique compagnie

Galerie: Reportage Dans le sillage des gagnantes du MansPour ce road trip Le Mans Unravelled, Porsche avait rameuté la presse internationale. Votre serviteur était donc en compagnie de journalistes venus de toute l'Europe, et même de collègues venus de Chine et du Japon. La flotte de voitures était au-moins aussi exotique que les conducteurs, puisqu'en plus de la star absolue qu'est la 918 Spyder, il y avait une 911 Turbo S, une Boxster S, une Cayman S, une Macan GTS, un Cayenne Hybrid et une Panamera Hybrid Executive. Bref, tout le showroom Porsche était réuni, pour une valeur approximative de 1,7 millions d'euros!

Passer de la neige aux 35°

Galerie: Reportage Dans le sillage des gagnantes du MansLe voyage a commencé mi-mai à Bodø où, à cette période, il y avait encore de la neige et où la température était à peine supérieure à zéro. Un contraste ébouriffant avec les 35° qui nous attendait quelques jours plus tard à l'arrivée de Tarifa.

Ce road trip fut donc extrême à tous points de vue. Les superbes et vastes paysages du Grand Nord, où l'on se sent si proche de la nature et où les élans paissent paisiblement au bord des routes, contre les Autobahn allemandes où les chevaux de nos Porsche peuvent galoper librement. De la désolation du cercle polaire à l'ambiance vacances des côtes espagnoles.

Ready to race

Galerie: Reportage Dans le sillage des gagnantes du MansEvidemment, ce grand voyage ne pouvait faire l'impasse sur Le Mans et sur la 919 Hybrid. Au troisième jour, nous atteignons la Sarthe, où des panneaux de signalisation annonçant "Hunaudières", "Mulsanne" et "Tertre Rouge" nous font comprendre que nous nous trouvons sur le tracé du circuit mythique. L'ACO (Automobile Club de l'Ouest, organisateur des 24 Heures) nous accueille à bras ouverts et nous permet même de nous essayer à un départ "Le Mans" devant les tribunes, puis à exécuter un tour du circuit Bugatti. Inoubliable!

Aragon

Galerie: Reportage Dans le sillage des gagnantes du MansAprès cela, nous reprenons la route vers le sud car ce soir, nous avons rendez-vous de l'autre côté des Pyrénées avec le team LMP1, qui réalise au Motorland Aragon des tests d'endurance durant 30 heures. Lorsque nous arrivons, André Lotterer termine tout juste son relais. L'Allemand, qui a des origines nivelloises, nous explique le scénario de ces tests: "C'est vraiment une répétition générale du Mans, que nous travaillons dans les moindres détails. Nous réalisons même un tour de formation, nous faisons entrer une Safety Car et régulièrement, nous simulons des problèmes pour que tout le monde soit parfaitement préparé. Mon pronostique pour Le Mans 2017? Je ne vais pas m'aventurer sur ce terrain. Evidemment, j'y vais pour gagner mais comme l'an dernier l'a prouvé, le résultat final est toujours imprévisible."

We did it!

Galerie: Reportage Dans le sillage des gagnantes du MansAprès cette rencontre, "nos" voitures continuent leur périple. Durant notre dernier relais, nous avons traversé l'Espagne via Madrid et la côte, direction Tarifa. Et un magnifique soleil de printemps a offert un beau final à ces quatre petits jours. Après un temps effectif de conduite de 53 heures, nous voyons enfin l'arrivée, au point le plus au sud de l'Espagne. Un voyage de 5.223 km, ce n'est pas rien, tant pour les hommes que pour les machines. Mais heureusement, à l'exception d'une crevaison, les Porsche n'ont pas subi la moindre avarie et tout le monde arriva sain et sauf sur la plage de Tarifa. Sain et sauf, et un peu exténué…

Galerie: Reportage Dans le sillage des gagnantes du Mans

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.