Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Reportage Audi Sportscar Experience

Reportage: Audi Sportscar Experience

Faire la course avec Tom Boonen

28.10.2014

En tant que quadruple vainqueur de Paris-Roubaix, Tom Boonen doit avoir un faible pour les routes pavées cahoteuses. Pourtant, il se débrouille aussi sur l'asphalte bien lisse, mais de préférence au volant d'une voiture de sport. Comme par exemple une Audi R8 V10.

La saison cycliste est bien terminée, mais ça ne signifie pas que Tom Boonen se repose. Le Champion du Monde Sur Route 2005 passe son automne à manger de la route dans les Ardennes. Et à bon rythme, soyez-en sûr. Mais aujourd'hui, ce n'est pas sur deux roues qu'il le fait. Plutôt sur les quatre roues d'une sportive vraiment rapide.

Galerie: Reportage Audi Sportscar ExperienceJ'ai eu l'honneur et le plaisir de partager cet "Audi Sportscar Experience" avec un Dieu de la Petite Reine. L'évènement est un stage de conduite intensif qui se déroule sur le circuit de F1 de Spa, au volant d'Audi R8 V10 de 528 ch. A huit heures du matin tapantes, Tom arrive un large sourire aux lèvres. "Il n'a pas fallu me le proposer deux fois", avoue-t-il. "Tout le monde sait que je suis un vrai amoureux des voitures, et j'ai un faible pour les voitures de sport et la vitesse. Le contexte est idéal, d'autant qu'Audi est une de mes marques préférées. J'ai eu entre-autres une RS4 et une R8 qui m'ont procuré beaucoup de plaisir."

Terrain connu

Pour Tom Boonen, ceci va au-delà de faire acte de présence. Le Flandrien vient régulièrement sur le circuit de Francorchamps et il connait le tracé presque par cœur. "Il y a peu, j'ai roulé ici avec ma Ferrari F12 et pourtant, c'est un challenge à chaque fois renouvelé! J'espère que les gens d'ici vont vraiment m'apprendre des choses, aujourd'hui", dit-il en montrant les pilotes Audi Anthony Kumpen et Bert Longin, actifs en BRCC avec la version course de notre voiture du jour: la R8 LMS Ultra.

Anthony Kumpen et Tom Boonen ont d'ailleurs des choses en commun, puisque le Limbourgeois était jusqu'il y a peu propriétaire de la marque de vélo Ridley, qui fournit quelques équipes pro. "A vélo, je laisse Anthony loin derrière mais aujourd'hui, c'est moi qui espère apprendre de lui", plaisante Tom.

Galerie: Reportage Audi Sportscar ExperienceEt maintenant, action! Les représentants des média belges et les champions forment un petit groupe, ce qui me permettra de rouler un bon moment dans le sillage de Tom Boonen. En dépit de la réputation de chauffard qui lui a été faite dans la presse à scandale, je peux vous dire que Tom a un sacré coup de volant! Il est capable de maintenir un rythme très élevé et enchaîne les tours sans erreurs.

Lors de la première pause, je lui demande s'il peut faire un parallèle entre ceci et le "pilotage" d'un vélo. "En fait, oui: il faut avoir le même souci d'une trajectoire soignée et de la vitesse. Par contre, une descente très rapide est plus effrayante sur un vélo, surtout sur un sol humide comme aujourd'hui. Quand c'est comme ça, je peux vous dire qu'on serre les fesses parce qu'une chute est toujours très lourde, et les conséquences sont douloureuses. Comparé à ça, je me sens très en sécurité dans une voiture. Naturellement, ce que font ici les pilotes de F1 est d'un autre calibre, rien à voir avec ce que nous faisons aujourd'hui."

De deux à quatre roues?

Galerie: Reportage Audi Sportscar ExperienceDans les stands, nous recevons du feedback de la part des instructeurs qui, au départ, ne savant pas qu'ils ont devant eux l'un des meilleurs champions cyclistes du monde. Ici, Tom Boonen est vraiment un gars parmi d'autres gars, plein d'humilité et qui a vraiment envie d'apprendre à améliorer son art de la conduite. Mais ses ambitions vont-elles au-delà? Envisage-t-il une reconversion en sport automobile, lorsqu'il aura raccroché le vélo?

"Pourquoi pas?", note Anthony Kumpen. "Tom a clairement du talent et pourrait faire sa place au niveau belge. Je lui ai d'ailleurs proposé de faire un jour équipe avec moi aux 24 Heures de Zolder, histoire de faire ses débuts en fanfare."

Galerie: Reportage Audi Sportscar Experience"Oh là! Pour le moment, je suis toujours cycliste", tempère Tom. "Pour le moment, je n'ai absolument pas le temps d'y penser. Mais j'avoue que la course automobile me fascine. J'ai récemment piloté une Ferrari 430 GT3, et c'était une expérience extraordinaire. Une voiture de course pur-sang, faite à 100% pour être toujours à fond, c'est un tout autre monde. Dommage que le prix d'un engin pareil soit si colossal."

Après une journée comme celle-ci, je n'ai plus le moindre doute quant à la passion automobile qui habite Tom Boonen. Le stage une fois terminé, il ne pouvait quitter des yeux la R8 LMS Ultra parquée dans le paddock, tandis qu'il questionnait avidement Markus Winkelhock, vainqueur avec cette voiture des dernières 24 Heures de Spa. A mon avis, on verra encore beaucoup "Tommeke" sur quatre roues…

 

Salon de Genève 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Genève 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.