Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Reportage 24 Heures du Mans

Reportage: 24 Heures du Mans

De l’électricité dans l’air !

15.06.2012

Ces 16 et 17 juin, la 80ème édition des 24 Heures du Mans opposera les prototypes hybrides de Toyota et Audi. La TS030 japonaise et la R18 e-tron allemande reposent sur un même concept mais les différences entre les deux bolides sont tout de même significatives.

Galerie: Reportage 24 Heures du MansLa déferlante verte a gagné les paddocks des courses d’endurance. Bien sûr, les marques veulent soutenir le marketing lié à leurs nouveaux modèles hybrides, mais surtout, c’est le signe que la course demeure un vrai terrain d’innovation. Après la première victoire d’un prototype diesel aux 24 heures du Mans (Audi R10 en 2006), c’est la technologie hybride qui frappe à la porte. Avec la grande expérience de la maison Audi, la R18 e-tron est sans conteste la favorite de l’épreuve. Mais avec sa toute nouvelle TS030, l’outsider Toyota a démontré un certain potentiel durant les séances d’essais.

Diesel quatre roues motrices ou essence propulsion

Galerie: Reportage 24 Heures du MansUne voiture hybride n’est pas l’autre, même sur un circuit de course. Bien sûr, tant la R18 e-tron que la TS030 reposent sur une technologie qui associe un bloc thermique à un moteur électrique. Mais c’est bien là la seule similarité. La R18 e-tron est une évolution de la R18 Ultra diesel. Elle reçoit deux moteurs électriques alimentés par un système de récupération d’énergie au freinage reposant sur un volant d’inertie (comparable à ce qui équipe la Porsche 911 GT3 Hybrid). Les moteurs électriques entraînent les roues avant du prototype. L’ensemble ajoute bien entendu quelques kilos sur la balance. Un handicap qui sera vite oublié en cas de pluie car les quatre roues motrices pourraient alors constituer un fameux avantage. Sur un circuit de Spa inondé, la R18 e-tron a tourné quasiment 5 secondes plus vite que la R18 Ultra. Impressionnant.

Galerie: Reportage 24 Heures du MansAudi profite donc d’une motricité supérieure. Celle-ci était cependant nécessaire pour valider le concept hybride diesel. Le V6 turbo-diesel de 3,7l délivre en effet déjà tellement de couple qu’envoyer les Newton-mètres supplémentaires des moteurs électrique sur le seul train arrière aurait inévitablement entraîné de gros problèmes de traction et irrémédiablement écourté la longévité des pneumatiques.

Galerie: Reportage 24 Heures du MansLa Toyota TS030 ne connaît pas le même problème. Même avec l’apport additionnel des moteurs électriques, le train arrière de la nippone digère sans souci la puissance du V8 essence atmosphérique de 3,4l. Les Japonais ont intégré les moteurs électriques à l’arrière de leur voiture. Ceux-ci sont alimentés par des supercondensateurs. Une solution plus simple, plus légère et plus compacte que celle retenue par les Allemands. De plus, la TS030 peut bénéficier à tout moment du boost des unités électriques alors que la R18 e-tron ne peut utiliser les 500 kj qu’au-dessus de 120 km/h. Une forme de compensation à l’avantage que représente une transmission intégrale. Toyota ne considère la solution des quatre roues motrices intéressantes qu’à partir du moment où elle permet de récupérer plus d’énergie. Ce sera le cas en 2014.

La très expérimentale Deltawing

Galerie: Reportage 24 Heures du MansL’Automobile Club de l’Ouest (ACO) accorde la possibilité à des voitures expérimentales de prendre part aux 24 heures du Mans. La Deltawing fait incontestablement partie de cette catégorie. Avec ses formes inhabituelles, elle a immédiatement été rebaptisée «Batmobile». Mené par Hightcroft, le projet reçoit le soutien de Nissan et Michelin. Ces deux partenaires ont permis à cet étrange concept de voiture de course du futur de voir le jour. Le but initial était de diviser la consommation par deux, sans compromettre les prestations. Pour y parvenir, les têtes pensantes ont choisi de downsizer la mécanique (1.6 turbo), de faire la traque aux kilos (1.100 kg) et d’opter pour un profil hyper aérodynamique d’aile de chasseur supersonique. Durant les essais, la Deltawing n’a pas été ridicule, signant des chronos au niveau des LMP2.

 

Salon de Genève 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Genève 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.