Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Rapport: Lotus

Rapport: Lotus

Le CEO flanqué dehors

14.06.2012

Que reproche-t-on précisément à Bahar? On l'ignore. Ni Lotus ni DRB-Hicom ne donnent de détails. On sait juste que Bahar avait déjà été mis de côté suite à une plainte de DRB-Hicom quant à sa gestion financière. L'enquête vient de mener à son renvoi.

Nouveaux modèles

Le précédent propriétaire de Lotus, la marque malaisienne Proton, avait débauché Dany Bahar chez Ferrari et lui avait confié la mission de remettre la marque britannique sur des rails. Et il s'y attela avec énergie puisqu'au Salon de Paris de 2009, il présenta pas moins de cinq nouveaux modèles. En élargissant la gamme et malgré de faibles volumes, il entendait rendre Lotus aussi exclusive et rentable que Ferrari. Lorsque nous l'avions rencontré à Genève en mars dernier pour faire le point, il avait avoué que l'Esprit avait déjà quelque retard, suite aux tribulations de la mise en vente de Lotus. "Au final, j'espère surtout qu'au-moins deux voitures seront produites: l'Esprit et l'Elan. Toutes deux sont déjà à des stades de développement très avancés. Vu l'argent déjà investi, ce serait du gâchis de les abandonner", nous disait-il à l'époque.

DRB-Hicom a déjà confirmé son intention de continuer avec l'Esprit, mais il n'en reste pas moins que l'avenir de Lotus reste mystérieux. D'autant que tout l'Etat-major de la marque avait été mis en place par Bahar. La question est donc: tous ces gens voudront-ils rester à Norfolk sans Bahar?

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.