Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Rapport 24 Heures du Nürburgring

Rapport: 24 Heures du Nürburgring

Maxime Martin, Roi du Ring

23.05.2013

Et voilà! Grâce à la prestation phénoménale qu'il a livrée lors des 24 Heures du Nürburgring au volant de la BMW Z4 du team belge Marc VDS, Maxime Martin dispose d'une carte de visite semblable à celle de Jacky Ickx. Il est officiellement un Roi du Ring.

Galerie: Rapport 24 Heures du NürburgringRoi du Ring certes, mais si l'on regarde le résultat final, on voit que la Z4 belge doit céder la victoire à une Mercedes SLS GT3 AMG. Avec l'équipage Schneider/Bleekemolen/Thiim/Edwards, l'écurie disposait d'une équipe de pointe qui a réussi à dominer une édition particulièrement difficile. La pluie fut incessante et on eut même droit à une tempête. Et comme il n'était plus humainement possible de piloter, la course fut neutralisée du dimanche soir 22:44, au lundi matin 8:20. Le brouillard rendait la conduite sur une piste inondée particulièrement périlleuse. Pourtant un homme parvint à faire parler de lui: Maxime Martin avait réussi, juste avant le drapeau rouge, à hisser sa Z4 en tête.

20 secondes plus vite

Galerie: Rapport 24 Heures du NürburgringAprès le second départ, les conditions sèches ont permis aux Mercedes de reprendre l'ascendant et la Z4 Belge dût céder place après place. Jusqu'à ce que Maxime Martin en reprenne le volant pour le dernier relais, jusqu'au drapeau à damier. Alors qu'il avait déjà été magistral sous la pluie – Martin largua tout le monde sur piste détrempée – c'est comme s'il avait repris une pilule de vitesse pour ce dernier relais. Le Bruxellois s'offrit deux SLS juste avant l'arrivée pour se placer en seconde position, et réalisa même le tour le plus rapide de la course, à 8'22''088. Soit pas moins de 7 secondes plus rapide que le meilleur tour précédent et même 16 secondes de mieux que le meilleur tour du vainqueur. Celui qui pensait que les performances individuelles exceptionnelles n'existaient plus a ici de quoi revoir ses certitudes. Ceci entrera certainement dans les livres d'histoire de la course. Sous la pluie, Martin tournait à certains moments 20 secondes plus vite que tous ses concurrents. Richard Göransson déclara: "Il était incroyablement rapide. J'ai essayé de le suivre sur le mouillé mais ce n'était même pas la peine d'y penser." Martin quant à lui sembla trouver ça on ne peut plus normal: "Sur piste humide, le pilote peut encore faire la différence". Cela dit, il fut soulagé de voir le drapeau rouge: "Même à 60 km/h, il y avait de l'aquaplaning". Une chose est sûre en tout cas: Martin va faire une belle carrière chez BMW. Il n'est encore "que" pilote de réserve en DTM, mais ce n'est plus qu'une question de patience avant qu'il soit titularisé en course.

Peugeot

Galerie: Rapport 24 Heures du NürburgringA souligner aussi: la 30ème place au classement général de Vincent Radermecker, au volant d'une vaillante petite Peugeot 208 GTi. Non seulement il fut le plus rapide de la horde Peugeot, mais il a aussi tenu en respect un troupeau de Porsche, une Lexus LFA et une foule de véloces BMW, toutes cantonnées dans son rétro.

Voyez sur la vidéo les conditions dantesques au moment du drapeau rouge, et imaginez-vous que Martin était encore plus rapide… Pfiuu!

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.