Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Toyota Yaris Facelift

Prise de contact: Toyota Yaris Facelift

Nouvelle économie

23.02.2009

Six nouveaux modèles, six modèles remaniés et six nouveaux moteurs - tel est le programme commercial de Toyota pour 2009, à contre-courant de la tendance généralisée à la modération. Le bal débute par un lifting de la Yaris, qui en marge d’améliorations esthétiques superficielles, implique surtout une avancée technique.

La Toyota Yaris a foulé pour la première fois les routes européennes il y a dix ans. Sa part de marché dans le segment des citadines s’élevait alors à 2,9 %, et depuis le remodelage de 2005, elle dépasse 4 %. Dans le droit fil de cette tendance, la marque s’est aujourd’hui assigné un objectif de 6 %.

La star urbaine tonique pourrait bien se montrer à la hauteur de cette ambition, un modèle retravaillé faisant dès à présent son apparition. Même si les changements esthétiques s’avèrent purement marginaux, la fringante Japonaise renferme certaines innovations susceptibles d’infléchir les courbes de ventes.

Un peu plus large

Galerie: Prise de contact Toyota Yaris FaceliftMême avant le remaniement, l’apparence extérieure ne se prêtait guère à la critique. La passe-partout de 3,80 mètres charme par un design dynamique intemporel. Un capot moteur au dessin un peu plus marqué, une calandre légèrement modifiée et un spoiler avant un peu plus grand sont également les garants d’une silhouette élégante dans le futur.

L’arrière coquet paraît quelque peu étiré dans la largeur au moyen de feux qui le déchargent, tandis que le pare-chocs s’apparente davantage à un tablier arrière et devrait assurer une image plus dynamique. Trois nouvelles teintes de carrosserie (jaune, bleu et or) complètent les opérations cosmétiques.

Toutes plus économiques

Galerie: Prise de contact Toyota Yaris FaceliftLes modifications techniques revêtent toutefois une plus grande importance que le rafraîchissement de l’habillage. Ainsi, les moteurs connus ont été retravaillés et leur consommation a été optimisée. L’essence un litre de base (68 CV), avec ses trois cylindres, ne consomme désormais plus que 4,9 litres aux 100 kilomètres, un dixième de litre supplémentaire étant nécessaire pour les trois autres formules d’équipement en raison de leur poids supérieur.

Le diesel de 1,4 litre a lui aussi gagné en efficacité. Grâce à de nouvelles buses d’injection piézoélectriques et à une pression d’injection accrue, le quatre cylindres de 90 CV consomme à présent 4,2 litres, soit trois dixièmes de litre en moins que par le passé, pour un couple rehaussé de 15 newtons-mètres, atteignant un total de 205 Nm.

Innovation

Le moteur essence de 1,33 litre est le fruit d’une toute nouvelle conception, qui remplace le 1.3 précédent et offre une puissance accrue pour une consommation réduite. Le quatre cylindres au fonctionnement extrêmement silencieux produit 101 CV et 132 newtons-mètres. À l’instar du diesel, il est associé de série à une transmission à six rapports, et en option, il peut être commandé avec la transmission robotisée MMT.

Seuls les utilisateurs d’une boîte manuelle bénéficient toutefois de la nouvelle fonction Start/Stop automatique, qui arrête le moteur, par exemple, aux feux rouges et le redémarre sans délai dès que le conducteur enclenche à nouveau un rapport. En conjonction avec les autres mesures de baisse de la consommation, telles que la construction ultralégère, les pertes de frottement réduites ou encore une nouvelle gestion du chargement de la batterie, la consommation moyenne peut être limitée à 5,1 litres d’essence.

Toutes en dessous de 120 grammes

Galerie: Prise de contact Toyota Yaris FaceliftCet appétit correspond à une émission de CO2 de précisément 120 grammes au kilomètre parcouru- toutes les autres déclinaisons de la Yaris se situant même sous ce niveau. La citadine est ainsi le quatrième modèle du groupe Toyota, après l’Aygo, l’iQ et la Prius, dont aucune motorisation ne dépasse ce seuil symbolique.

Mais comment ce nouveau bloc propulseur se comporte-t-il? La fonction Start/Stop automatique accomplit son office de façon irréprochable, ainsi que nous l’avons évoqué, et elle peut être désactivée d’une pression sur un bouton. De plus, le quatre cylindres témoigne d’une sonorité remarquablement discrète, ne devenant pas non plus bruyant dans les plus hauts régimes.

Deux reproches toutefois: premièrement, la mécanique déplore une légère faiblesse au démarrage, de sorte que si l’accélération est insuffisante, le moteur cale. Une fois cette étape franchie, la conduite urbaine se révèle leste et dynamique. Deuxièmement, le dynamisme atteint à son tour rapidement ses limites. Dans la plage supérieure des régimes, le moteur semble s’essouffler, et à 80 km/h dans le quatrième rapport, la souplesse fait largement défaut. Le tout est néanmoins compréhensible dès lors que le quatre cylindres est principalement conçu dans un souci d’économie de carburant.

Excusable

Galerie: Prise de contact Toyota Yaris FaceliftEn considérant que la Yaris n’est généralement pas amenée à briller sur autoroute, mais la plupart du temps, à se faufiler dans la jungle d’une métropole, ses défaillances lui sont pardonnables. D’autant que, si on lui accorde de l’élan, elle grimpe malgré tout à 175 km/h et ni le châssis agréablement ferme, ni la direction précise ne s’opposent à des trajets à un rythme soutenu.

La qualité de finition de l’habitacle, inchangé excepté dans ses coloris, est en revanche moins pardonnable. Peu importe la recherche d’économies, l’on ne saurait accepter les arêtes tranchantes, les différences sensibles dans les interstices et les matériaux synthétiques à l’aspect bon marché.

En bref

Bien joué: aucune Yaris n’émet plus de 120 grammes de CO2. Les deux moteurs connus ont été optimisés par des techniques simples et le nouveau moteur essence de 1,33 litre a été étudié d’emblée dans une perspective d’économie. L’on peut admettre que le plaisir de conduite en souffre quelque peu, mais l’on ne peut par contre accepter la dégradation manifeste de la qualité de finition dans l’habitacle.

Galerie: Prise de contact Toyota Yaris Facelift

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.