Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Range Rover Evoque Convertible

Prise de contact: Range Rover Evoque Convertible

La nouvelle définition du Cool

17.03.2016

Ca y est, nous avons enfin pris le volant de cette drôle d'idée, lancée par Land Rover il y a quatre ans. Et après les essais, nous avons revu notre position: ce n'est pas une drôle d'idée, c'est l'idée la plus cool de la décennie.

IGalerie: Prise de contact Range Rover Evoque Convertibledée pas vraiment neuve, en fait. A la fin des années '40 déjà, Willys proposait une version découvrable et un peu plus chic de la Jeep, nommée Jeepster. Et des 4x4 découvrables dits "Soft Top", il y en a eu des pelletées à travers les époques: Suzuki Samouraï ou Vitara, Mitsubishi Pajero, Toyota Land Cruiser, Jeep Wrangler ou Renegade et, pour rester dans le sujet du jour, Land Rover Defender ou Freelander. Et on en oublie.

Cabrio moderne

Galerie: Prise de contact Range Rover Evoque ConvertibleMais il est vrai qu'à l'exception du Jeepster, ces voitures ne se défaisaient jamais du montant central garantissant leur rigidité structurelle. Et les découvrir impliquait des manipulations relativement fastidieuses. La nouveauté est donc d'appliquer au SUV la recette du cabrio moderne: capote électrique et pas d'arceau. Ah non, zut, c'est pas nouveau non plus: il y a eu le Nissan Murano Crosscabriolet en 2011, une pure catastrophe arrêtée au bout 3 ans et quelques 5.000 exemplaires. En fait, ce que l'Evoque Convertible propose de vraiment nouveau, c'est un SUV cabriolet réellement beau. Et même sexy. Mais ça, on le savait depuis le tout premier concept de 2012.

Rigidité

Galerie: Prise de contact Range Rover Evoque ConvertibleLa grande inconnue à propos de l'Evoque Convertible était dans quelle proportion il allait perdre en rigidité. Car là était le problème majeur du Murano, tellement mou qu'on ne savait si le pire était son inconfort ou son comportement routier. Pour l'Evoque, les ingénieurs n'ont pas lésiné sur les renforts structurels supplémentaires, ajoutant quelques 200 kg à la voiture qui frise maintenant les 2 tonnes. Résultat: la perte de rigidité est anecdotique et au volant, on n'en ressent pas la moindre trace. Test ultime: voyez la photo ci-contre. Dans cette position, aucun souci pour ouvrir les portières ou le coffre, ni pour décapoter/recapoter. Balaise!

Galerie: Prise de contact Range Rover Evoque ConvertibleEn conduite très active, cela se traduit par un comportement sans faille et même très engageant, autant que dans n'importe quel Evoque "fermé". Il n'y a guère que le poids supplémentaire que l'on ressente en accélération, et encore, le 2.0 diesel (150 ou 180 ch) s'en accommode assez bien. Nous avons attaqué plus de 200 km durant à travers les Alpes et pas une seconde nous ne nous sommes dit que l'Evoque Convertible n'était pas à sa place, ou pas à l'aise avec notre façon de conduire.

4 saisons

Galerie: Prise de contact Range Rover Evoque ConvertibleTous les constructeurs disent toujours que leurs cabrios sont vraiment 4 saisons grâe à une capote à l'isolation thermique et acoustique très poussée. Certains même, chez Audi par exemple, disposent d'une transmission intégrale salvatrices en hiver. Mais quoi de plus 4 saisons qu'un 4x4 façon Range Rover, dont les 4 roues motrices servent à bien plus qu'à sortir d'une allée de garage glissante? C'est à Courchevel, alias le Saint-Trop' des montagnes, que nous avons découvert l'Evoque Convertible et en effet, les conditions hivernales ne lui font pas peur.

Galerie: Prise de contact Range Rover Evoque ConvertibleEnfin, cabriolet toute saison ne veut seulement dire ici qu'on peut le conduire 365 jours par an. Ca veut aussi dire qu'on peut décapoter dès qu'il y a un rayon de soleil, même si les routes sont bordées d'un mètre de neige. Car, et nous terminerons par cette qualité, vitres levées et filet anti-remous en place, la maîtrise des perturbations aérodynamiques est re-mar-quable. En ville ou sur autoroute, même par températures négatives, chauffage sur 25° et avec éventuellement une écharpe: même pas froid!

Un drôle d'idée, l'Evoque Convertible? Oui, si par drôle on veut dire fun. Bref, une très belle façon de profiter de la vie… qui se fait payer cash, c'est vrai: 52.500€ de base, en finition SE déjà généreuse et avec 4WD et boîte auto en série. Mais 52.500€ quand-même. Et pourtant, nous sommes sûrs à 150% que malgré ça, le Range Rover Evoque Convertible ne connaîtra pas le même sort que le Murano.

Galerie: Prise de contact Range Rover Evoque Convertible

Fiche Technique
Range Rover Evoque Convertible TD4 150
4 cylindres turbo diesel 1.998cc
150 ch à 4.000 t/min
380 Nm à 1.750 t/min
0-100 km/h en 12 sec
Pointe: 180 km/h
Conso: 5,7 l/100 km
CO2: 149 g/km
Prix: 52.500€

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.