Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Porsche Cayman Facelift

Prise de contact: Porsche Cayman Facelift

Une révélation

08.01.2009

La Porsche Cayman est la petite sœur de la 911. Pour les connaisseurs, c'est une voiture de prestige, pour d’autres, c'est une Porsche grippe-sou, pour Karen c'est une révélation.

Karen m'a été confiée par un collègue. Elle devait tester, dans les environs de Cadiz, la Porsche Cayman à sa place, car il est pour l'instant gravement souffrant. « Occupe-toi s'il te plaît de Karen, c'est la première fois qu'elle fait un essai ». Je ne me suis pas fait prier deux fois.

Galerie: Prise de contact Porsche Cayman FaceliftArrivés à l'hôtel à Chiclana de la Frontera, nous examinons de plus près le seul modèle disponible sur place, la nouvelle Cayman S, équipée du PDK, la boîte de vitesses double embrayage de Porsche. Vu de l'extérieur, peu de changements. J’explique à Karen que les phares à optique tubulaire sont nouveaux et rappellent la Carrera GT et que les feux de position à LED sont repris de la Cayenne. De surcroît, le pare-chocs avant a été remodelé et si vous commandez les phares Xénon avec feux adaptatifs directionnels, on vous offrira en plus les LED diurnes gratuitement.

Rien n'a (heureusement) changé concernant les flancs et les ailes arrière super sexy. Les feux arrière fonctionnent désormais avec des diodes au lieu d'ampoules, du moins pour tous les feux rouges. La liste des nouveautés se termine par le nouveau  pare-chocs arrière avec un pot d'échappement double sortie.

Karen est enthousiasmée

Galerie: Prise de contact Porsche Cayman FaceliftKaren pense qu'il est préférable que je commence à conduire car elle ne se sent pas très rassurée avec une boîte automatique. Ma mission est de lui faire changer d'avis. Premièrement, il ne s'agit plus vraiment d'une boîte automatique mais du génial PDK qui s'est généralisé au début de l'été sur la gamme 911 et qui a été adapté au moteur de la Cayman. Elle dispose de sept rapports parfaitement répartis, la dernière vitesse étant plus longue afin d'économiser du carburant.

La Cayman couleur bronze est également équipée en option de sièges de sport adaptables qui épousent parfaitement les formes des deux occupants de la voiture. Ils sont classes et conviennent aux gens maigres comme aux plus gros. Le choix des matériaux utilisés pour le volant est  en revanche moins convenable. C'est un peu juste pour un véhicule de cette catégorie. Pourtant, celui-ci est plus maniable et conçu différemment selon les modèles PDK ou boîte manuelle. Il tient bien en main. Les mains sur le volant et bien calés dans nos sièges, nous allons débuter notre tour d'essai.

Débuter lentement

Galerie: Prise de contact Porsche Cayman FaceliftJe roule doucement dans les premiers mètres, Karen ne doit pas prendre peur et de plus, les pneus sont froids et par conséquent glissants. Le tout nouveau régulateur de stabilité PSM (Porsche Stability Management) a déjà suffisamment à faire en temps normal. Après 30 bons kilomètres, les pneus sont chauds et l'adhérence est bonne. Karen est surprise par l'agilité de la voiture et le son du moteur. « Il est bruyant », pense-t-elle. C'est vrai. Le moteur est plus vigoureux qu'avant grâce aux nouveaux pots d'échappement. Ce n'est pas très bien joué et cela dérangera même peut-être l'un ou l'autre passager. A présent, il est temps de changer de conducteur.

Galerie: Prise de contact Porsche Cayman FaceliftEn fan qu'elle est, Karen change de place et règle de façon exemplaire son siège, le volant et  les rétroviseurs. Elle conduit pour la première fois une voiture de 320 chevaux à double embrayage. La Cayman S a d'ailleurs gagné encore 25 chevaux supplémentaires. « C'est dingue comme elle part vite. » Elle a raison. Equipée en option du Sport-Chrono-Paket-Plus et de la fonction Launch Control qui va de pair, la Cayman S, propulsée par un moteur à injection directe 3,4 litres tout à fait nouveau, fuse en 4,9 secondes à 100 km/h. Sauf quand Karen conduit, car elle ne se fait pas suffisamment confiance. Résultat: elle caresse plutôt l'accélérateur. Ainsi, au lieu des 4,9 secondes indiquées par Porsche, nous avons eu besoin de dix, onze et même douze secondes, ce qui ne ressemble pas à Porsche. Ca ne fait rien,  l'important c'est de participer comme dit le proverbe. En tous cas, grâce au style de conduite relativement prudent de la pilote, la consommation moyenne de ce six cylindres s'est abaissée de 12,6 litres à 9,3 litres bien réconfortants, car ce faisant, la valeur donnée par Porsche s'avère exacte. Chapeau Karen.

Atteindre des sommets

Galerie: Prise de contact Porsche Cayman FaceliftLa Porsche est plaisante à conduire. « Elle est vraiment stable sur la route » dit elle. Encore plein dans le mille. Les ouvriers de Porsche autour de Hans-Jürgen Wöhler ont fait du bon travail et optimisé davantage l'ensemble. La répartition du poids entre l'essieu avant et l'essieu arrière est respectivement de 46 et 54 pourcent et le centre de gravité est rabaissé grâce au moteur implanté très bas. « Je ne roule jamais aussi rapidement ». « Tu peux passer une vitesse supplémentaire », lui dis-je. En effet, le PSM est activé au maximum et empêche immédiatement  les roues de glisser, de se tourner ou de crisser. On peut également le désactiver en deux étapes, comme nous l'a montré un collègue. Il a essayé de prendre un rond point avec sa Cayman blanche S, équipée d'un blocage de différentiel, en glissant tout en continuant d'accélérer. « Il est fou! » s'exclame Karen. « Non, il s'entraîne encore », lui dis-je. Nous continuons de rouler et profitons du confort de conduite constant, même si l'on n'actionne pas la touche Sport ou Sport-Plus.

C'est une bonne affaire

De retour à l'hôtel, Karen descend du véhicule et ricane.« J'ai pris quand même du plaisir, mais combien coûte la bête, en réalité ? ». Quand je lui raconte que dans cette version, la Porsche coûte 80.000 euros, elle change d’air. C'est bien trop cher selon elle. Et oui, le prix de la Cayman S débute à 62.557 euros. La Cayman la moins puissante avec 245 chevaux pour un moteur Boxer 2,9 litres est quant à elle disponible à partir de 50.941 euros. Le prix de base d'une 911 débute en comparaison à 85.668 euros sans équipements.

Galerie: Prise de contact Porsche Cayman FaceliftLa Cayman est donc bon marché dans la gamme Porsche et elle procure un grand plaisir de conduite. Bon nombre de personnes pensent que ce modèle est meilleur que la Porsche 911, mais le constructeur pense que même la nouvelle Cayman S n'égale pas la 911 du point de vue dynamique de conduite. En tous cas, Karen est contente de sa première chevauchée à bord d'une Porsche. Le lendemain, j'ai eu le droit de conduire pratiquement tout au long du circuit, Karen était assise à mes côtés et elle a médité jusqu'au coucher à l'intérêt de posséder une voiture roulant à 280 km/h.

En résumé

La Porsche Cayman S a été affinée, améliorée, mieux équilibrée et techniquement revalorisée. Le nouveau moteur remplit la norme Euro 5 et enthousiasme par sa poussée et sa consommation. Le prix chez Porsche est un élément d’une autre nature. On achète la voiture parce qu'on la voudrait bien et non pas parce qu'on en a besoin.

Galerie: Prise de contact Porsche Cayman Facelift

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.