Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Nissan Qashqai

Prise de contact: Nissan Qashqai

La poule aux œufs d’or II, le retour

21.02.2014

Le Qashqai, c’est le carton inattendu de Nissan. A ce jour, plus de deux millions d’exemplaires se sont écoulés. Sept ans après le lancement de la première génération, le constructeur japonais présente son successeur avec l’ambition affichée de prolonger la success story.

Ce qu’on remarque d’emblée chez le nouveau Nissan Qashqai, c’est son design nettement plus valorisant que celui de son prédécesseur qui brillait surtout par sa discrétion. .

Galerie: Prise de contact Nissan Qashqai Le SUV japonais gagne en caractère avec ce museau profilé sur lequel le logo Nissan et les feux de jour LED prennent place. Les proportions se font également plus harmonieuses. Un peu plus long et un peu plus bas, le nouveau Qashqai possède une ligne de toit fuyante qui lui confère une silhouette plus dynamique. Son look de SUV athlétique est encore souligné par ses feux arrière imposants et par ses bas de caisse musclés.

Spacieux mais pas très flexible

Galerie: Prise de contact Nissan Qashqai A bord, l’espace disponible est tout à fait comparable à celui qu’on trouve dans une berline de milieu de gamme. Comme dans le premier Qashqai, on se sent aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Du moins si on n’opte pas pour le grand toit vitré panoramique qui réduit la garde au toit de quelques centimètres, ce qui est gênant pour les grands gabarits. Par contre, côté coffre, il y a de quoi faire avec une contenance qui va de 430 à 1.585 litres une fois les dossiers rabattus. Ces valeurs sont en progression et se situent toujours à la pointe dans le segment. La flexibilité est moins à l’honneur. Il faut en effet se contenter d’une banquette qui se rabat en deux parties. L’espace sous le plancher de coffre s’avère cependant pratique pour cacher quelques petits objets à l’abri de toute convoitise. Cette fois, Nissan n’a pas prévu de version +2 avec une troisième rangée de siège. Cette mission familiale sera confiée au nouvel X-Trail qui arrivera prochainement sur le marché.

Qualité et sécurité

Le design intérieur est à la fois séduisant et très fonctionnel avec une excellente vision sur les compteurs et un bon accès tant aux commandes qu’à l’écran tactile de 7 pouces. Via cette interface, vous commandez le système audio et la navigation. Cet écran donne également accès aux services en ligne et il affiche l’image de la caméra de recul. Ce package multimedia assez complet s’appelle Nissan Connect et il fait partie de la dotation de série des versions haut de gamme.

Galerie: Prise de contact Nissan Qashqai Le soin dans la finition et la qualité des matériaux sont d’emblée perceptibles même si, en y regardant de plus près, on note encore la présence disgracieuse çà et là de plastiques durs. Il est également dommage de constater quelques lacunes dans l’équipement disponible. A l’avant, le siège passager n’est, par exemple, pas réglable en hauteur. A l’arrière, ce sont les vitres électriques qui ne sont pas pourvues d’un système anti-pincement. Tout aussi regrettable, le montant C continue de poser problème lors des manœuvres en réduisant l’angle de vision.

Par contre, côté sécurité, le nouveau Qashqai sort le grand jeu avec un savant mix de technologies modernes sur fond de capteurs, caméras et radars. Sur la liste des équipements, on trouve ainsi une assistance automatique au freinage d’urgence, un système de détection de somnolence, une reconnaissance des panneaux de signalisation, une alerte de franchissement de file et une assistance au parking. Il est simplement dommage que la plupart de ces artifices ne soient pas disponibles dans les versions de bases. Ces systèmes sont en effet réservés au haut de gamme ou uniquement disponibles en option.

Propre et rapide

Galerie: Prise de contact Nissan Qashqai Côté technique, le nouveau Qashqai n’est pas en manque de nouveautés avec trois petits moteurs essence et diesel inédits sur le Qashqai. Ils sont issus de l’alliance avec Renault. En entrée de gamme, on trouve le 1.2 DIG-T, un moteur essence suralimenté qui affiche 115 chevaux et se défend pas mal du tout, sauf sur autoroutes où il manque un peu de souffle.

Galerie: Prise de contact Nissan Qashqai Dans cet exercice, le 1.5 dCi (110 chevaux et 260 Nm) est plus à son avantage. Il affiche un excellent bilan énergétique avec une consommation moyenne de 3,8 l/100 km. En attendant l’arrivée annoncée d’une version 1.6 essence de 160 chevaux, le haut de gamme se contente actuellement du nouveau 1.6 dCi de 130 chevaux et 320 Nm, disponible en option avec une transmission intégrale et une boîte à variation continue XTronic. En version simple traction, cette motorisation permet au SUV Nissan de piquer un sprint jusqu’à 100 km/h en 9,9 secondes et de grimper à 190 km/h en pointe. A ce jour, aucun Qashqai n’a fait mieux.

Si vous voulez faire l’acquisition du nouveau Nissan Qashqai, il vous faudra débourser au minimum 20.990 euro pour la version 1.2 DIG-T. En motorisation diesel, les prix débutent à 23.190 euro (1.5 dCi).

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.