Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact Ford Edge

Prise de contact: Ford Edge

Audacieux conquérant !

23.05.2016

Bien équipé, disponible en deux niveaux de puissance et disposant d’innovations inédites, le Edge s’invite sur le segment des SUV « premium » en Europe. Décidément, Ford ne manque pas de toupet.

Galerie: Prise de contact Ford Edge Chez Ford, il semble bien que les familles soient au centre de toutes les attentions. Ces derniers mois, il est vrai que la marque a dévoilé deux monospaces (S-Max et Galaxy), deux SUV (EcoSport et Kuga) et un break (Mondeo Clipper) ; autant dire un nombre important de véhicules se voulant avant tout fonctionnels. Courant septembre, il faudra en compter un de plus dans les concessions ; le SUV Edge ayant l’ambition de venir déstabiliser les Audi Q5, BMW X3 et autres Volvo XC60.

Success story

A l’image de la Mustang, ce SUV a déjà séduit le continent nord-américain. Et, en débarquant chez nous, il se présente donc comme un modèle « à la sauce US » dont le design tranche franchement avec tout ce que l’on a connu jusqu’à présent. On ne s’en insurge pas ! Cela dit, si l’Edge se dévoile avec un gabarit plutôt imposant, ses dessous techniques sont les mêmes que ceux utilisés par les Mondeo et autres Galaxy. En Europe, ce SUV se passera bien sûr des blocs essence de la version américaine, mais conservera les atouts clés de cette dernière.

Goût d’Amérique

Galerie: Prise de contact Ford Edge L’espace à bord est sans conteste le premier de ces atouts. En effet, l’accueil se veut royal. A l’avant, le conducteur et son passager profitent de sièges confortables et maintenant bien. Les passagers arrière, quant à eux, ne jouent pas des coudes et disposent de suffisamment de place pour étendre leurs jambes. L’idée de voyager « relax » est même accentuée si l’on incline un peu le dossier de la banquette et si l’on active les optionnels sièges arrière chauffants.

Galerie: Prise de contact Ford Edge Par contre, question ambiance intérieure, l’originalité n’est pas à l’ordre du jour, le mobilier de bord s’inspirant trop de celui du monospace Galaxy. Heureusement, en découvrant le coffre logeable de l’Edge, on oublie vite cette remarque. Le SUV propose en effet un volume utile de 602 litres, extensible à 1.847 litres en rabattant la banquette (60/40) sur une simple pression de boutons. Comme autres détails pratiques, on retient que la surface de chargement est plane et que le hayon à ouverture électrique est monté - de série - dès le deuxième niveau de finition « Titanium ».  

Riche équipement

Galerie: Prise de contact Ford Edge Evidemment, en voulant jouer à tout prix dans la catégorie « premium », le Edge n’oublie pas d’innover. De série, on a donc droit à une transmission intégrale, à l’aide active au maintien dans la file, à 7 airbags (dont un pour les genoux du conducteur) et au freinage d’urgence automatique certes, mais également à un système de réduction active du bruit fonctionnant à l’image d’un casque audio anti-bruit. Concrètement, ce système diffuse des ondes sonores à travers le système audio afin d’annuler les sons parasites. Bref, dans cet habitacle, il est inutile d’élever la voix. Et ça, c’est loin d’être négligeable si l’on considère le Edge comme un avaleur de kilomètres.

Ame de voyageur

Galerie: Prise de contact Ford Edge C’est au volant du plus puissant des Edge que l’on apprécie ces kilomètres. La raison ? L’engin pèse 1.949 kg. Il lui faut donc bien un 2 litres faisant appel à deux turbos pour lui garantir un minimum de punch. Avec 210 chevaux (450 Nm) sous le pied droit, on y arrive sans stress, le bloc diesel TDCi aimant monter dans les tours et la boîte automatique PowerShift à six rapports étant suffisamment réactive tant en mode Normal qu’en mode Sport. Dès lors, que l’on évolue sur des nationales sinueuses ou sur l’autoroute, il y a moyen de s’offrir quelques sensations, les suspensions filtrant à merveille les imperfections du revêtement et la direction à assistance variable offrant un retour d’infos correct. Enfin, vu le gabarit du Edge, on ne s’étonne pas d’engloutir un peu moins de 9 l/100 km en moyenne. Par contre, on tombe de haut en découvrant le prix de cette variante: un prix (49.900 €) qui reste un peu en travers de la gorge quand on connaît les propositions de la concurrence.

Galerie: Prise de contact Ford Edge

Ford Edge 2.0 TDCi
4 cyl. biturbo diesel, 1.997 cc
210 ch à 3.750 t/min
450 Nm à 2.000 t/min
0-100 km/h : 9,4 sec
Pointe : 211 km/h
Conso: 5,9 l/100 km
Moyenne de l'essai: 8,8 l/100 km
CO2: 152 g/km
Prix: 49.900 €

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.