Cabrio-Special 2011
Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact BMW Z4 sDrive35i

Prise de contact: BMW Z4 sDrive35i

Remise en forme

10.04.2009

Le principe selon lequel les capotes en toile siéent mieux aux cabriolets n’a plus lieu d’être. Avec son nouveau Z4, BMW prouve à tout le moins qu’un toit pliant en métal leur donne une silhouette plus avantageuse. La nouvelle édition du roadster au design harmonieux est plus stylée:plus confortable et plus sportive, elle nous régale en outre de nouvelles friandises techniques. Délivrant 306 CV et animé par une transmission à double embrayage, notre véhicule d’essai en regorgeait littéralement.

BMW a proposé aux journalistes de se rendre à Alicante, en Espagne, pour essayer le nouveau Z4. Températures printanières, ciel d’azur – à peine installé dans le roadster, mon doigt vint se coller contre la touche logée dans la console centrale pour libérer le toit. En la pressant, les deux parties du toit se replient lestement et avec élégance pour venir s’aplatir dans le coffre – mais pas en plein parcours. La complexité des multiples bras articulés du toit rétractable leur permet presque de rivaliser avec l’accélérateur de particules du CERN.

En tout cas, le travail réalisé par l’équipe BMW sur le toit rétractable est exemplaire, tant au niveau de la fonctionnalité que du design. Le capot épouse d’une part harmonieusement la forme plate et fluide du Z4. Le toit à confort variable devrait d’autre part afficher 80 petits kilos. Ce biplace pèse donc au total 1,6 tonne, ce qui reste acceptable. Jumelé à une répartition équilibrée sur les deux essieux, cela promet un surcroît d’agrément de conduite et de dynamisme.

BMW Z4Toujours sous pression

Mais le grand ordonnateur reste le moteur du sDrive35i. Le capot presque interminable dissimule le 6 cylindres de 6 litres emprunté à d’autres catégories de BMW. Suralimenté par deux turbocompresseurs, il développe plus de 300 CV. Dès 1.300 tours, le couple de 400 newtons-mètres répond présent. Ce n’est qu’une fois les 5.000 tours franchis qu’il commence lentement à s’essouffler. Débordant d’entrain à bas régimes, le moteur brame, râle et éructe sur le registre de l’expression et de l’émotion si on le sollicite un peu plus. La puissance disponible sur une large plage de régimes lui permet de démarrer en trombe en évitant un trou dû au turbocompresseur:le sprint jusqu' à 100 km/h est accompli en 5,1 secondes, pour une vitesse maximale de 250 km/h.BMW Z4

Une transmission à double embrayage et sept rapports confère en outre au Z4 des performances routières de haute tenue. Cette transmission permet de passer les rapports avec rapidité mais tout en délicatesse, sans aucune rupture de charge. Par ailleurs, le confort de la boîte de vitesses rehausse le niveau d’efficacité. Selon BMW, la consommation normale atteint presque 9 petits litres. La pédale d’accélérateur ayant été soumise à rude épreuve sur les routes particulièrement sinueuses de notre parcours d’essai, l’ordinateur de bord afficha une consommation de 16 litres.

BMW Z4Puissante et chaleureuse

Difficile de lever le pied au volant de ce bolide agile et décapoté. Quel plaisir d’affronter les courbes! Les roues arrière reçoivent une force phénoménale grâce à une traction parfaite. La direction précise opère en toute neutralité, sans être influencée par la traction. La perfection du maniement est assurée par une carrosserie résistant à la torsion. Témoignant de moult propriétés transversales et d’un haut niveau de sécurité, l’engin est nettement orienté vers le sport. L’ESP y est plus tolérant mais toujours aussi actif, et la direction, l’admission des gaz et le châssis sont adaptés à un style de conduite plus sportif. Ce n’est cependant qu’en choisissant le châssis sport adaptatif que le Z4 vous offrira cette possibilité:les passagers ressentiront alors les aspérités avec une certaine dureté.

Données techniques
 
Marque et modèle   BMW Z4 sDrive35i
Gamme d’équipement   Sport-Automatic
Dimensions et poids    
Longueur/Largeur/Hauteur (mm)   4.239/ 1.790/ 1.291
Empattement (mm)   2.496
Rayon de braquage (m)   10,9
Poids à vide (kg)   1.600
Capacité du coffre (litres)   180 - 310
Pneus du modèle d’essai   n.c.
Moteur    
Cylindrée (cm3) / cylindres (nombre, type)   2.979 / 6 en ligne
Puissance (ch)   306
Couple (Nm) / tours   400/ 1.300
Traction   Arrière
Transmission   Automatique 7 rapports
Consommation    
Carburant   Essence
Mixte d’après le constructeur (l/100 km)   9
Emissions de CO2 (g/km)   210
Consommation d’après AS24 (l/100 km)   n.c.
Performances    
0-100 km/h (s) d’après le constructeur   5,1
Sprint 0-100 km/h (s) d’après AS24   n.c.
Arrêt 100-0 km/h (m) d’après AS24   n.c.
Vitesse maximale (km/h)   250
Prix    
à partir de (euros)   Environ 50.000
 
Plus de données
Moins de données
 

Malgré le filet coupe-vent, le vent de face ébouriffe la chevelure des passagers. Cela permet de sentir enfin quelque chose dans ce roadster BMW par ailleurs très confortable. Sans ce contact avec les éléments, l’expérience de conduite serait moins… décoiffante.

BMW Z4Noble et pratique

Une fois le toit refermé, les passagers savourent le plaisir d’une conduite silencieuse. Outre un accroissement des surfaces vitrées, ils apprécieront également le ciel du toit fermé affichant commodité et clarté. Assis sur des sièges confortables à vocation sportive, les passagers du Z4 admirent à loisir l’intérieur raffiné. Décorations en bois, appliques en alu, cuir et alcantara confèrent une noblesse certaine à l’habitacle parfaitement clair et défini. L’architecture est séduisante, la finition parfaite et le style sportif d’allure élégante.

Le nouveau Z4 est également devenu nettement plus pratique en usage courant. La visibilité, la garde au toit et la facilité d’accès sont de premier ordre – du moins pour un roadster. Le coffre accueille plus de 300 litres (et même 180 litres toit fermé). Il dispose en outre d’une trappe à ski, d’un porte-gobelet et de divers petits compartiments de rangement. Riche en options, il propose un système de navigation et audio Highend fonctionnant avec un disque dur, un écran géant, une interface Bluetooth et USB ainsi qu’un accès Internet.

Pas à la portée de toutes les bourses

Il est certain que le tarif de la BMW presque entièrement équipée, à l’instar du véhicule que nous avons essayé, est exorbitant. Tandis que la version de base animée par un six cylindres développant 204 ch est disponible à partir de 36.000 euros, le sDrive35i que nous avons piloté coûte plus de 47.000 euros. Et celui qui souhaite s’offrir le châssis sport, la transmission à double embrayage et quelques détails de confort devra débourser 55.000 euros. Mais cette somme permet d’assouvir sa passion et d’acquérir un roadster vraiment sportif et confortable.

En bref

Esthétiquement, le nouveau Z4 est à croquer, à l’intérieur comme à l’extérieur. Son élégant toit alu en deux parties apporte en outre un regain de confort et de fonctionnalité. Une fois ouvert, le roadster offre toutefois aux puristes le plaisir de voyager nez au vent. Le châssis sport adaptatif et le double turbo fort de 306 ch de ce véhicule finiront également de convaincre les amateurs de sensations fortes.

BMW Z4

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.