Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Prise de contact BMW Série 2 Coupé

Prise de contact: BMW Série 2 Coupé

Quand la 1 se coupe en 2

31.01.2014

BMW poursuit sa révolution numérique! Après avoir décidé de créer les 4 pour les versions coupé et cabriolet de la 3, la marque à l’hélice donne naissance à la 2, spin-off de sa 1. Mais si, vous allez vous y faire!

D’abord parce qu’il y a une logique: la 2 Coupé est plus grande que la 1. De 11 centimètres exactement (4,43 m). Son empattement de 2,70 mètres offre même un espace appréciable pour les passagers. Du moins à l’avant où on retrouve un environnement connu. A l’arrière, c’est forcément plus exigu…

Grand méchant look

Galerie: Prise de contact BMW Série 2 CoupéLes voies élargies de la Série 2 Coupé mais aussi ses phares plus proéminents et la forme en V de son bouclier avant lui confèrent un surcroît de prestance. La montée en puissance se remarque aussi par les ouïes d’aération plus généreuses, la double sortie d’échappement et le petit spoiler sur la malle arrière. Des attributs qui parent évidemment notre M235i d’essai. Les 220i et 220d, deux autres versions disponibles lors du lancement, sont tout de même un peu plus sages.

En attendant, notre M235i ne fait pas dans l’esbroufe. Sous son capot, on trouve le 3 litres bien connu dans les autres modèles utilisant le suffixe 35i. Ce six cylindres en ligne est passé entre les mains expertes de M GmbH. Sa puissance grimpe de 306 à 326 chevaux tandis que le couple gagne 50 Nm, ce qui nous fait tout de même 450 Nm disponibles dès 1.300 tr/min. Cette puissance est transmise exclusivement aux roues arrière via une boîte manuelle à 6 rapports ou par la transmission automatiques à 8 vitesses. Le fonctionnement de cette dernière est si parfait qu’il paraît presqu’incongru de songer à choisir l’option manuelle.

Dévoreuse de virages

Galerie: Prise de contact BMW Série 2 CoupéDe toute façon, nous n’avons pas eu le choix. Notre essai a eu lieu à Las Vegas et, aux Etats-Unis, la M235i n’est proposée qu’avec la boîte auto. Levier en position D… et que la fête commence! Et ça part plutôt fort. Surtout si vous décidez de faire appel au "Launch Control" qui catapulte le coupé de 1,5 tonne de 0 à 100 km/h en seulement 4,5 secondes. Le tout dans une sonorité rauque qui a parfois des accents de V8. Carrément!

Rectilignes, les routes américaines n’ont rien d’un défi pour notre coupé qui a tous les attributs qu’il faut pour évoluer sur un circuit. Sa suspension plus fortement tarée et son centre de gravité bas veillent au comportement dynamique. Sa direction précise achève d’en faire une redoutable dévoreuse de virages. Pas besoin d’être pilote de DTM pour dompter la bête. Son contrôle de stabilité est si finement calibré qu’il n’intervient qu’au bon moment, mais jamais trop tôt, histoire de préserver le plaisir de conduite.  

Pour bien garder tout le monde en place dans l’habitacle, BMW a recours à des sièges sport offrant un excellent maintien latéral. Sur les longs trajets, le confort s’avère suffisant. Vous pourrez donc partir en vacances avec votre Série 2 Coupé. D’autant que le coffre présente une contenance de 390 litres qui peut encore être augmentée en rabattant le dossier des sièges arrière. Bref, il y a de place pour les bagages ! Pour les grandes transhumances, nous vous recommandons cependant d’opter pour la position ‘confort’ de la suspension adaptative. A noter que la M235i est livrée avec la suspension sport, laquelle est une option sur les autres versions.

Heureux Américains !

Galerie: Prise de contact BMW Série 2 CoupéMalgré les 184 chevaux présents sous leur capot, les modèles 220 – tant en diesel qu’en essence – se signalent par une consommation particulièrement faible. Sur le papier, la M235i se révèlerait également très sobre avec une consommation de 8 l/100 km. Cependant, nous n’avons pu parvenir à cette moyenne... Ce sera certainement plus facile avec les plus petits moteurs. En diesel, il faut compter 4,5 l/100 km et, pour la 220i, aux alentours de 6 litres. Cet été, la gamme s’étoffera avec l’arrivée de trois autres motorisations, deux diesel (218d et 225d) et une essence (228i). Cette dernière sera la seule alternative à la M235i sur le marché US.

C’est que BMW s’attend à écouler un tiers de sa production au pays de l’Oncle Sam. Il faut dire que, là-bas, le coupé munichois est bien plus abordable. Les Américains ne doivent débourser que 43.100 dollars (soit 31.500 euros) pour le M235i qui s’affiche à 45.900 euro en Belgique! Chez nous, la version 220d est disponible à partir de 31.900 euros tandis que le modèle d’entrée (220i) débute à 30.900 euros. Tout cela en boîte manuelle. Pour la transmission automatique, il faut compter un bon 2.000 euros de plus. Et, tradition oblige, la liste des options BMW pèsera encore lourdement sur la note finale.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.