Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Test Alpina B5 Biturbo Touring

Test: Alpina B5 Biturbo Touring

Comme une M5, mais complètement différente

09.07.2018

Vous aimez les BMW très performantes? Très bien, mais tout n'est pas encore dit. Vos BMW performantes, vous les préférez avec du poivre, ou avec de la crème fouettée?

Galerie: Test Alpina B5 Biturbo TouringCe qui est sympa dans ce métier, c'est que même après 20 ans de carrière, on peut encore remettre en question ses certitudes. Cette B5 Biturbo Touring était mon tout premier contact avec Alpina mais avant cela, je savais que l'approche de la marque était différente de celle de M, ou d'AMG pour Mercedes. Mais je ne soupçonnais pas à quel point cette différence était marquée. Et séduisante.

Galerie: Test Alpina B5 Biturbo TouringTout ce que je savais de la voiture étaient les infos que j'avais pris soin de chercher avant d'aller en prendre possession: son V8 4.4 litres essence gavé par deux turbo, ses 608 ch et 800 Nm aux quatre roues via une boîte auto 8 rapports, son 0-100 en 3,5 secondes et ses 330 km/h en pointe. Hormis la limite électronique à 250 km/h de la M5, les deux voitures sont donc quasiment identiques sur papier.

C'est tout?

Galerie: Test Alpina B5 Biturbo TouringLe reste, je l'ai découvert avec la B5. D'abord, le look. Faisant par erreur le parallèle entre Brabus et Alpina, j'ai été surpris de me trouver face à une voiture si discrète, malgré les jantes de 20'' et la lèvre inférieure du parechocs avant, sur laquelle est inscrit "ALPINA" en grand. Même constat quand j'ouvre la portière: sièges opulents, magnifique cuir marron partout, passepoils et surpiqûres contrastants… C'est la grande classe, le grand luxe, mais ça ne transpire pas la sportivité.

Galerie: Test Alpina B5 Biturbo TouringJ'ai encore un espoir au moment de pousser le bouton qui lance le moteur. Là, tu vas voir, les murs vont trembler… Ah, tiens, non. C'est tout? On entend bien que c'est un V8 qui expire via les quatre sorties d'échappement mais là encore, c'est vraiment discret. Et même en mode Sport, pas une petite valve qui s'ouvre dans la ligne d'échappement pour rendre les choses plus théâtrales, rien. Bon, ben c'est parti pour un week-end de déception. Croyais-je…

Bentley

Galerie: Test Alpina B5 Biturbo TouringDès que l'occasion de passer tout en Sport + et que j'ai devant moi une route ouverte, j'enfonce le pied dans la moquette et là, immédiatement, la crainte de déception s'estompe. Oh mon Dieu, quelle poussée phénoménale! On le dit parfois, il y a chevaux et chevaux. Parfois, 300 ch sont plus fougueux que 500 autres. Mais ces 608 ch là, ils ont pris du Red Bull. Le V8 se fait entendre, mais sans exagérer, toujours bien élevé. Viendront ensuite quelques virages sympas, négociés couteau entre les dents. La B5 Biturbo affiche une tenue de route de haute volée, et le différentiel arrière autobloquant en option rend le comportement assez incisif. Mais vous dire qu'on fait le plein de sensations sportives, au sens premier du terme, au sens "pilotage"… Pas vraiment.

Car l'autre caractéristique majeure de l'Alpina B5 Biturbo réside dans les modifications apportées par le préparateur au châssis. Et c'est très étonnant. A la lecture de ces modifications (ressorts plus courts et plus rigides, amortisseurs pilotés Bilstein, carrossage spécifique du train avant, suspensions pneumatiques pour la Touring), on devrait en principe obtenir une voiture très dure. Mais au contraire, l'Alpina B5 est une voiture à la fois très performante, et incroyablement confortable, même en mode Sport+.

Galerie: Test Alpina B5 Biturbo TouringAvant mon essai, je croyais donc qu'Alpina était le Brabus de BMW. Après l'essai, j'ai compris qu'Alpina transforme les BMW en quelque chose qui se rapproche plutôt de Bentley: des chronos fous et du confort ultra heut de gamme. Mais du Bentley en moins lourd, et en vraiment plus disposé à une conduite sportive, sans que ce soit la composante principale de son ADN. En un week-end, j'ai dévoré plus de 500 km au volant, et tous étaient d'une saveur remarquable. Si vous êtes comme moi, que vous n'êtes pas de grands fans de BMW, essayez une Alpina, pour voir…

Galerie: Test Alpina B5 Biturbo Touring

Alpina B5 Biturbo Touring
Moteur : V8 biturbo, essence, 4.395cc
608 ch de 5.750 à 6.250 t/min
800 Nm de 3.000 à 5.000 t/min
0-100 km/h: 3,7 secondes (Berline: 3,5)
Pointe: 322 km/h (Berline: 330)
Conso: 10,8 l/100 km
Moyenne de l'essai: 15,3 l/100 km
CO2: 247 g/km
Prix: 117.000€ (Berline: 114.000€)

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.