Genève 2012
Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Interview Stefan Jacoby, CEO de Volvo Cars

Interview: Stefan Jacoby, CEO de Volvo Cars

"La V40 garantit l'avenir de l'usine Volvo de Gand"

20.03.2012

"La V40 garantit l'avenir de l'usine Volvo de Gand", nous dit Stefan Jacoby, le grand patron de la marque. Par ailleurs, Volvo se concentre aussi sur sa croissance en Chine. Nous avons rencontré l'homme à Genève.

La nouvelle V40 sera-t-elle réservée au marché européen?

Galerie: Interview Stefan Jacoby, CEO de Volvo CarsStefan Jacoby: "Dans un premier temps, nous produirons la V40 uniquement dans notre usine de Gand. C'est un modèle d'une importance capitale puisqu'elle garantit l'avenir de notre site belge. Mais en plus de l'Europe, la voiture sera aussi présente en Chine. Je prévois une certaine croissance des hatchback premiums, là-bas. Mais allons-nous assembler la V40 dans nos usines chinoises? Cette question n'a pas encore été tranchée."

Mais la V40 n'ira pas aux USA…

"Non, en tout cas pas sous forme de Hatchback. C'est un segment anecdotique, dans ce pays".

Un SUV compact serait donc une autre piste?

"Peut-être, mais je ne peux pas vraiment en parler aujourd'hui".

La V40 est-elle la dernière Volvo contenant de la technologie Ford?

Galerie: Interview Stefan Jacoby, CEO de Volvo Cars"En effet, nos accords avec Ford prennent fin avec cette génération. Pour le développement de nos futures voitures compactes, nous cherchons encore un partenaire. Rien n'a encore été décidé. Nous sommes en train de lancer la V40, nous ne nous mettons donc pas de pression pour prendre une décision rapide. Volvo n'a pas besoin de ça. D'après moi, un constructeur peut rencontrer le succès, même sans volumes impressionnants. Quand vous êtes une petite entreprise capable de prendre rapidement des décisions, cela suffit à pouvoir choisir les investissements judicieux à faire dans le bon segment. Je pense aussi qu'une marque comme la nôtre ne doit pas absolument être présente dans toutes les niches. Nous avons une gamme cohérente et bien alignée avec les séries 40, 60, 70 et 80, et avec les XC60 et XC90. Si nous complétons judicieusement ce portrait de famille, nous serons dans une bonne position, je pense."

Les moteurs 4 cylindres font-ils partie d'un deal à venir?

Galerie: Interview Stefan Jacoby, CEO de Volvo Cars"Lorsque je m'engage dans un partenariat, je veux que ce soit du win-win. Et je veux pouvoir profiter des technologies de l'autre. Mais de notre côté, nous avons beaucoup à offrir: nos moteurs, nos technologies de sécurité, notre système hybride Plug-in…"

Par contre, Volvo développe en solo une nouvelle plateforme pour les plus grands modèles. Vous ne cherchez pas de partenaire, dans ce domaine?

Galerie: Interview Stefan Jacoby, CEO de Volvo Cars"Non, nous sommes économiquement en mesure d'assurer seuls ce projet. Je pense qu'il nous faut un peu plus de 40.000 voitures par an pour que ce soit rentable. Et notre plan de croissance rend cela tout à fait possible, donc nous n'avons pas besoin d'un partenaire. Je suis convaincu que nous pouvons grandir. Cette marque a encore un potentiel énorme. Pas seulement en Europe d'ailleurs, mais aussi aux USA, où nous avons vendu quelques 130.000 voitures en 2005. Et la Chine est notre second marché "domestique". Nos deux nouvelles usines devraient y produire 200.000 voitures par an d'ici 2016. Et avec la croissance que l'on prédit dans les segments premium, nous devrions pouvoir les écouler sans problème."

"Lorsque je travaillais chez VW, nous avions régulièrement des réunions avec les gens d'Audi. Je me souviens qu'à l'époque, Volvo faisait jeu égal avec Audi tant en qualité premium qu'en ventes. Et aujourd'hui, vous connaissez l'écart entre les deux marques. Ford avait acheté Volvo pour 6,5 milliards de dollars, et a vendu à 2 milliards. Je vous laisse le soin de dire si Volvo sous l'ère Ford a été une Success Story… Mais durant les 18 premiers mois de l'ère Geely, notre nouveau propriétaire, je peux vous dire avec plaisir que nous suivons le bon chemin, d'après moi, pour retrouver notre force de compétitivité. On fait les choses bien."

Et vous détourneriez volontiers des clients traditionnels des marques allemandes…

Galerie: Interview Stefan Jacoby, CEO de Volvo Cars"Avec grand plaisir" (rire)

Pouvez-vous nous dire où les choses en sont à propos du très attendu haut de gamme Volvo?

"Elle ne s'appellera hélas pas S 100, parce que Mercedes détient les droits sur cette dénomination. Mais nous lanceront en effet un modèle qui remplacera notre S80, et elle sera très proche des Audi A6, BMW 5 et Mercedes E, comme c'était le cas autrefois."

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.