Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Interview Patrick Danau, Audi Brussels

Interview: Patrick Danau, Audi Brussels

“Même avec des voitures électriques, nous tournerons à pleine capacité.”

19.01.2018

En ce moment, Patrick Danau assiste à la métamorphose complète de son usine bruxelloise. De la production de masse de l'A1, elle va passer à la production exclusive du premier SUV électrique d'Audi. "Le résultat du travail accompli par Audi Brussels. Si vous n'avez pas les meilleurs cartes en main, une telle production ne vous est pas assignée."

Galerie: Interview Patrick Danau, Audi BrusselsCette année, probablement durant l'été, ce sera la fin de la production à Bruxelles de l'Audi A1, qui s'élevait à quelques 100.000 unités par an. En lieu et place, l'usine va devenir une pionnière au sein du groupe VW, puisque c'est de là que sortiront les premières Audi 100% électriques. Le "Patron" d'Audi Brussels, le gantois Patrick Danau, est tout à fait prêt.

Monsieur Danau, voici ce que je ne comprends pas: il faut aujourd'hui quelques 2.500 employés pour construire 100.000 voitures par an. Comment garder tout ce monde au travail pour une production qui, dans le meilleur cas, atteindra 30 à 40.000 unités?

Galerie: Interview Patrick Danau, Audi BrusselsPatrick Danau: "C'est très simple. Le temps de production d'un modèle électrique est deux fois plus long que celui d'une A1. Par ailleurs, des programmes de formation sont prévus pour nos employés, pour leur apprendre à travailler avec les nouvelles technologies. C'est une matière très spécifique, qui est nouvelle pour nous. Il y a beaucoup à apprendre et ça aussi, ça prend du temps. Pour certains aspects, comme le montage des batteries, la formation est si complexe que le taux de réussite est de seulement 60%. Ce n'est pas facile de trouver la bonne personne pour le bon job dans la nouvelle organisation de l'usine. Tous les profils ne sont pas aisés à trouver et pour certaines fonctions, nous faisons venir des gens d'Allemagne. Et on remarque aussi que les écoles ne nous permettent pas non plus de trouver ce que nous cherchons. C'est pourquoi nous avons lancé un programme de collaboration avec certaines d'entre-elles. Mais ne vous inquiétez pas pour les chiffres de production: notre usine tournera à pleine capacité."

Les premiers véhicules Audi électriques connus sont de coûteux SUV. Quand prévoyez-vous l'arrivée de modèles plus abordables?

Galerie: Interview Patrick Danau, Audi Brussels"Qui a dit que nos tarifs ne sont déjà pas compétitifs? Nos voitures ne seront certainement pas plus chères que ce que propose la concurrence. Des voitures de plus grande diffusion suivront mais pour cela, il faudra d'abord que l'infrastructure de rechargement se développe. Mais moins que ce qu'on imagine, cela dit, car la plupart des gens préféreront "refaire le plein" à la maison, parce que c'est plus facile."

Comment avez-vous réussi à obtenir que cette prestigieuse e-usine soit installée à Bruxelles?

Galerie: Interview Patrick Danau, Audi Brussels"Tout le monde a fait de son mieux. Le gouvernement a créé des opportunités en réduisant les charges sociales et par un soutien à la formation. Et je dirais que c'est surtout au niveau des charges sociales que l'écart avec d'autres pays a été réduit. Mais ça pourrait être mieux encore. Nous avons aussi été aidés par l'excellent dialogue qui a été instauré avec les partenaires sociaux. Au cours des 7 dernières années, nous avons connus très peu de conflits sociaux. Enfin en tant qu'usine, nous avons pu mettre en avant nos "performances". En fait, l'attribution d'une telle production donne lieu à une rude compétition entre les usines du groupe. Tout le monde a fait son offre de manière à préserver l'emploi, et notre offre a été la meilleure."

Pensez-vous que la voiture électrique puisse être un phénomène transitoire? Imaginez-vous par exemple produire à nouveau des A1 un jour?

"Non, cette période est derrière nous. Nous n'assembleront plus jamais d'A1 classique. Ce que nous voyons aujourd'hui chez Audi Brussels est la plus grande transformation de l'histoire de l'usine. Notre futur, il est là."

Galerie: Interview Patrick Danau, Audi Brussels

Ce que nous savons de l'Audi électrique

Audi Brussels produira deux grands SUV électriques, qui n'ont pas encore de nom définitif. L'e-tron et l'e-tron Sportback (catégorie du X6) entreront respectivement en production au second semestre 2018 et en 2019.

Galerie: Interview Patrick Danau, Audi BrusselsPour les versions concept, Audi annonce 435 ch (320 kW), avec un pic de 503 ch brièvement disponibles. Le 0-100 serait abattu en 4,5 secondes. Le constructeur parle de batteries d'une capacité de 95 kWh, ce qui devrait autoriser une autonomie théorique de 500 km. En pratique, on pourrait donc réellement atteindre 400 km. Les batteries lithium-ion seront installées dans le plancher, sous l'habitacle.

La puissance et la transmission intégrale sont assurées par trois moteurs. La voiture a recours à l'aluminium dans sa construction. Avec une borne de rechargement rapide, on devrait pouvoir récupérer 400 km d'autonomie théorique en 30 minutes. Le prix d'un SUV e-tron devrait avoisiner les 80.000€. Durant le Salon de Bruxelles, il était déjà possible de placer des précommandes, moyennant un acompte de 2.000€. Et quelques heures à peine après cette annonce, une première précommande a déjà été enregistrée.

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.