Imprimer Recommander   Twitter
 
Imprimer Recommander   Twitter
Galerie: Interview Hakan Samuelsson, CEO de Volvo

Interview: Hakan Samuelsson, CEO de Volvo

"Toutes nos voitures électriques devront pouvoir parcourir 500 km."

09.03.2016

Nous sommes à table avec l'un des CEO les plus intéressants jamais vus chez Volvo. Hakan Samuelsson vient d'annoncer qu'en 2015, Volvo avait doublé ses bénéfices, à 698 millions d'euros. "Et en 2016, nous ferons encore mieux."

Volvo a le vent dans les voiles. Pour la première fois, les ventes annuelles ont dépassé les 500.000 unités, l'objectif de 800.000 voitures pour 2020 fixé par le propriétaire chinois Geely est donc bien en vue. De plus, le bénéfice par voiture est en hausse. La marge est passée de 1,5 à 4%. Notre CEO est donc un homme heureux. "Et en 2016, nous allons faire mieux encore."

La crise chinoise ne vous cause donc aucun souci ?

Galerie: Interview Hakan Samuelsson, CEO de VolvoHS : "A la fin de l'année, le marché s'est bien rétabli. Au cours du dernier trimestre 2015, nous avons enregistré une croissance de 10%, et cette croissance a été confirmée en janvier. Donc en ce qui nous concerne, je suis en confiance."

Quelle autonomie visez-vous pour votre première voiture électrique qui arrivera en 2019 ?

Galerie: Interview Hakan Samuelsson, CEO de Volvo“"L'autonomie qu'il faut atteindre est celle à laquelle les gens sont habitués avec une voiture normale. Mais pour cela, il faut que les batteries suivent. Nous avons trouvé un excellent partenaire coréen pour les batteries, et c'est Siemens qui s'occupera de nos moteurs électriques. Ce que nous visons, c'est une autonomie de 500 km, la même que celle que l'on attend d'une voiture essence. Les Volvo électriques devront pouvoir être … et faciles à recharger. En charge rapide, on devra pouvoir "faire le plein" aussi vite qu'une voiture classique."

Mais pour le moment, vous êtes concentrés sur les hybrides plug-in Twin Engine. Ne craignez-vous pas que de nouvelles procédures de tests de consommations les rendent plus difficiles à vendre ?

Galerie: Interview Hakan Samuelsson, CEO de Volvo"Quand vous disposez de batteries capables de vous faire parcourir quotidiennement 50 km sans la moindre émission, vous utilisez ces batteries autant que vous le pouvez. Ce sont donc 50 km qui remplacent les carburants fossiles, peu importe le type de tests de consommation. Si vous parcourrez chaque jour une centaine de kilomètres, avec nos hybrides, vous divisez par deux vos émissions de CO2. Dans tous les cas, c'est intéressant et ça reste un puissant argument de vente de nos Twin Engine. Surtout comparé avec un moteur diesel, qui fait déjà 20% de mieux qu'un moteur essence. Et il y a encore deux autres arguments, outre l'aspect environnemental, qui expliquent le succès commercial. D'abord les excellentes performances, qui au fond sont semblables à celle d'un 6 ou d'un 8 cylindres. Vous avez donc ces capacités d'accélération, et vous avez le fait que la transmission intégrale soit proposée. Ces arguments-là, ils n'ont rien à voir avec de quelconques incitants fiscaux. Nous ne croyons pas aux véhicules dont le succès est à mettre au crédit de l'une ou l''autre aide financière. C'est un cul-de-sac. Et c'est pourquoi nous pensons que le Twin Engine est une étape judicieuse vers l'avenir."

Le Twin Engine a fait de vous les leaders du marché de l'hybride plug-in. Mais les concurrents se pressent au portillon. Allez-vous conserver votre première place n?

Galerie: Interview Hakan Samuelsson, CEO de Volvo"En tout cas, c'est notre ambition. Tous nos modèles seront à terme proposés en version Twin Engine. Et notre objectif minimal pour le Twin Engine est qu'il représente 10% de nos ventes en 2020. Personnellement, je pense que le potentiel va bien au-delà de ce chiffre et aujourd'hui déjà, il est dépassé dans le cas du XC90, où on approche 20%. Mais nous n'en sommes encore qu'aux débuts et je ne serais pas étonné que cette part de tasse dans les mois à venir. Mais à mon avis, cela prouve déjà qu'il s'agit d'un concept qui intéresse vraiment les clients. De la même manière, il y a quelques années, nous étions plutôt fébriles au moment de la transition vers le "4 cylindres only", et nous voyons aujourd'hui que c'était la bonne décision à prendre. Et d'autres suivront sans doute notre exemple."

Vous prévoyez d'utiliser votre nouvelle plateforme compacte (CMA) pour les futures V40, V40 Cross Country et XC40. Y aura-t-il d'autres Volvo partageant cette même base ?

Galerie: Interview Hakan Samuelsson, CEO de Volvo"Oui, la gamme sera enrichie d'un autre modèle au-moins. Nous explorons encore certaines pistes mais une chose est sûre : nous ne positionneront plus de voiture sous la V40, comme nous l'avions fait avec la C30. Et tous les modèles compacts seront assemblés à Gand."

Y aura-t-il aussi une V90 Cross Country ?

"Oui, mais dans une phase ultérieure, je ne peux pas encore vous dire quand."

Vos collaborateurs profitent-ils de vos jolis bénéfices ?

Galerie: Interview Hakan Samuelsson, CEO de Volvo"Cela fait longtemps que nous avons instauré un système de bonus pour nos employés. Ils sont liés aux volumes de vente, à la part de marché et à la marge bénéficiaire. Et il est logique que si les résultats d'une entreprise progressent, cela soit répercuté vers ceux qui travaillent. Je ne vous dirai pas exactement ce que représente ce bonus, mais je peux vous dire que c''est le même pour tout le monde, des ouvriers aux managers."

 

Salon de Francfort 2017

Découvrez toutes les nouveautés du Salon de l'Auto de Francfort 2017 dans notre dossier spécial.

Auto & Milieu

Tous les essais de véhicules à faibles émissions de CO2.

No data available

Trouvez votre voiture !

Marque
Modèle

Sécurité en ligne

Protégez-vous contre l'hameçonnage (phishing), de la fraude par chèque et des offres malhonnêtes. Surfez en toute sécurité grâce à nos conseils.