sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 31.12.2018

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=636980

Test: Jaguar i-Pace eTrophy

Bienvenue dans l’ère moderne !

Un SUV… 100% électrique et… de compétition ! Avec son championnat eTrophy composé de 20 i-Pace similaires, Jaguar semble prendre de court ses concurrents. Nous avons essayé cet engin de course bien dans son époque.

Encore boudés mais progressant sur le marché, les véhicules électriques évoluent tout de même assez vite et commencent à se répandre dans diverses compétitions. La discipline reine, la Formula E (F1 électrique), entre déjà dans sa cinquième saison. Et pour la première fois, les pilotes ne devront pas changer de voiture à mi-course ! Une bonne nouvelle pour la « crédibilité » du championnat. Le développement de cette compétition est tel que Jaguar a décidé d'y insérer une coupe monomarque, suivant le même calendrier et offrant du divertissement aux spectateurs entre les manches de Formula E.

Les règles du jeu ? 20 i-Pace eTrophy dérivés de la version routière, qui rouleront les uns contre les autres durant des manches de 25 minutes + 1 tour. Après en avoir essayé un, on vous garantit du spectacle et nous allons vous expliquer pourquoi !

Technologie électrique identique

Techniquement, le Jaguar i-Pace eTrophy ne s’éloigne pas tellement de la version routière. C’est d’ailleurs ce qui fait la force de ce championnat. La puissance délivrée par les deux moteurs électriques – un pour les roues avant et un pour les roues arrière, 4x4 donc – ne varie pas : comptez sur un équivalent de 400 chevaux. Mais pour améliorer la vitesse de passage en courbe, Jaguar a rapproché l'i-Pace de 4 cm du sol, lui a greffé quelques éléments améliorant l’aérodynamique comme un gros aileron arrière, et lui a fait faire un petit régime de 230 kg grâce à de nombreuses pièces en fibres de carbone.

En piste à Silverstone

Nous voilà à bord, tellement bien sanglé au siège que l’accélération ne nous paraît pas fulgurante. Pourtant, l’i-Pace eTrophy monte à 100 km/h en seulement 4,5 secondes, soit 0,3 seconde de mieux que la version routière. Dès les premiers tours, il est assez facile à prendre en main car les pneus sont des gommes de route Michelin très sportives, que l’on peut trouver dans le commerce. On enchaîne les chronos réguliers sur le mythique tracé de Silverstone. Enfin… presque, car il ne s’agit pas du circuit de Formule 1 mais bien d’un petit tracé interne de 2 km seulement ! Beh oui, les courses de voitures électriques se disputent sur de petits tracés urbains pour éviter une consommation trop élevée d'électricité !

Du carbone froissé ?

Le système de freinage amélioré est issu d’autres compétitions automobiles et il se montre vraiment très performant : il faut bien les arrêter, les 2 tonnes de l’engin, dont 610 kg de batteries ! A la fin de notre test, nous n’avons relevé que deux éléments perturbants : l’absence de bruit à laquelle nous ne sommes pas habitués pour une voiture de course, ce qui nous empêche de dire si la « mécanique » respire bien, ainsi qu’un centre de gravité qui reste assez haut pour une voiture de course. Il en est ainsi lorsque la base est celle d’un SUV routier… Mais avec des pilotes professionnels au volant de ces 20 voitures identiques, on a vraiment hâte de voir le spectacle que ça peut donner ! On s’attend à du carbone froissé mais Jaguar se dit prêt.

Jaguar i-Pace eTrophy
Moteur : 2 moteurs électriques (un par essieu)
Batterie : Lithium-Ion 90 kWh
325kW (400ch)
696 Nm
0 à 100 km/h : 4,5 secondes
Pointe: 195 km/h
Prix : env. 228.000 € HTVA