sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 26.12.2018

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=636523

Test: Skoda Kodiaq RS

Enervé, le gros ourson !

Pour le Salon de l’Auto 2019, là où il sera officiellement commercialisé, Skoda nous a réservé un engin surprenant à plus d’un titre : le Kodiaq RS (pour Rally Sport, oui, oui !) !

Nous parlons donc bien d’un SUV… 7 places… qui porte le badge RS et se veut donc sportif, avec un bloc… diesel de 240 chevaux sous le capot. Oui, ça surprend ! Mais une fois au volant, il surprend tout autant. Rassurez-vous, quand on parle de surprise, on parle de bonne surprise. Ben oui, le Skoda Kodiaq RS n’est pas le SUV à 7 places le plus rapide sur le Nordschleife pour rien !

‘Big block’ diesel

Soyons clairs, ce moteur 2.0 TDI biturbo diesel n’est pas exclusif au Skoda Kodiaq RS. On le retrouve également chez VW, à bord d’un Tiguan par exemple. Pourtant, chez Skoda, on nous a dit que le plus gros challenge avait été de le faire rentrer sous le capot du Kodiaq. A tel point qu’ils ont dû renvoyer la batterie dans le coffre, qui perd par conséquent un (tout) petit peu de volume. Mais avouons aussi que les 2 passagers de la 3e rangée n’y verront que du feu.

Une vraie ambiance RS

Pour le reste, Skoda est parti d’un Kodiaq super-équipé, au look viril (jantes de 20’’ de série), avec 4x4 et DSG 7 rapports. Dans l’habitacle, l’ambiance a complètement changé : les sièges sont superbes, les finitions des décorations imitation carbone sont très correctes et surtout, le Virtual Cockpit de série est très appréciable, surtout lorsqu’on profite de certains thèmes de compteurs digitaux exclusifs au Kodiaq RS.

Un mode Sport retravaillé

Puis, la magie opère lorsqu’on pousse sur le bouton Sport du DCC (Dynamic Chassis Control), lui aussi, de série. Car c’est uniquement sur ce mode que Skoda RS a travaillé :  direction (progressive), amortissement, calibrage de l’ESC Sport, la boîte DSG 7… : tout a été modifié, sans retoucher le châssis, pour offrir des sensations de conduites grisantes. Le résultat est inattendu ! Au lever de pied, on a affaire à un Kodiaq qui enroule les virages en faisant pivoter son gros popotin. Grâce au mode ESC Sport, les largesses offertes par l’électronique sont encore plus jouissives sans jamais être dangereuses pour autant, grand SUV familial oblige !

Rapport qualité/prix au top !

Ce moteur de 240 ch et 500 Nm va comme un gant au Kodiaq. Bien que très artificiel, le Dynamic Sound Boost lui ajoute une sonorité sympa, qui sait aussi rester discrète selon les conditions. D’ailleurs, après nous être amusés sur de petites routes campagnardes, nous avons découvert un Kodiaq RS vraiment très agréable sur autoroute.

A 50.990 € TVAC (prix indicatif en configuration 5 places), il n’a rien à envier à des SUV routiers bien plus luxueux que lui, vraiment !  En résumé, vous l’aurez compris, cet engin surprenant peut-être pas tout à fait dans l’air du temps est bien plus que convaincant.

Skoda Kodiaq RS
Moteur 4 cyl. biturbo diesel, 1.968 cc
240 ch à 4.000 tr/min
500 Nm de 1.750 à 2.500 tr/min
0-100 km/h : 6,9 secondes
Pointe : 221 km/h
Consommation : 6,4 l/100 km
Consommation relevée : 8,4 l/100 km
CO2: 167 g/km
Prix : 50.990 €