sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 29.10.2018

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=630026

Rapport: McLaren Speedtail

L'héritière de la F1 est là

Son nom de code était BP23, son nom définitif est Speedtail, en référence à sa poupe ultra profilée, reflet d'un travail aérodynamique très soigné. Et encore, certains détails vous échappent peut-être…

Comme par exemple ces enjoliveurs qui garnissent les roues avant, et ont la particularité d'être fixes, de ne pas tourner avec la roue. Autre petit détail, la Speedtail ne dispose pas de rétros extérieurs, mais de petites caméras, comme Audi en propose en option pour son SUV électrique e-tron. A la différence qu'ici, elles sont rétractables, pour améliorer encore ponctuellement les performances aérodynamiques.

Unique Velocity

Ponctuellement quand? Ponctuellement quand le conducteur choisira d'activer le mode "Unique Velocity". C'est alors que les caméras seront rétractées, que la voiture déjà très basse descendra encore de 35 mm, et que tous les éléments mécaniques et aérodynamiques seront optimisés, tout cela pour atteindre la vitesse de pointe de… 403 km/h.

McLaren n'a pas encore annoncé tous les détails techniques, mais on sait déjà que la mécanique est hybride, qu'elle développe 1.050 ch pour 1.430 kilos, et qu'il ne faudra que 12,8 secondes à la Speedtail pour passer de 0 à… 300 km/h ! Un exercice que la déjà démentielle P1 exécutait en 4 secondes de plus.

Presque 2 briques

Bien que fans de la marque, nous ne pouvons dire que le look de la Speedtail nous fasse chavirer. Nous reconnaissons la démarche à la fois hautement technique et artistique de la chose, et il est clair que la Speedtail restera dans l'histoire comme un exercice de style hors du commun. Et la position de conduite centrale, comme dans la légendaire F1, c'est le détail qui tue. Mais nous ne sommes pas de ceux qui rentreraient en billet de loterie en pensant à elle. Vous oui? Désolé, trop tard: les 106 voitures qui seront produites ont déjà toutes un acheteur, qui débourseront chacun 1,9 millions d'euros. Hors taxes, évidemment.