sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 10.10.2018

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=627233

Rapport: VW Coccinelle

La petite bête à un million

Dans la catégorie "prix insensé pour une voiture", voici un exemple à inscrire dans les tablettes. Quelque part aux USA, un homme a décidé de vendre la Cox de son tonton.

En août 2016, nous vous parlions d'une Coccinelle de 1985 assez rare, car n'affichant que 25 km au compteur et très scrupuleusement préservée. Relisez l'histoire ici. Cette voiture a finalement été vendue pour un peu plus de 17.000€. Une honnête somme, mais très loin de notre histoire du jour.

35 km

L'histoire du jour est celle de Rudy Zvarich, un mécano de l'Oregon (USA), amoureux de sa Coccinelle de 1957 avec laquelle il roulait tous les jours. En 1965, quand VW annonce des changements pour la Cox (pare-brise incurvé, lunette arrière agrandie…), Rudy les voit comme une dégradation d'un concept parfait. Il s'empresse alors de rechercher un modèle neuf de 1964, qui servirait de remplacement à sa 1957 quand celle-ci rendrait l'âme.

Il trouva son bonheur chez un concessionnaire à 22 miles (35 km) de chez lui. Il s'y rendit avec sa propre batterie pour ne pas activer celle d'origine, ramena la voiture chez lui clandestinement de nuit, sans assurance, et l'entreposa dans un hangar… d'où elle ne bougea plus. Car entre les autres voitures de sa collection grandissante et la fiabilité de sa Cox '57, la '64 n'a jamais dû prendre du service.

Boîte d'origine

Collectionneur passionné, Rudy était un maniaque de la conservation originale. C'est pourquoi il vida la voiture de tous ses fluides avant de la recouvrir d'une bâche. C'est aussi pour cela que les enjoliveurs, le rétroviseur extérieur et les essuie-glaces sont toujours dans leur boîte d'origine, jamais installés sur la voiture. Plus original, tu meurs.

En 2014, au décès de Rudy, son neveu hérite de la collection. Ce dernier a sorti cette capsule temporelle du hangar en 2016, l'a remise en état de marche et a décidé de la mettre en vente pour la bagatelle… d'un million de dollars. Un million???? OK, une histoire si extraordinaire n'a pas de prix. Mais se dire que chaque mile ajouté au compteur fait chuter la valeur de quelques milliers de dollars, ou que cette valeur s'effondrera si une Cox affichant 34 km est retrouvée un jour… En même temps, est-ce tellement plus fou de payer 1 million pour une Cox à la fois ancienne et neuve, que 2 million pour une Aston ou une Jaguar Continuation, qui sont aussi des anciennes neuves?

Intéressé? La voiture est en vente sur le site de vente Hemmings. L'histoire complète de la voiture est à lire ici.