sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 03.10.2018

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=626484

Rapport: Porsche 935

Le retour de Moby Dick

Porsche a annoncé la production imminente d'une voiture absolument exceptionnelle. D'abord parce qu'il y en aura très peu, ensuite parce qu'elle rend hommage à une légende de la marque.

Et l'hommage est des plus limpides, puisque tant le look que le nom de la voiture que vous voyez ici sont directement hérités de la Porsche 935/78, une incroyable bête de course produite de 1976 à 1981.

Petit cours d'histoire

Très librement dérivée de la Porsche 911, la 935/78 était une reine absolue de l'endurance. 12 Heures de Sebring (7 victoires consécutives), 1.000 km du Nürburgring (3 victoires consécutives), de Dijon, de Suzuka et de Monza, 24 Heures de Daytona (6 victoires consécutives) et même 24 Heures du Mans, pour ne citer que les compétitions les plus connues, la 935 a tout gagné. Une voiture si légendaire que Porsche soi-même n'est pas la seule à vouloir lui rendre vie, comme nous l'avons montré dans notre essai de la Kremer K3 R.

Cette Porsche 911 dite "Flat Nose" était aussi surnommée Moby Dick en raison de sa silhouette imposante, et peut-être aussi parce que personne ne pouvait l'attraper sur les circuits. A l'époque, elle était équipée d'un Flat 6 3.0 litres turbo développant 600 ch, et même jusqu'à 850 ch à partir de 1977, quand un second turbo a été ajouté.

Courses entre amis

La 935 est donc de retour, et sera produite à 77 exemplaires seulement. Elle utilise les bases de l'actuelle 911 ultime, la terrifiante GT2 RS, et envoie donc 700 ch aux roues arrière. On retrouve le flat nose, l'aileron démesuré, la teinte blanche avec décos Martini en option… un vrai flashback.

La 935 n'est évidemment pas homologuée pour la route, et malgré la trappe d'évacuation sur le toit, l'arceau de sécurité, le réservoir de sécurité avec vanne de coupure automatique et option de remplissage rapide, les harnais 6 points, le système de levage pneumatique et une foule de choses respectant les prescriptions FIA, la voiture n'est pas homologuée pour la compétition. C'est pourquoi Porsche a décidé de mettre sur pied un championnat privé qui, à l'instar de ce que fait Ferrari avec les FXX et Aston Martin avec la Vulcan, permettra aux propriétaires de cravacher leur 935 sur quelques circuits du monde.

Le prix? Quelques 700.000€. Hors taxes, évidemment.