sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 06.07.2018

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=614446

Test: Mercedes S400d

‘Übercar’

Sur la planète auto, il y a les limousines, les supercars et même les hypercars. Et puis, il y a la Mercedes Classe S, que l’on pourrait qualifier en allemand d’ «übercar», soit en quelques sortes «la voiture au-dessus des voitures».

Je vous vois venir : vous allez me dire qu’il existe des voitures plus sportives que la Classe S, plus puissantes, plus luxueuses, et sans doute aussi plus confortables. Et vous aurez raison ! Mais aucune ne parvient à marier tous ces qualificatifs avec autant de brio que la grande Mercedes, surtout depuis son récent facelift.

Le soin du détail

On passera rapidement sur le style de l’auto qui évolue à peine pour s’attarder sur l’habitacle et, surtout, la technologie embarquée sur laquelle Mercedes a concentré ses efforts. A bord, on notera l’apparition d’un nouveau volant à trois branches d’un très bel effet. On appréciera toujours l’espace dévolu aux occupants arrière, surtout dans la version à empattement long qui nous était confiée, où il est pratiquement possible d’étendre ses jambes. Ajoutez à cela une assise coulissante et un dossier inclinable (le tout électriquement évidemment) et tout est réuni pour arriver frais et dispo à destination. Le détail qui fait la différence ? Les attaches de ceintures de sécurité rétractables et éclairées, qui entrent ou sortent du siège pour faciliter le bouclage de la ceinture. Un gadget qui a le mérite de mettre en exergue le sens du soin et du détail dont fait preuve cette Classe S.

Encore plus autonome

Technologiquement, la Classe S reprend la tête du peloton grâce à ses nouveaux dispositifs d’aide à la conduite. La voiture peut désormais non-seulement se piloter seule (bien qu’il faille garder une main sur le volant), mais elle se montre aussi capable d’effectuer les changements de file de façon autonome, et de ralentir automatiquement pour négocier un virage ou un rond-point. Le régulateur de vitesse se chargera quant à lui de s’adapter automatiquement aux limites en vigueur. Enfin, comme la Classe E, la limousine peut également se piloter depuis un smartphone pour effectuer des manœuvres de parking complexes.

Baskets ou charentaises ?

Mercedes le dit à qui veut l’entendre : le diesel n’est pas mort ! Le constructeur a d’ailleurs profité du facelift de son vaisseau amiral pour le doter de son bloc diesel le plus puissant jamais produit : un 6 cylindres 3 litres délivrant quelques 340 chevaux et… 700Nm de couple ! Un moteur qui parvient à faire oublier les deux tonnes de la bête, et ne rechigne même pas à la tâche lorsqu’on la malmène dans les enchaînements de virage. La S y affiche même une forme de nonchalance ou de désinvolture, comme si ce qu’on lui demandait était trop facile pour elle. Le maintien du roulis, et les sièges dont les flancs se gonflent et se dégonflent pour offrir un maintien parfait, participent pleinement à ce sentiment de décontraction.

Mais c’est surtout dans les voyages au long cours que le Magic Body Control fera merveille, une fois les curseurs placés sur «confort». Ses caméras qui lisent la route remontent les informations aux suspensions qui s’adaptent en permanence pour avaler toutes les imperfections, et déconnecter les occupants du bitume. C’est sûr, avec la Classe S, on irait au bout du monde. Surtout qu’aux allures légales, la consommation se maintient aux environs des 7,5l/100km. Alors pourquoi se priver ? Pour le prix et les options (147.196€ dans le cas présent !) ? Oui, ça doit jouer…

Mercedes Classe S400d longue
Moteur: 6 cyl. en ligne, turbo diesel, 2.925 cc
340 ch de 3.600 à 4.400 t/min
700Nm de 1.200 à 3.200 t/min.
0-100 km/h: 5,2 secondes
Pointe : 250 km/h
Conso: 5,6l/100 km
Moyenne de l'essai: 8l/100 km
CO2: 147 g/km
Prix: 107.327€