sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 29.06.2018

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=613503

Rapport: Aston Martin DBS Superlegera

L'Aston ultime (en attendant la Valkyrie)

Aston Martin vient de dévoiler son nouveau haut de gamme. Car oui, même les constructeurs haut de gamme ont un haut de gamme. Voici la DBS Superleggera, dont le suffixe est un rien trompeur.

Contrairement à ce qu'on pourrait en effet penser, le carrossier italien Touring Superleggera n'est pas impliqué dans ce projet. Il faut donc comprendre qu'Aston a cherché à obtenir la voiture la plus légère possible, objectif raisonnablement atteint puisque la nouvelle DBS annonce 1.693 kg à vide, soit 1.799 kg en ordre de marche, avec le pack lightweight optionnel.

Base de DB11

La base technique de la DBS Superleggera est la DB11, mais les modifications sont nombreuses. La carrosserie, d'abord, n'a rien de commun avec celle de la DB11. Le V12 biturbo 5.2 est porté ici à 725 ch et 900 Nm (disponibles dès 1.800 tours), et les rapports de la boîte auto ZF 8 ont été raccourcis. Raccourcie également, la course de la pédale de freins, pour une attaque plus franche, et le mordant est garanti par des disques carbone-céramique. La DBS Superleggera abat ainsi le 0-100 en 3,2 secondes et pointe à 340 km/h.

Sans artifices

A cette vitesse, la voiture subit 180 kg d'appui aérodynamique, et ce sans le moindre artifice. C'est l'un des crédos actuels d'Aston Martin: tout le travail aérodynamique doit être effectué par la carrosserie, pour ne pas altérer la pureté du dessin. Pour coller au sol, la voiture ne compte donc que sur ses courbes, sur un double diffuseur arrière et sur un système nommé Airblade II, qui permet à l'air de carrément entrer dans la carrosserie par l'avant et d'en ressortir par une discrète écope à l'arrière.

Le prix exact de l'Aston Martin DBS Superleggera n'est pas annoncé, mais il devrait avoisiner les 300.000€.