sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 27.03.2018

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=598930

Test: Range Rover Sport SVR

Bad Boy

S’il y a un « enfant terrible » dans la famille Land Rover, c’est bien le Range Sport ! Surtout dans cette variante SVR….

Le Range Sport, c’est la tête brûlée comme il doit en exister dans toutes les familles aristos. Le fils de bonne famille qui n’en fait qu’à sa tête, préférant laisser les rendez-vous mondains avec la noblesse à son illustre grand frère Range Rover, et les œuvres de charité et autres Fashion Week à ses cadets Evoque et Velar.

Le Sport, il préfère s’acoquiner avec les stars du show-biz, du football ou de la chanson, quitte à ce que ses frasques fassent la une des tabloïds. Oui c’est cliché, mais Land Rover ne nous a pas aidé à nous défaire de cette image en nous confiant un Range SVR à livrée orange nacré et capot noir en fibre de carbone, engin qu’on pourrait croire sorti des chez Mansory ou Hamann.

Show-man

Un côté flamboyant, « bling-bling », accentué par ce millésime 2018 qui se fait encore plus radical visuellement, grâce à de nouveaux boucliers plus expressifs et des embouts d’échappement trapézoïdaux. Il adopte également la dernière version en date du V8 5.0l Supercharged dont la puissance a été portée à 575 chevaux, soit 25 de plus que précédemment. Quant au couple, il grimpe à 700 Nm.

Autant vous prévenir tout de suite: le Range SVR n’en oublie que plus les bonnes manières ! La discrétion, très peu pour lui, puisqu'il s’équipe même d’une commande permettant de décupler le son de l’échappement. Les têtes se tournent lorsque s’élève sa voix rauque, et il aime ponctuer le passage de chacun des 8 rapports de sa boîte par des rafales dignes de ses camarades de compétition. Pour le show, c’est sûr, il sait y faire !

Grosse brute

Mais n’allez pas croire que tout cela n’est que de l’esbroufe ! La bonne éducation reçue de ses ingénieurs fait de ce Range SVR une redoutable machine: 4,5 secondes lui suffisent pour passer de 0 à 100km/h ! Certes, sur le papier, il s’incline face à des Porsche Cayenne Turbo (4,1 s) et autres BMW X6M (4,2 s), la faute à la centaine de kilos de plus que ses concurrents (2.310 kg) ; mais les accélérations suffisent bien à vous écraser au fond de votre siège. Il faudra vraiment gérer les ardeurs de ce paquet de nerfs pour l’amener à respecter les limitations en vigueur, car lui ne demande qu’à avionner à des vitesses largement prohibées. Ce qu’il nous a d’ailleurs invité à faire sur une piste d’essai familiale. L’occasion de faire étalage de son gros cœur auquel le souffle ne manque jamais, même lorsqu’on pousse une pointe à plus de 200 km/h, mais aussi de sa stabilité à haute vitesse et en courbes.  

Une bête de muscle que l’on sent plus à l’aise sur ce genre de terrain que dans l’inégale étroitesses des routes sinueuses de la campagne anglaise, sa direction s'y montrant trop mollassonne. Sa puissance et ses freins de 380 millimètres y ont fort à faire, mais l’enfant terrible de la famille s’en sort malgré tout avec un brio que sa carrure ne laissait pas espérer, notamment grâce à une prise de roulis en virage bien contrôlée. Et au pire, il sera toujours capable de traverser un champ. Bref, une vraie tête brûlée, à qui il ne faut évidemment pas parler de consommation ni de CO2, sujets dont il se fout autant que de la bienséance. Est-ce qu’on le présenterait à ses parents ? Peut-être pas. Mais pour un weekend de débauche, il est votre homme !

Range Rover Sport SVR
Moteur : V8 suralimenté, essence, 5.000cc
575 ch à 6.000 t/min
700 Nm à 3.500 t/min
0 à 100 km/h : 4,5 secondes
Pointe : 280 km/h
Conso : 10,7 l/100km
CO2 : 294 g/km
Prix : 134.500 €