sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 01.03.2018

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=594547

Rapport: Le déclin du diesel

Idole d'hier, paria d'aujourd'hui

Ces deux dernières semaines, c'est pas la fête au diesel. Plusieurs nouvelles et rumeurs sont en effet tombées attestant que décidément, le gasoil n'a plus guère d'avenir.

D'une part, il y a les constructeurs. Par exemple Porsche, qui avait déjà discrètement retiré de son catalogue les Panamera et Panamera Sport Turismo diesel, et vient de confirmer officiellement que 1. le nouveau Cayenne ne serait pas proposé en diesel et 2. le diesel était purement et simplement abandonné, au profit de l'électrification.

Généralistes

Le premier à prendre cette décision il y a quelques mois avait été, sans surprise, Toyota, qui mise depuis longtemps sur l'hybride. Côté rumeurs, c'est plus étonnant. Grand dieseliste devant l'éternel, Peugeot a laissé entendre que l'actuel 1.5 BlueHDI serait le tout dernier moteur du genre développé par PSA. Mais on sait que le groupe français est aussi bien engagé dans l'électrification.

Ce n'est en revanche pas du tout le cas de FCA (groupe Fiat). Pourtant, le très sérieux Financial Times vient d'annoncer que d'ici 2022, il n'y aurait plus le moindre diesel aux catalogues Fiat, Alfa Romeo, Jeep, et Maserati. Une info qui sera confirmée ou infirmée en juin prochain, quand le groupe fera part de son nouveau plan stratégique.

"Oui mais cest moins cher"

Et voici le coup de grâce. Cette assertion des fans inconditionnels du gasoil ne sera plus exacte bien longtemps. Ce 27 février 2018, dans quelques stations-service de Belgique, le prix du diesel a dépassé celui de l'Euro95. Et ce n'est que le début, puisqu'on sait que le gouvernement a décidé de mettre fin aux avantages fiscaux dont a profité le diesel depuis des décennies. Pas mort, le diesel? En tout cas il pète pas la forme.