sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 03.02.2018

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=590541

Test: Renault Megane R.S.

Dé-radicalisée

Quelques semaines après la présentation de la nouvelle Alpine, Renault reste d'humeur sportive puisque voici la très attendue version RS de l'actuelle Megane. Et cette fois, la RS change un peu d'attitude.

La Renault Mégane RS revient donc marquer de son empreinte ce segment si spécial, tout en choisissant de ne pas entrer dans la course à la puissance. Avec son 1.8 Turbo de 280 ch (celui de l'Alpine avec 30 ch de plus), la Renault est nettement sous la Ford Focus RS (350 ch) et la Honda Civic Type R (320 ch), deux concurrentes qui partagent avec elle un éternel statut de référence du genre.

Sans excès

Le look de la Megane est aussi moins extraverti que celui des rivales. Il y a certes les ailes élargies garnies de prises d'air, la face plus agressive, le diffuseur, l'échappement central, les jantes 19'' et l'assiette est abaissée de 5 mm. Elle a de l'allure, quoi. Mais outre le spoiler de coffre, intégré avec fluidité, aucun appendice aérodynamique ostentatoire.

L'habitacle est peut-être bien celui de la catégorie où la sportivité est la mieux dosée. L'ambiance peut être renforcée par les modes de conduites Sport et Race, qui modifient le style de l'instrumentation, donnent accès à des fonctions de télémétrie enregistrables sur USB, et rendent la sonorité de l'échappement (réelle, mais amplifiée par le système audio) plus expressive. Evidemment, ces modes ne font pas que cela.

Le choix des armes

Avec la Mégane RS, le client peut faire certains choix: boîte auto double-embrayage EDC6 ou boîte manuelle 6, et châssis Sport en série ou châssis Cup optionnel, plus ferme (10%) et doté d'un différentiel à glissement limité Torsen sur le train avant. Ajoutons encore l'apparition en série des quatre roues directrices, et la possibilité d'équiper le châssis Cup de nouveaux disques de freins fonte et alu, alternative certes moins mordante et endurante que les carbone, mais surtout bien moins coûteuse.

Sport

Nous avons essayé le châssis Sport sur route, le châssis Cup sur le circuit de Jerez, en Espagne et tout bien pesé, c'est le Sport qui nous a le plus impressionnés. Car ce qu'il fait avec moins "d'atouts" est remarquable. Fidèle à la réputation de sa lignée, la Mégane RS est toujours d'une efficacité redoutable, accepte toujours d'être "placée sur les freins" (les connaisseurs comprendront) et au lever de pied, son train arrière n'est pas trop sagement vissé au sol, qualités qui deviennent rares. On aurait pourtant pu croire que les 4 roues directrices allaient rendre la voiture trop propre, il n'en n'est rien. Elles la rendent juste plus agile. Ensuite, la motricité du train avant est telle que jusqu'à la conférence de presse, organisée après 200 km d'essai, nous pensions que le châssis Sport avait le fameux différentiel. C'est dire si ça marche bien! Enfin, ce châssis Sport fait tout cela sans rendre la Megane aussi dure et radicale que ses devancières. On peut vivre avec elle au quotidien.

Le châssis Cup est évidemment plus efficace encore, le Torsen assure des sorties de virage comme sur des rails et le train arrière peut se montrer encore plus joueur. Mais sincèrement, pour un usage majoritairement routier, le châssis Sport est bien assez balaise.

Manuelle

Le moteur? Ca pousse bien, les reprises sont très sympa, pourtant on reste avec la sensation que nonobstant les écarts de puissance, les Focus et Civic sont plus "méchantes". Quant à la boîte double-embrayage EDC, elle fait le job mais par rapport à d'autres boîtes du genre, elle est un peu trop facile à prendre en défaut, dans sa façon de "verrouiller" un rapport par exemple. Pour cela, plus que par purisme exacerbé, la boîte manuelle a notre préférence.

La Renault Megane RS démarre à 34.550€. Un prix qui met dans le mille face à la concurrence. Référence elle fut, référence elle reste.

Renault Megane RS
Moteur: 4 cyl. turbo essence, 1.798 cc
280 ch à 6.000 t/min
390 Nm de 2.400 à 3.800 t/min
0-100 km/h: 5,8 secondes
Pointe: 250 km/h
Conso: 6,9 l/100 km
Moyenne de l'essai: 17,5 l/100 km (conduite très sportive)
CO2: 155 g/km
Prix: 34.550€