sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 28.11.2017

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=580258

Test: VW T-Roc 2.0 TSI 190

La GTI des SUV

VW a toute confiance dans son T-Roc. Avec une version adoucie du moteur GTI, Wolfsburg le voit même comme SUV à contre-courant. Comprenez: plus sportif qu'utile.

Arriver en dernier à une fête a ses avantages et ses inconvénients. Le côté sympa est que tout le monde est déjà dans la bonne ambiance, ce qu'il l'est moins est qu'il est alors difficile de se faire remarquer. A moins bien sûr de porter une tenue qui attire vraiment l'attention, comme le fait le T-Roc. Voyez par exemple les lignes prononcées des arches de roue, ou les 84 combinaisons de couleur possibles. Les jantes proposées vont jusqu'à 19'', ce qui donne des allures de grand au plus petit des SUV VW. Ajoutez à cela un moteur essence turbo de 190 ch, et plus personne n'osera parler d'une Polo sur-gonflée, comme on a déjà pu l'entendre.

Multitâche

Au départ, le T-Roc sera commercialisé en trois "saveurs": finition de base, Style ou Sport. On reconnait cette dernière version à ses feux de jours circulaires, tandis que les autres affichent sous les phares des bandes de LED horizontales. La Sport se distingue aussi par des accents plus sombres à l'extérieur, par ses pédales en alu et par sa direction progressive, une astuce qui rend le train avant plus réactif aux instructions, en accélérant la démultiplication à mesure qu'augmente l'angle de braquage. Combinez cela à un amortissement adaptatif, et vous obtenez un crossover qui se montre en effet étonnamment affûté sur un tracé exigeant.

4x4

Mais ce crossover compact n'est pas un guerrier de la route comme les autres. Avec une taille de roue en moins et avec le Drive Selector en mode Confort, l'amortissement est particulièrement conciliant, probablement parce que VW ne craint pas de s'éloigner des recettes habituelles. Mieux encore: outre la transmission intégrale 4Motion (en série sur les versions les plus puissantes), VW propose un programme Offroad qui travaille sur l'ESP pour imiter quelques caractéristiques 4x4. Là, le T-Roc se distingue du Seat Arona, qui ne nourrit pas la moindre ambition hors-piste. Bien sûr, l'Allemand de base est aussi 5.690€ plus cher que son cousin catalan. Avec l'excellent 1.0 TSI 115 ch, le VW T-Roc démarre à 21.500€.

Juste prix?

Pour ce prix, on s'offre une voiture une voiture vraiment bien fichue, dans la plus pure tradition VW, mais pas encore d'équipement sympa. Et le plus regrettable est que même dans la version haut de gamme essayée, facturée 32.140€, on doit se contenter de plastiques durs à l'intérieur, mais qu'on peut oublier grâce aux multiples possibilités de personnalisation qui donnent une agréable touche de frivolité. Un conseil, ne laissez pas cette possibilité de côté, au risque de vous retrouver avec l'habituelle VW un peu austère.

Et tant qu'on en est à la configuration virtuelle: Un 0-100 en 7,2 secondes et 216 km/h en pointe, c'est évidemment agréable, mais pas indispensable pour profiter des qualités intrinsèques du T-Roc. Car il a tout du dernier arrivé, qui a pris le temps d'observer ce que les autres avaient déjà amené à la fête. Il a donc tout fait pareil, mais en mieux, que ce soit en matière de multimédia (le système d'nfo-divertissement à écran tactile 8'' et le combiné d'instruments digital sont disponibles), de sécurité (le freinage automatique d'urgence est en série, l'aide active au maintien de voie est en option) ou de plaisir de conduire pur et simple.

Volkswagen T-Roc 2.0 TSI 190
Moteur: 4 cyl. Turbo essence, 1984 cc
190 ch à 4.200 t/min
320 Nm à 1.500 t/min
0-100 km/h: 7,2 secondes
Pointe: 216 km/h
Conso: 6,7 l/100 km
Moyenne de l'essai: 8,9 l/100 km
CO2: 153 g/km
Prix: 32.140€