sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 02.11.2017

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=575762

Test: Bentley Continental Supersports

Du lourd!

L'actuelle Continental GT s'apprête à tirer sa révérence, mais ne manque pas l'occasion de le faire avec panache. Voici l'ultime version de la Conti: la Supersports.

De tout temps, Bentley a eu une approche très personnelle de la voiture de sport. Là où la plupart des constructeurs la conçoivent légère et puissante redoutables, Bentley ne se soucie que peu du poids, mais injecte des doses ahurissantes de couple. Une Bentley n'est pas très rapide en virage? Pas grave: à la sortie de celui-ci, elle repart comme un missile sol-sol.

Carbone

En principe qui dit carbone dit voiture plus légère. Mais tout dépend de ce qu'on en fait. Dans la Supersports il est principalement décoratif. Et peut-être la petite lèvre sous le bouclier avant et le spoiler de coffre ont-ils un effet aérodynamique. Mais aucun élément de la carrosserie ou du châssis ne sont remplacés par des versions carbone et au final, la Conti Supersports accuse toujours plus de 2,2 tonnes sur la balance.

Si nous étions politiquement corrects, nous dirions que la Conti ainsi habillée plaira encore plus aux stars du foot, et autres sarcasmes de ce genre. Mais en réalité… on adoooooooore! Ce fut un délicieux plaisir coupable que de jeter un œil à la fenêtre toutes les 20 minutes pour admirer ce monstre de, oui, sportivité garé devant la porte. Trouvez ça vulgaire si ça vous chante, nous, nous avons été happés par la présence et le charisme de cet engin de folie.

Dans l'habitacle, Bentley n'a par contre pas sur-joué la sportivité. Tout est toujours plein de ce raffinement qui fait la réputation de la marque, et la seule spécificité de la Supersports réside dans les éléments de décoration de la planche de bord (en carbone), rappellant un drapeau à damier. Notons tout de même au passage qu'une chose montre qu'il est temps de renouveler la Conti: le système multimédia qui commence franchement à dater, et fait même pâle figure comparé à ce qu'on trouve, pour rester dans le groupe VW, dans une Seat Ibiza.

Le cri du monstre

Puisque rien n'a vraiment changé sur la balance, qu'est ce qui fait de cette Conti une "Supersports"? Selon la recette Bentley: le moteur essoré encore un peu plus. Grâce à deux nouveaux turbos et autres retouches, le W12 6 litres lâche ici la bagatelle de 710 ch et 1.017 Nm. On est quand-même à 120 ch et 300 Nm de plus que le W12 "de base", ou 68 ch et 180 Nm de plus que celui de la GT Speed. Avec ça, la Supersports tue le 0-100 en 3,5 secondes et pointe à 336 km/h. Bentley présente la voiture comme la 4 places la plus rapide du monde, on veut bien le croire. La boîte est toujours une auto 8 rapports, la transmission est toujours intégrale, les freins sont de très généreux carbone-céramique et la voiture gagne une vectorisation de couple. Bentley annonce donc une voiture à "l'agilité suprême". Là, on a envie de dire "pousse pas bobonne". Parce que les lois de la physique sont ce qu'elles sont, et même si les gros pneus montés sur les jantes 21'' les repoussent en effet, une voiture de 2.200 kilos ne peut matériellement pas être agile.

Cela étant, nous ne boudons pas notre plaisir. Le tout est d'avoir bien conscience que le circuit ou les petites routes de montagne ne sont pas là où la Conti Supersports montre vraiment ce qu'elle a. Mais sur un tracé gentiment sinueux, et surtout sur Autobahn… bwaaaaah! On ne se lasse pas de jeter le levier de vitesse en position Sport, d'enfoncer le pied droit dans la moquette et de se préparer pour un lancement façon Nasa. Faites baigner ça dans une ambiance sonore sortie de Jurassic Park (hélas pas bien rendu dans la vidéo) et vous m'en direz des nouvelles. Sportive au sens strict du terme? Non. Jouissive pour les sens du corps humain? Oh que oui!

Bentley Continental Supersports
Moteur: W12 biturbo essence, 5.998cc
710 ch à 6.000 t/min
1.017 Nm de 2.050 à 4.500 t/min
0-100 km/h: 3,5 secondes
Pointe: 336 km/h
Conso: 15,7 l/100 km
CO2: 358 g/km
Prix: 272.250€