sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 21.09.2017

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=570878

Test: Jaguar F-Type 2.0

Quatuor du bonheur ?

La fraîchement restylée Jaguar F-Type est désormais proposée avec une motorisation quatre cylindres : un 2 litres turbo de 300 chevaux. Mais cette nouvelle version d’appel n’enlève-t-elle pas trop au charme à la sculpturale Anglaise ?

Légèrement rafraîchie en début d’année, la robe de la Jaguar F-Type n’a pas pris une ride. Le long capot, les courbes sensuelles et l’impression de muscle qui se dégage du coupé (et du roadster, également disponible) sont toujours bien présents sur cette variante quatre cylindres. Comme pour différencier les V6 et V8, il faudra compter le nombre de sorties d’échappement pour distinguer la nouvelle venue de ses consoeurs, celle-ci n’étant dotée que d’une large embouchure placée en position centrale. Toujours très bien fini, l’habitacle n’évolue pas. Simplement l’équipement s’enrichit-il de nouveaux assistants à la conduite : limiteur de vitesse adaptatif, reconnaissance des panneaux de signalisation, freinage d’urgence autonome et assistant au maintien de voie.

-52 kilos

Sous le capot vient donc se greffer le «petit» quatre cylindres 2 litres Ingenium. Un moteur de nouvelle génération pourvu d’un turbo à double entrée qui développe la bagatelle de 300 chevaux et un couple de 400 Nm. Mais surtout, ce bloc se montre nettement plus léger que le V6, permettant d’économiser 52 kilos. La différence de performances sur le 0 à 100 km/h est donc négligeable (moins d’une demi-seconde), cette F-Type réalisant l’exercice en 5,7 secondes grâce notamment à sa boîte automatique 8 rapports fournie de série. Et puis la combinaison des deux permet de réaliser de substantielles économies de carburant, cette motorisation étant créditée d’une consommation moyenne de 7,2l/100km, soit 16% de moins que le V6.

Light is right !

Mais surtout, surtout, cet allègement profite au comportement routier de la F-Type ! Déjà vif et précis sur les autres variantes, le train avant débarrassé de ses kilos superflus en devient carrément incisif, conférant une précision toute chirurgicale à la direction ! Le plaisir de conduite s’en trouve donc renforcé, surtout que le reste de la voiture ne réclame aucune concession, les 300 chevaux s’acquittant parfaitement de leur tâche, et le train arrière se montrant toujours aussi joueur (si pas plus !) que sur les autres versions. A vrai dire, cette «deux litres» est sans doute même la plus amusante des F-Type à conduire ! Oui, oui ! Comme ses sœurs, elle reste aussi parfaitement douée pour un usage quotidien, parvenant à trouver le juste équilibre en matière d’amortissement.

Et les mélomanes ne seront pas déçus puisque la sonorité de l’échappement reste délicieusement mélodieuse, bien que logiquement moins aigüe que sur les cœurs V6. L’échappement sport optionnel est toujours doté d’une commande sur la console centrale permettant d’augmenter l’intensité de ses vocalises.

Loin d’être une F-Type au rabais, cette version 2 litres donnera entière satisfaction à ceux qui pourront faire abstraction de la noblesse mécanique dans un tel écrin ; surtout qu’à 57.530€, elle est facturée 12.000€ de moins que le plus petit V6 !

Jaguar F-Type 2.0
Moteur: 4 cyl. turbo essence, 1.997cc
300 ch à 5.500 t/min
400 Nm à 1.500 t/min
0-100 km/h: 5,7 secondes
Pointe: 249 km/h
Conso: 6,2 l/100km
CO2: 163 g/km
Prix: 57.530€