sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 24.07.2017

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=562450

Reportage: Mercedes Classe X

Chic-up

Mercedes se jette dans l'arène des pick-up avec son Classe X. Fruit de la synergie entre le constructeur allemand et l'Alliance Renault-Nissan, celui-ci repose sur des dessous de Nissan Navara mais s'en distingue à bien des égards.

Difficile de distinguer le japonais qui sert de base au premier regard. Les designers allemands ont réalisé un boulot admirable pour intégrer le Classe X au reste de la gamme. La large calandre à l'avant, les feux intégrant un «sourcil» à LED et les boucliers plus agressifs sont conformes aux canons de la marque. L'arrière étonne en revanche plus, avec ses fins feux verticaux qui ne débordent pas sur les flancs. Les proportions restent similaires à celles du Nissan (5,34 m de long), tout comme les capacités : 1.100 kilos dans la benne arrière, une Europalette en travers et 3.500 kg tractables.

Le plus chic !

Le nouveau venu étoilé est indéniablement le plus chic de son segment. L'intérieur inédit rappelle étroitement les berlines et SUV par son large bandeau horizontal, son écran central flottant et ses quatre ouïes d'aération rondes argentées. Le plus étonnant pour les habitués de la marque sera de trouver un levier de boîte automatique central et un frein à main mécanique repris directement du nippon.

L'allemande fait la part belle à la technologie, reprenant nombre de dispositifs d'aide à la conduite : lane keeping assist, brake assist, et caméra à 360° bien pratique lors des manoeuvres. Il est aussi le plus connecté grâce au système multimédia Command. Autant d'éléments qui seront fournis de série ou en option selon la finition retenue : Pure, taillée pour le travail ; Progressive, pour un usage mixte ; ou Power, la plus luxueuse.

Six cylindres

Commercialisé dès le mois de novembre, le Classe X sera proposé chez nous en deux motorisations : le 2.5 dCi Renault de 163 et 190 chevaux assorti d'une transmission intégrale enclenchable avec blocage de différentiel. Dès l'an prochain, la gamme sera coiffée par un V6 diesel de 258 chevaux à transmission intégrale permanente qui en fera le pick-up le plus musclé de son segment !

Bien né

Si le châssis est évidemment le même que celui du Nissan, Mercedes a retravaillé toutes les pièces annexes (suspension, direction, etc.) pour les mettre à ses propres standards. Des retouches dont nous avons pu prendre conscience durant les quelques kilomètres effectués dans le siège passager. Le confort semble indéniablement le point fort de ce Classe X, de même que l'insonorisation. Les pistes sont avalées tambour battant sans remonter la moindre secousse inconfortable, et seule l'adaptation aux vibrations sur les petites irrégularités de la route sera à confirmer lors des premiers essais. Le pick-up s'en tire aussi admirablement sur le plan dynamique, avec un maintien du roulis en courbe et une stabilité imperturbable au test de l'évitement. Et en hors pistes, il profite de toute l'expertise du Navara, dont la réputation n'est plus à faire. On attendra de pouvoir passer derrière le volant pour se faire une idée plus complète, mais ce Classe X semble pétri de compétences, qu'il partage à partir de 30.940€ HTVA.