sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 11.04.2017

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=547292

Rapport: David Brown Automotive Mini Remastered

La vraie Mini. Mais en mieux.

Quand on cherchait une interprétation moderne de la Mini, on n'avait jusque-là que la version officielle du groupe BMW. Mais aujourd'hui, il y a une alternative plus fidèle aux origines.

Nous avons déjà parlé ici de David Brown Automotive, notamment de sa très belle réinterprétation de l'Aston Martin DB5. Pour rappel, cette sublime automobile nommée Speedback GT est un hommage à la célèbre Aston, mais ne partage rien avec elle puisque la carrosserie recréée d'une feuille blanche est posée sur une base technique Jaguar relativement récente. Cette fois, c'est différent.

Resto-Mod

Cette fois en effet, c'est réellement des Mini originelles (donc pré-2001, année de naissance de la "Mini by BMW") que repartent les gens de David Brown Automotive. Ils désossent complètement la voiture, retravaillent l'ancien châssis pour le rigidifier, retravaillent les panneaux de carrosserie pour les rendre parfaits et, également, plus rigides, rhabillent la voiture en augmentant le niveau d'insonorisation par exemple…

Et puis il y a l'intérieur. Tout est refait à la main avec un sens du luxe digne des plus prestigieuses marques britanniques. La Mini Remastered conserve une apparence classique, avec un grand cadran rond (mais moderne lui aussi) devant le conducteur, mais gagne au passage une climatisation fonctionnelle, et surtout un système multimédia parfaitement actuel, intégrant par exemple Apple Car Play et Android Auto.

Jugez vous-même: vous conviendrez que le mariage entre classique et nouveau est d'une totale harmonie

Moteur d'origine

Enfin, il y a la mécanique. Non, la Mini ne reçoit pas un 4 cylindres 2.0 turbo démentiel. Les ingénieurs de David Brown Automotive repartent du petit 4 cylindres 1.275 cc des dernières Mini classiques, mais l'optimisent partout où c'est possible pour gagner au-moins 30% de puissance. Résultat: 80 ch et 123 Nm (minimum) sont envoyés aux roues avant via une boîte manuelle… 4 rapports. La fidélité au concept d'Alec Issigonis va jusque-là. Bien entendu, freins et suspensions sont aussi mis à jour.

Le prix? D'abord, rappelez-vous qu'il faut quelques 1.400 heures de travail pour tout réaliser à la main, dont 400 rien que pour la peinture. Ne vous étonnez donc pas de devoir débourser 50 à 70.000 £, soit 60 à 80.000€. Et même plus si vous le voulez, car les possibilités de personnalisation sont pratiquement digne de Rolls-Royce.