sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 07.04.2017

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=546961

Rapport: Opel Insignia Country Tourer

Suite logique

Comme ce fut le cas pour la génération précédente, la nouvelle Opel Insignia a également droit à sa version break tout-chemin. Toujours aussi classe.

Le break des campagnes est devenu un exercice de style incontournable pour à peu près tout constructeur ayant des visées quasi prémium. On s'attendait donc évidemment à ce que la nouvelle Insignia, plus ambitieuse et qualitative que jamais, passe à son tour par la case "bottes en caoutchouc".

+ 20 mm

La recette est classique: le break Insignia a été surélevé de 2 cm et pourvu des traditionnelles protections de bas de parechocs, de bas de caisses et d'arches de roues. Elle repose sur des jantes spécifiques dont les dimensions ne sont pas spécifiées, probablement des 19 ou 20''.

L'Insignia Coutry Tourer est plus familiale et voyageuse que jamais, car rappelons que le break de nouvelle génération présente un empattement allongé de près de 20 cm par rapport à sa devancière, que l'espace arrière est donc proche du "royal" et que le coffre est très généreux, embarquant jusqu'à 1.665 litres de cargaison une fois la banquette rabattue. Et si ça ne suffit pas, le toit peut recevoir une charge de 100 kg.

4x4

L'Insignia Country Tourer reçoit en série une transmission intégrale, mais pas une simple transmission intégrale pour se sortir de la boue. Non, Opel a choisi une transmission à vecteur de couple. Ce qui signifie que sur route, elle sera parfaitement disposée à se soumettre à une conduite plutôt virile. On s'attend aussi à ce que cette version ne soit proposée qu'avec les moteurs les plus puissants, mais ces détails ne sont pas encore communiqués. A suivre…

Les carnets de commande seront ouverts en juin prochain et les livraisons suivront de près la présentation officielle, prévue en septembre lors du Salon de Francfort.