sans images
AutoScout24
AutoScout24 Magazine

Article publié le : 11.05.2014

ww2.autoscout24.be/fr-be?article=419328

Test: Mercedes-Benz Citan Crewbus

Version longue !

Clone du Kangoo, le Citan vient de se voir offrir une version rallongée et hérite de deux nouvelles motorisations. Le partenariat entre Renault et Mercedes a du bon...

La déclinaison Crewbus du Citan risque de rencontrer le succès auprès des familles nombreuses et autres professionnels du transport. En effet, cette mouture accueille le conducteur et six passagers. Ce Citan n’a néanmoins pas la prétention de se la jouer monospace configurable à souhait. Il lui préfère le rôle de transporteur. Ce modeste rôle lui assure un certain charme...

Bienvenue à bord !

Concrètement, l’empattement de cette version 7 places est de 3.081 mm. La longueur totale du véhicule passe ainsi à 4.705 mm. La largeur et la hauteur, quant à elles, n’ont pas bougé d’un iota. A bord, pas de surprise ! Le Citan Crewbus reprend à l’identique le mobilier des autres versions. S’il fait preuve de sérieux, ce mobilier manque néanmoins de rangements astucieux. Mais bon... Question modularité, par contre, on ne peut pas se plaindre : les deux sièges individuels de la troisième rangée – pesant chacun 17,5 kg – peuvent être déposés et la deuxième rangée se rabat en un seul mouvement. Cette configuration d’intérieur offre un espace de chargement plat et permet de disposer d’un volume utile d’environ 3,5 m3. Pas mal ! Avec ce Crewbus, on apprécie aussi l’aisance avec laquelle on accède à la troisième rangée. Dans le « coffre », on a en prime la chance de disposer de vraies places ; l’espace aux jambes et au-dessus de la tête étant généreux.

Mécaniques connues

Le Citan hérite des plus récents moteurs du Kangoo. Le Citan 111 CDI  reprend le diesel 1.5 dCi de 110 ch (240 Nm et 115 gr/km de C02) tandis que le Citan 112 s’anime grâce au bloc essence 1.2 TCe fort de 114 ch (190 Nm et 140 gr/km de CO2). Ces moteurs s’équipent du système Eco start/stop et s’associent à une boîte manuelle à six vitesses. Ils confèrent au Citan d’intéressantes performances ; les 111 CDI et 112 consommant respectivement 4,4 et 6,1 l/100 km et s’acquittant du 0 à 100 km/h en 12,3 et 11,7 s.

Agilité allemande

Sur la route, si l’on passe outre la position de conduite surélevée, le comportement du Crewbus CDI 111 se révèle rigoureux et assez précis. Il fait même oublier que l’on conduit un utilitaire. En prime, ce Citan semble mieux insonorisé que son « cousin » Kangoo. On le mène donc comme un véhicule « normal ». Et, on apprécie à juste titre l’ESP adaptatif (de série) peu intrusif. Il renforce le sentiment de sécurité. Les 110 ch du CDI, distillés par la boîte manuelle bien étagée, se montrent tout à fait suffisants pour mener le Citan à vive allure. En ville, par contre, il faut juste s’habituer à son diamètre de braquage conséquent de 12,4 mètres. Un détail qui n’en est peut-être plus un pour les inconditionnels de ce type de véhicule. Pour les autres, le temps d’adaptation ne sera pas forcément... long.