Contrôle du véhicule

Acheter une voiture d'occasion n'est pas simplement une question de confiance et exige un contrôle méticuleux: on ne peut que rarement savoir au premier coup d'œil la qualité réelle d'un véhicule.

En dehors des qualités extérieures, les qualités intrinsèques du véhicule sont également importantes. Ne vous laissez pas aveugler par l'aspect extérieur et allez au fond des choses. Pour ce faire, prenez le temps nécessaire et ne vous laissez pas perturber. Vérifiez chaque point l'un après l'autre et interrogez simplement le vendeur en cas de problèmes particuliers.

Kilométrage

De nos jours, les kilométrages affichés au compteur peuvent être trafiqués de manière relativement facile. Ne vous fiez donc jamais entièrement et seulement au kilométrage indiqué. Comme possibilités de contrôle, vous pouvez vérifier les mentions portées dans le Car-Pass, le carnet d'entretien, les factures de réparation, les contrôles techniques, l'usure au niveau du levier de vitesse et les pédales, ainsi que l'usure du siège conducteur. Également suspect : si la voiture a roulé régulièrement mais n'a soudain plus roulé la dernière ou les deux dernières années. Dans de tels cas, interrogez directement le vendeur et observez sa réaction et sa crédibiilité.

Peinture

Inspectez idéalement le véhicule à la lumière du jour et à l'état sec. Vous reconnaîtrez aux différentes nuances de couleur et aux éventuels résidus de peinture au niveau des joints caoutchouc ou des vitres les éventuelles retouches effectuées sur le véhicule. Interrogez le vendeur sur les raisons de ces retouches et faites-les mentionner dans le contrat de vente. Recherchez les irrégularités de surface et les éventuelles traces de mastic. Pour ce faire, vous pouvez soumettre les zones suspectes à un testeur de peinture pour constater l'épaisseur du mastic.

Rouille

La rouille se loge fréquemment au niveau des portes, du capot, des ailes et des jonctions. Vérifiez l'éventuelle présence de rouille au niveau de l'entrée de toutes les portes, des bordures du toit ouvrant et des encadrements des fenêtres. Examinez également le dessous du véhicule : les conduites de frein ou de carburant sont-elles rouillées ? Un pot d'échappement rouille vite au niveau des soudures et des jonctions avec les colliers. Une mince couche de rouille n'est pas problématique ici. Si nécessaire, prenez un petit tournevis et piquez les endroits rouillés. Demandez si le dessous de caisse a été récemment enduit d'une couche de protection – celui-ci peut souvent cacher les zones rouillées.

Véhicule accidenté

Demandez d'emblée au vendeur si le véhicule a été accidenté et la nature des dommages. Vérifiez également l'homogénéité des interstices au niveau des portes, des ailes et des pare-chocs. Faites attention aux légères différences de couleur de la peinture et aux déformations. Les réparations laissent presque toujours des traces – et les vis au niveau du châssis sont la plupart du temps peintes en usine en même temps que le véhicule ; dans le cas contraire, demandez pourquoi.

Roues et pneus

Les jantes et les dimensions des pneus doivent être autorisées pour le véhicule (à vérifier dans le certificat d'immatriculation). Dans l'idéal, le véhicule possède des pneus été et des pneus hiver dotés d'un bon profil, c.-à-d. qu'ils ne doivent jamais avoir une profondeur inférieure à 4 millimètres, même si la loi prévoit une profondeur minimale de 1,6 millimètre. Pour des raisons de sécurité, les pneus d'un même essieu doivent posséder le même profil et la même profondeur de profil (jamais plus de 2 millimètres de différence). Ils peuvent être différents au niveau de l'essieu avant et de l'essieu arrière. Si les pneus avant sont usés de l'extérieur vers l'intérieur, l'ancien propriétaire roulait vite dans les virages. Les pneus usés d'un seul côté sont cependant également l'indice qu'ils sont voilés. Dans un tel cas, vous devriez exiger une mesure de l'essieu et des pneus neufs. Vérifiez également le pneu de rechange, le triangle de signalisation, le cric et le croisillon pour le démontage des roues.

Jantes

Les jantes en métal léger sont le plus souvent protégées contre le vol par une serrure ou un cache situé au-dessus des écrous des roues. Faites-vous remettre les clés, car vous devrez sinon vous préparer à de grosses dépenses pour les remplacer. Les jantes en option doivent également figurer dans la carte grise. Si le pneu de rechange possède une jante en acier, vous aurez besoin de boulons de roue adaptés.

Vitres

Vérifiez que les vitres et notamment le pare-prise n'ont aucune fissure. Votre véhicule ne réussira pas le contrôle technique même avec une vitre défectueuse uniquement en bordure et, par ailleurs, les avaries sur les verres prennent de l'ampleur au fil du temps.

Humidité

Si le véhicule sent le renfermé, c'est qu'il y a de l'humidité. Non seulement l'odeur est désagréable et souvent signe de vitres endommagées, mais elle révèle aussi des défauts tels que le manque d'étanchéité et la rouille. Soulevez les tapis et touchez la moquette. Dans le coffre, accédez au revêtement latéral pour rechercher la cause de l'humidité.

Sièges et ceintures

Vérifiez la présence de rouille au niveau de tous les sièges et examinez aussi les appuis-tête, les éléments mécaniques tels que le réglage des sièges et des appuis. Arrivez-vous à régler les sièges avant et coulissent-ils correctement ? Vérifiez les revêtements d'origine au-dessous des housses. Toutes les ceintures de sécurité doivent pouvoir glisser et s'enrouler/se dérouler facilement. Oubliez les ceintures effilochées ou déjà fissurées !

Châssis et amortisseurs

Faites tanguer respectivement l'avant et l'arrière de la voiture au niveau de ses angles. La carrosserie doit revenir à sa position initiale sans continuer à se balancer longtemps. Si la voiture tangue, il est probable que les amortisseurs sont défectueux. On ne doit entendre également aucun bruit de claquement. Saisissez les pneus et secouez-les avec vos deux mains. Si les roues bougent, il s'agit d'un défaut au niveau des paliers ou de la suspension d'essieu.

Boîte de vitesses

Faites tourner le moteur et passez les vitesses sans rouler pour vous assurer que rien ne saute ou n'accroche. Effectuez un test d'embrayage en essayant de faire avancer le véhicule en deuxième tout en ayant serré le frein à main. Si le moteur cale, tout va bien. Sinon, l'embrayage patine – alors vous devrez bientôt le remplacer, avec les frais correspondants.

Direction

Vérifiez le jeu au niveau du boîtier de direction en tournant le volant à l'arrêt (avec moteur éteint). S'il peut tourner d'une largeur de plus de deux doigts sans faire bouger les roues, le jeu est alors trop important.

Moteur

La plupart du temps, les voitures d'occasion subissent un nettoyage du moteur pour rendre ce dernier ainsi que le compartiment moteur plus attrayants et plus propres. Un compartiment moteur « trop propre » paraît tout aussi suspect que des traces d'huile sous le moteur et la boîte de vitesses. Existe-t-il des traces d'huile dans le liquide de refroidissement ? Ou y a-t-il de l'eau sur la jauge d'huile ? Alors le joint de culasse est défectueux, ce qui peut s'avérer coûteux. Demandez si la courroie de distribution a été régulièrement remplacée et vérifiez l'information dans le carnet d'entretien. Dans le cas contraire, vous pouvez vous attendre à des dommages au moteur. Vérifiez par ailleurs l'absence de fissures ou de zones poreuses sur tous les flexibles visibles dans le compartiment moteur.

Huile

Des problèmes au niveau de l'arbre à cames et du vilebrequin engendrent des particules métalliques sur la jauge d'huile. Demandez la date de la dernière vidange. Un volume d'huile de complément nécessaire de plus d'un litre pour 1 000 kilomètres est considéré comme critique. En cas de doute, faites confirmer le volume d'huile de complément nécessaire par écrit.

Traces de fouine

Des joints ou soufflets en caoutchouc déchirés au niveau des câbles, de la direction et de l'arbre de transmission laissent supposer l'œuvre de fouines. Cela peut entraîner des réparations onéreuses.

Bruit de moteur

Des bruits de cliquetis du moteur indiquent que la chaîne de distribution est mal réglée. Un réglage est obligatoire. Si le moteur crisse, la courroie de distribution ou trapézoïdale est mal tendue. La tension doit être alors vérifiée par un professionnel et réajustée pour éviter un risque d'endommagement des paliers au niveau de l'alternateur.

Vitesse de rotation

Le moteur doit maintenir constamment une vitesse de rotation par minute inférieure à 1 000 t, notamment à chaud. Si ce n'est pas le cas, demandez-en les raisons. Il peut s'agir d'injecteurs ou de bougies défectueuses, mais aussi d'un problème au niveau de l'unité de commande. La dernière éventualité s'avère coûteuse.

Freins

N'oubliez pas de vérifier les freins. Les disques de frein ne doivent pas être éraflés ou rouillés. Assurez-vous que les conduites de frein ne rouillent pas et que le niveau du réservoir de liquide de frein est correct. Des conduites de frein humides et une insuffisance de liquide de frein sont des signes de manque d'étanchéité auquel il convient de remédier immédiatement.

Batterie

Une vieille batterie ou une mauvaise batterie est reconnaissable à des dépôts au niveau des bornes polaires et des fissures dans le boîtier. Le niveau d'électrolyte est-il correct ? Un autocollant sur la batterie donne des renseignements sur son âge. Les batteries normales ont une durée de vie d'environ 6 à 8 ans.

Phares

Vérifiez si toutes les lampes fonctionnent et si les verres sont en bon état. Les phares endommagés à l'intérieur laissent pénétrer l'humidité.

Joints en caoutchouc

La pénétration d'eau est le plus souvent due à des joints défectueux. Assurez-vous par conséquent de l'absence de joints poreux ou fissurés au niveau des portes, du coffre et du toit ouvrant. Sur ce dernier, les canaux d'évacuation de l'eau ne doivent pas être bouchés pour éviter la pénétration d'eau.

Test de fonctionnement

Contrôlez le fonctionnement de tous les composants électriques. Les lève-vitres sont-ils intacts, peut-on régler les rétroviseurs extérieurs sans difficulté, l'éclairage intérieur, le klaxon et le toit ouvrant fonctionnent-ils ? La climatisation se met-elle en route ? Tous ces points peuvent être vérifiés facilement et rapidement.

Sur les voitures décapotables

De nombreux cabriolets présentent des phénomènes d'usure et des points faibles au niveau de la capote. Celle-ci doit pouvoir s'ouvrir et se fermer facilement, il ne doit manquer aucun passant, crochet ni bouton, et tous doivent être en bon état. Les fissures et les rainures sont non seulement peu esthétiques, mais elles sont également un réel défaut. Pour vérifier l'étanchéité, faites passer le cabriolet dans un tunnel de lavage. Sur les modèles plus anciens ou exotiques, ne vous attendez cependant pas à ce qu'ils soient totalement étanches.